Location de votre parking : quelques conseils

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Location de votre parking : quelques conseils

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Location de votre parking : quelques conseils

|
Consultations : 366
Commentaires : 0
Location d'un parking : quelles sont les règles ?
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un parking et vous souhaitez procéder à sa mise en location ? Excellente initiative ! Mais, avant de vous lancer, notez qu’il faut veiller à accomplir quelques formalités incontournables qui concernent notamment votre assurance habitation. Explications.

Ces formalités à respecter

Lorsqu’il s’agit de louer un parking seul, il faut savoir qu’il n’existe aucune réglementation spécifique venant encadrer ce type de pratique.

Malgré tout, le propriétaire du parking est tenu de remettre au locataire un document dénommé « Etat des risques naturels, miniers et technologiques ». Il peut être réalisé par le propriétaire lui-même ou par un diagnostiqueur.

En outre, il est conseillé de procéder à la rédaction d’un contrat entre le propriétaire et le locataire qui précisera :

  • l’emplacement du parking, les moyens d’accès ainsi que les différents équipements fournis (clé, carte magnétique, badge électronique,…) ;
  • la durée de la location fixée conjointement par les deux parties et renouvelable par tacite reconduction ;
  • le montant du loyer à acquitter ;
  • la durée du préavis ;
  • le dépôt de garantie dont le montant varie généralement selon la valeur des équipements fournis au locataire.

Avoir la bonne assurance habitation

Peu importe que le parking à louer prenne la forme d’un simple emplacement ou d’un box, il doit être couvert par une assurance disposant a minima de la garantie responsabilité civile.

D’ailleurs, dans le cas d’un box privatif et fermé, mieux vaut posséder une bonne assurance multirisque habitation étant donné que l’assurance de la copropriété ne pourra pas s’appliquer si un sinistre devait se produire. Une telle protection est également nécessaire pour couvrir le garage d’une maison individuelle.

A noter enfin que, pour les places de stationnement qui se trouvent dans un parking collectif, c’est l’assurance de la copropriété qui va protéger ces différents emplacements.

Si la couverture du parking nécessite une extension de garantie, un avenant au contrat pourra être élaboré par votre compagnie d’assurances. Mais, il faut savoir que cette demande d’extension peut donner lieu à une hausse de votre prime d’assurance habitation selon les différentes caractéristiques du parking.

Qui paie la taxe d’habitation ?

Lorsqu’il s’agit d’un garage ou d’un parking, il appartient obligatoirement au locataire de payer la taxe d’habitation. Seule réserve : le garage ou le parking doit se trouver à moins d’un kilomètre du domicile du locataire. Le montant de la taxe d’habitation est variable et peut représenter entre un et deux mois de loyer.

En outre, la taxe foncière doit toujours être acquittée par le propriétaire du parking ou du garage.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction