Quel coût pour l'assurance-crédit ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Quel coût pour l'assurance-crédit ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Quel coût pour l'assurance-crédit ?

|
Consultations : 919
Commentaires : 0
Assurance-crédit : où en est-on ?
Simulation gratuite d'assurance crédit : Economisez sur votre assurance crédit

Même s’il ne s’agit nullement d’une obligation, la souscription d’une assurance-crédit conditionne l’octroi d’un prêt par un établissement de crédit. Elle permet de faciliter l’obtention de crédit, car elle constitue une garantie au profit de la banque prêteuse. Cependant, le montant de cette assurance peut être très élevé. Il convient donc de choisir prudemment la compagnie auprès de laquelle l’emprunteur va souscrire cette garantie.

La souscription d’un contrat groupe

L’emprunteur peut adhérer au contrat de groupe proposé par l’établissement de crédit pour l’assurance-crédit.

Le mode de fonctionnement du contrat groupe est basé sur le principe de mutualisation. En effet, le risque couvert par l’assurance-crédit est réparti entre l’ensemble des assurés et le profil de chaque souscripteur n’est pas pris en compte.

Par ailleurs, le montant de la prime d’assurance sera calculé sur la base du capital emprunté et ce montant ne sera soumis à aucune variation pendant toute la durée du contrat de garantie. Néanmoins, il faut souligner que la souscription du contrat groupe n’est pas obligatoire.

La souscription d’un contrat délégué

Le client de la banque peut faire jouer la délégation d’assurance pour la souscription de son assurance-crédit. Une possibilité a été prévue par la loi Lagarde qui permet de faire jouer la concurrence.

En effet, le recours à un contrat externe aide à adapter les garanties au profil du souscripteur. Le montant de la prime d’assurance sera fixé par rapport à l’âge, au capital garanti par l’assureur, à l’état de santé du souscripteur ainsi qu’aux modalités de remboursement du prêt. De plus, le tarif de l’assurance peut être réévalué à la baisse en fonction du capital restant dû par le souscripteur.

L’apport de la loi Hamon

Le 26 juillet 2014, la loi Hamon a instauré un délai de réflexion d’une année à compter du moment où le prêt a été contracté pour choisir son assurance-crédit. Voilà qui devrait permettre de trouver la meilleure assurance-crédit.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction