Permis moto : les différents type de permis de conduire et d'assurance

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Permis moto : les différents type de permis de conduire et d'assurance

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Permis moto : les différents type de permis de conduire et d'assurance

|
Consultations : 403
Commentaires : 0
Epreuves permis moto
Simulation gratuite d'assurance moto : Economisez sur votre assurance moto

Au même titre que le permis automobile, il existe différents types de permis pour les deux-roues et un scooter trois-roues. Du cyclomoteur à la grosse cylindrée, découvrez toutes les informations pratiques à connaître, les questions incontournables à se poser et les conditions à respecter pour faire un choix ajusté à votre situation et à vos besoins.  

Le brevet de sécurité routière (BSR) à la loupe

Le Brevet de Sécurité Routière correspond à la catégorie AM du permis de conduire traditionnel et est indispensable pour pouvoir conduire dès l’âge de quatorze ans. Celui-ci permet aux futurs conducteurs de prendre les commandes d’un cyclomoteur de 50 cm3 ou d’un quadricycle léger à moteur. Si les personnes nées avant le 1er janvier 1988 peuvent conduire des modèles de ce type sans démarche particulière et sans nécessairement avoir le permis. Tel n’est pas le cas pour celles nées à partir du 1er janvier 1988. En fonction de leurs situations particulières elles devront  avoir obtenu au préalable soit :

  • une catégorie de permis différente que la catégorie AM
  • la catégorie AM, indispensable pour tout jeune ayant atteint l’âge de 14 ans
  • un équivalent délivré par un des Etats de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen (EEE) 

Pour obtenir ce permis, rien de bien compliqué ! Vous devrez avoir réalisé au collège une formation théorique validée par l’obtention de l’attestation de sécurité routière (ASSR1 en 5ème et ASSR2 en 3ème) ou par l’ASR en cas de non-scolarisation ou d’apprentissage. Suivie ensuite d’une formation pratique de 7h en  auto-école ou dans une association d’insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréée par le préfet.

Permis A1 et A2 : quelles différences ?

Pour conduire une moto légère ou un trois roues d’une puissance inférieure à 15 CH (11 kW type motocyclette ou scooter), il est au préalable nécessaire d’acquérir le permis de conduire A1. Celui-ci peut être passé dès l’âge de 16 ans. Ensuite, vous devrez passer une épreuve théorique (code de la route) et pratique via l’auto-école de votre choix.

Comme toutes les catégories de permis moto, le permis A2 est soumis à des conditions de formation (épreuve théorique et pratique) et donc, de succès à l’examen. Pouvant être passé à partir de 18 ans, le permis de conduire A2 permet au futur motard de conduire des machines pouvant aller jusqu’à 47, 55 CH soit 35 kW. A savoir qu’après deux ans de permis, il est possible d’opter pour des modèles plus puissants. A condition toutefois de suivre une formation

Le Permis A sous toutes les coutures

Enfin, la dernière catégorie, appelée permis A offre  l’opportunité aux futurs motards à partir de 21 ans ou lorsqu’ils ont derrière eux deux ans de permis de conduire tous les types de motos  (avec ou sans side car) ainsi que tous les types de trois-roues, peu importe la puissance. Une aubaine pour les amoureux de sensations extrêmes !

Assurance moto : quelle assurance souscrire ?

S’assurer après l’obtention du permis moto est une nécessité. Aussi, une fois le précieux sésame en poche, il est indispensable de souscrire une assurance moto jeune conducteur.

Si en France, les assureurs obligent les motards à contracter une assurance de leur véhicule responsabilité civile : tiers minimum),  ils ne sont en revanche pas obligés de souscrire une assurance du conducteur, aussi appelée garantie corporelle du conducteur. Celle-ci n’est, le plus souvent, pas incluse dans l’assurance moto et devra donc être prise de manière indépendante. Notez toutefois que celle-ci peut s’avérer très utile dans la mesure où les motards sont plus exposés aux risques d’accident.

Enfin, méfiance ! En optant pour un bolide ou pour un modèle rare vous pourriez avoir la mauvaise surprise de découvrir le surplus de cotisation de votre assurance occasionné par cet achat. Privilégiez donc un modèle standard ou un peu onéreux.

Et, pour trouver la solution qui répond au mieux à vos besoins, n’hésitez pas à passer par un comparateur d’assurance et à remplir le formulaire d’assurance deux roues dédié.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction