Informations pratiques sur l'assurance

Assurance auto : comment assurer un véhicule électrique ou hybride ?

Publié par le , Mis à jour le 06/03/2020 à 14:48

Il faut choisir la bonne assurance pour une voiture « verte »

Au cours de ces dernières années, les voitures écologiques ou voitures « vertes » ont attiré de plus en plus de conducteurs. Comme ces véhicules sont plus économiques à l'usage que les voitures « classiques », nombreux sont les consommateurs souhaitant changer de motorisation. Logiquement, les compagnies d’assurances ont développé de nouveaux produits adaptés à ce type de voiture, incluant quelques garanties spécifiques. Explications.

Voiture « verte » : un marché toujours plus prometteur

Hybride ou électrique, que choisir ? Il faut dire que les deux comportent leurs avantages et inconvénients. Avec l'électrique, plus de passage à la pompe ! Mais ce qui est certain, c'est que l'avenir de la voiture thermique semble être très compromis par la récente loi d'orientation des mobilités (LOM), qui prévoit l'interdiction des voitures thermiques à la vente d'ici 2040. Peu à peu, l'Union Européenne souhaite électrifier l'intégralité de son parc automobile.

Comme pour tout véhicule circulant sur la route, l'assurance auto est évidemment obligatoire pour l'électrique comme l'hybride. En soi, on se posera les mêmes questions au moment d'assurer de tels véhicules que pour une voiture thermique. Ma voiture est-elle neuve ? Dans quel segment se situe-t-elle ? Est-elle plutôt haut-de-gamme ou bas-de-gamme ? Quel usage en avez-vous ? Roulez-vous beaucoup ? Où allez-vous la garer ? In fine, les contrats et formules d'assurance auto sont presque les mêmes pour de la motorisation électrique ou hybride.

Il sera donc plus avisé de porter son choix sur une assurance « tous risques » pour une voiture neuve et au prix élevé. En effet, cette formule est la seule à indemniser contre les dégâts causés par le propriétaire du véhicule. Et il faut tout de même constater que les véhicules électriques sont généralement chers et récents. En ce qui concerne les motorisation hybrides, présentes sur le marché depuis un peu plus longtemps, une assurances tous risques n'est pas toujours nécessaire. Mais il faut prendre en compte les garanties spécifiques parfois nécessaires à ces véhicules !

Assurance auto voiture électrique : les garanties spécifiques à ces véhicules

Les différents types de contrats dans l'assurance auto :

À l'instar d'une voiture thermique, il existe trois types de contrats différents pour une électrique :

  • La responsabilité civile obligatoire : aussi connue sous le doux sobriquet d'« assurance au tiers », c'est la garantie couvrant le moins de sinistres et in extenso la moins onéreuse. Elle permet d'être indemnisé en cas de dommages matériels et corporels causés par un véhicule à un tiers. Le responsable de l'accident n'est pas indemnisé pour les dommages subis.
  • Les garanties dommages : ces dernières prennent en charge les dommages faits à votre véhicule suite à un accident ou acte de vandalisme. On trouve par exemple les garanties bris de glace, incendie, collision, vol à la roulotte...
  • L'assurance tous risques : c'est la garantie optimale, qui couvre quasiment toutes les situations.

Quelles sont les garanties pour un véhicule hybride ou électrique ?

Les assureurs ont en outre créé des garanties spécifiques dédiées aux véhicules électriques, comme pour les voitures hybrides. En effet, il existe des pannes qui ne concernent que la voiture électrique et que l'on ne trouve pas ailleurs. Les assureurs proposent donc souvent des formules d'assurance couvrant les problèmes liées à la batterie, élément le plus sensible de ces véhicules d'un type pas si nouveau. Veillez à ce que votre forfait prenne bien ce point en charge ! Ces formules peuvent comprendre :

  • l'assistance panne électrique 0 km, qui permet à un assuré d'être dépassé même à 100 mètres de son domicile et de bénéficier d'un véhicule de remplacement ;
  • le remorquage d'un véhicule en panne de batterie jusqu'à la borne de recharge la plus proche ;
  • la prise en charge des dommages électriques liés à la recharge...

Les bornes de recharge sont de plus en plus nombreuses sur le territoire français

De plus, certains assureurs proposent des contrats de location de batterie. Si vous choisissez de souscrire à un tel contrat, il faudra examiner avec attention toutes les conditions et exclusions. En effet, la batterie est propriété du constructeur automobile du véhicule. La changer pourrait vous faire perdre la garantie du véhicule ou créer des litiges avec le constructeur et/ou l'assureur.

Se pose également la question de la recharge à domicile, qui implique l'installation d'une borne de recharge. Assurland.com vous conseille de demander à votre assureur de garantir le risque électrique entraîné par la recharge à domicile de votre voiture, notamment le risque d'incendie électrique. Et cela peut rentrer dans les garanties de votre assurance habitation.

Si votre véhicule électrique roule peu, vous pouvez choisir de souscrire une assurance au forfait kilométrique. Attention toutefois à ne pas dépasser le nombre de kilomètres prévu dans le contrat, au risque de devoir payer des sommes importantes !

Quel coût pour assurer une voiture électrique ?

L'assurance auto électrique est-elle moins chère ?

En 2019, les assurances auto pour voiture électrique étaient 5 à 50% moins chères que les assurances dédiées aux voitures thermiques. Mais en réalité, à voiture équivalente, une assurance auto pour une voiture électrique n'est pas moins chère, car le véhicule à assurer est souvent plus cher que son homologue thermique malgré une gamme similaire. Vous pouvez utiliser un comparateur d'assurance auto afin de déterminer quelle offre vous correspond le mieux en fonction de votre budget.

Les voitures électriques ne sont pas moins dangereuses que leurs homologues thermiques

Mais ces forfaits ne sont pas rendus moins chers grâce à une sinistralité moins importante. En effet, contrairement à une idée reçue, les voitures électriques ne sont pas moins dangereuses que leurs cousines thermiques. Si les petits véhicules électriques provoquent 10% de sinistres de moins que leurs homologues à essence ou diesel, les SUV et voitures de luxe ont une sinistralité de 40% plus élevée, selon Axa, qui a publié en août 2019 une vaste étude concernant notamment les véhicules électriques ! Et une telle augmentation du taux de sinistre est plurifactorielle :

  • une accélération très rapide et silencieuse, beaucoup plus que sur une motorisation thermique (le moteur atteint sa vitesse maximale de rotation beaucoup plus vite),
  • un confiance trop grande accordée à la conduite semi-autonome.

En outre, les motorisations électriques possèdent un frein moteur très particulier et beaucoup plus efficace que leurs grandes sœurs thermiques. Elles exigent donc un certain temps d'adaptation, autant pour l'accélération que le freinage. Et toujours d'après Axa, 20% des conducteurs déclarent enclencher le système de conduite semi-autonome à chaque fois, en confiant « se fier trop fortement à la technique ».

En définitive, on peut penser que, si les voitures électriques atteignent des prix similaires aux voitures thermiques pour un même niveau de gamme dans les années à venir, les tarifs des assurances seront relativement similaires.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES