Informations pratiques sur l'assurance

Peut-on souscrire 2 assurances vie ?

Publié par le , Mis à jour le 09/02/2018 à 11:03

Plusieurs contrats pour optimiser son épargne sur un plan fiscal

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, souscrire plusieurs contrats d’assurance vie est possible, et cela a même des avantages. Pour optimiser son épargne sur un plan financier, fiscal et juridique, détenir plusieurs contrats peut être conseillé. Focus sur les divers avantages que le cumul de souscriptions de contrats d'assurance vie peut apporter.

Avec plusieurs assurances vie, profitez du meilleur de chaque compagnie

Contrairement aux Livret A ou bien encore au PEL, il est possible de posséder plusieurs contrats d’assurance vie. Il serait dommage de ne pas en profiter ; surtout que cela peut permettre de profiter du meilleur de différentes compagnies d’assurance-vie. Alors que certaines sont performantes en matière de rendement des fonds en euros, d’autres ont la qualité d’offrir un large choix d’unité de compte. Dès lors, un assuré peut se tourner vers une compagnie proposant un contrat en fonds en euros et en même temps vers une lui soumettant un contrat en unités de compte. Mais quelle est la distinction entre ces deux contrats :

  • Les contrats en  fonds en euros sont sécurisés mais moins rémunérateurs ;
  • Les contrats en unités de compte sont plus dynamiques mais plus risqués.

D’un contrat à l’autre, il est possible de réaliser des arbitrages, c’est-à-dire qu’il est possible de sécuriser une grande partie de son épargne sur un fonds en euros sécurisé, tout en plaçant une partie sur des unités de compte afin de booster son épargne. L’arbitrage permet de faire circuler l’argent d’un compte à l’autre (mais attention aux frais d’arbitrage, plus ou moins élevés d’une assurance à l’autre).

Plusieurs assurances vie pour plus de garantie

L’épargne placée sur une assurance vie bénéficie d’une garantie, qui peut fonctionner par exemple en cas de faillite de la compagnie d’assurance. Cette garantie s’élève à 70 000 euros par assurance vie. Les épargnants ayant plus que cette somme peuvent opter pour une répartition de leurs biens financiers sur au moins deux assurances vie, auprès d’assureurs distincts et profiter ainsi de cette garantie pour chaque assurance.

Simplifier la gestion des bénéficiaires en souscrivant plusieurs contrats

Il est possible de souscrire un contrat d’assurance vie par bénéficiaire tout en ayant des profils de risques différents selon les bénéficiaires. Disposer de plusieurs contrats permet également de garder le silence sur le montant touché par les bénéficiaires. En effet, s’il y a autant de souscription de contrats que de bénéficiaires, ces derniers ne seront pas ce que toucheront les autres. Enfin, au moment de récupérer les fonds, tous les bénéficiaires ne le font pas en même temps. Il n’est donc pas nécessaire d’attendre qu’ils aient réuni toutes les pièces justificatives pour toucher le capital. Cela peut s’avérer très tuile dans le cadre d’une succession.

Une solution pour optimiser la gestion financière

La souscription de plusieurs contrats permet d’investir sur d’autres fonds en euros plus performants. Cela permet de bénéficier d’une meilleure performance globale. En outre, chaque contrat propose sa propre solution de gestion. Souscrire différents contrats va donc permettre d’avoir du choix. Les différentes solutions étant :

  • gestion pilotée ;
  • gestion déléguée ;
  • gestion conseillée ;
  • gestion sous mandat.

Plusieurs contrats pour améliorer la fiscalité

Après 8 ans, la fiscalité de l’assurance vie est particulièrement avantageuse. Il est dès lors possible d’optimiser la fiscalité des rachats. Cumuler plusieurs contrats permet d’en utiliser un pour procéder à des rachats au meilleur coût fiscal et l’autre peut alors servir à épargner, tout en disposant de meilleurs outils de gestion.

Ne pas être bloqué par le nantissement

Le nantissement consiste à donner en garantie son contrat d’assurance vie dans le cadre d ‘un emprunt. Cette technique permet également de ne pas souscrire d’assurance crédit, ce qui a pour conséquence de baisser le coût total du crédit. En revanche, impossible d’arbitrer des sommes d’argent sur ce contrat dont les fonds servent de garantie.C’est là que le deuxième contrat est intéressant, afin de ne pas bloquer la totalité de son placement.

Gérer les régimes fiscaux de l’assurance vie

La fiscalité de l’assurance vie n’est pas une mince affaire. Selon que les versements ont été opérés avant ou après 70 ans, la fiscalité change. Pour les personnes qui continuent de verser des primes après 70 ans, une astuce consiste à ouvrir une seconde assurance vie pour ces versements, permettant ainsi de distinguer la fiscalité de la succession des versements avant 70 ans, et celle après 70 ans.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES