Quel remboursement pour les soins d'urgence ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Quel remboursement pour les soins d'urgence ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Quel remboursement pour les soins d'urgence ?

|
Consultations : 3690
Commentaires : 0
Assurance santé et soins d'urgence
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Les urgences constituent l’une des pièces maîtresses de l’activité hospitalière. Tout le monde peut un jour se faire soigner au sein de ce service. Pour éviter tous les tracas liés au coût des différents soins qui seront dispensés, il vaut mieux posséder une bonne assurance santé. Revue de détails.

Les pièces nécessaires pour le remboursement

Les situations d’urgence sont considérées par la Sécurité sociale comme faisant partie du parcours de soins coordonnés.  

Une fois que les premiers soins ont été effectués, l’assuré devra fournir les documents suivants :

  • Sa carte vitale ;
  • Sa carte, son attestation d’assurance santé ou son attestation de droit à la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ;
  • La feuille « accident de travail » donnée par la Caisse d’assurance maladie ou l’employeur si l’hospitalisation d’urgence est consécutive à un accident de travail.

La prise en charge des soins d’urgence

La carte vitale permet de communiquer rapidement à l’Assurance maladie le montant des frais qu’elle rembourse.

Grâce à l’attestation d’assurance santé, tous les frais à la charge du patient sont envoyés directement à l’organisme gestionnaire au jour de la sortie d’hôpital.

Toutefois, le ticket modérateur, les dépassements d’honoraires, le forfait hospitalier, les éventuels « frais de confort » ne seront jamais remboursés par la Sécurité sociale. Et, le remboursement de l’assurance santé dépendra du niveau de garanties que vous avez choisi.

En cas de défaut d’attestation

Si le patient ne fournit pas de documents à sa sortie d’hôpital, le tiers payant ne fonctionne pas.

Après son passage aux urgences, l’hôpital ou le Trésor public (dans le cas d’un établissement public) lui adressera un avis de somme à payer. Cette somme à payer peut être très élevée car elle comprend la totalité des frais, la part de la Sécurité sociale ainsi que la part de l’éventuelle assurance santé. Le patient reçoit ensuite une attestation de paiement accompagnée du formulaire de demande de remboursement par la Sécurité sociale.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction