Mutuelle santé et médecine douce : comment ça marche ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Mutuelle santé et médecine douce : comment ça marche ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Mutuelle santé et médecine douce : comment ça marche ?

|
Consultations : 559
Commentaires : 0
Adeptes de la médecine douce, veillez à posséder la bonne mutuelle
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Le recours à la médecine douce s’est banalisé pour de nombreux Français. En pratique, cela se traduit par l’usage de techniques manuelles et de produits naturels. La souscription d’une mutuelle santé adaptée à ces dépenses particulières permet de bénéficier d’un bon remboursement, facilitant l’accès à ce type de soins de plus en plus répandus.

Ce que la Sécurité sociale prend en charge

En principe, la médecine douce n’est pas prise en charge par la Sécurité sociale. En effet, les professionnels qui pratiquent ce type de médecine ne sont pas forcément des médecins conventionnés. De ce fait, la Sécurité sociale ne rembourse pas les frais engagés sur ce poste de dépenses.

Néanmoins, le taux de la prise en charge peut représenter 35 % du tarif conventionnel si le praticien fait partie des médecins conventionnés de la Sécurité sociale.

Du fait de cette moindre prise en charge, la souscription d’une bonne assurance santé adaptée permet de bénéficier d’un meilleur remboursement qui vient compléter celui accordé par la Sécurité sociale.

Ce que l’assurance santé prend en charge

La souscription d’une complémentaire santé aide à réduire les dépenses de santé qui restent à la charge du patient, notamment au titre de la médecine douce.

En effet, ces dépenses peuvent être importantes si le patient consulte un médecin non conventionné et le remboursement de la Sécurité sociale peut apparaître insuffisant car une grande partie des débours restent aux frais du patient.

À noter que certaines mutuelles ont prévu des offres très intéressantes et spécialement pensées pour les personnes qui ont une préférence pour la médecine douce.

Enfin, le remboursement de l’assurance santé se traduit généralement par une somme forfaitaire pour les dépenses relatives à la médecine douce.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction