Résidence principale : le règlement de l'indemnisation

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Résidence principale : le règlement de l'indemnisation

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Résidence principale : le règlement de l'indemnisation

|
Consultations : 980
Commentaires : 0
Assurance habitation et règlement de l'indemnisation

De nombreuses personnes souscrivent une assurance habitation pour la résidence principale sans trop savoir comment est réellement effectué le règlement de l’indemnisation en cas de sinistre. Or, lorsqu’un sinistre survient, il est important de connaître la procédure à suivre pour recevoir cette indemnisation le plus rapidement possible. Des procédures qui varient en fonction du sinistre.

En cas d’accidents de la vie courante

En souscrivant une bonne assurance habitation - la formule la plus protectrice est la « multirisque habitation » - vous bénéficiez généralement d’une couverture pour tous les petits accidents de la vie quotidienne, pour les dommages que vous causez ou que des personnes vivant sous votre toit ont causé aux tiers.

D’ailleurs, cette couverture s’étend aux animaux domestiques. Par exemple, si votre chien mord votre voisin, la garantie responsabilité civile de votre assurance habitation pourra intervenir.

Toutefois, vous devez déclarer le sinistre dans les 5 jours qui suivent. Pour vérifier si vous êtes couvert au titre de ces petits accidents qui peuvent survenir dans votre vie quotidienne, reportez-vous à votre contrat.

En cas d’incendie

A la suite d’un incendie ou d’une explosion, vous avez 5 jours pour le déclarer à votre assureur afin de bénéficier d’une indemnisation.

A l’appui de cette déclaration, vous devez envoyer votre numéro de contact, une description des dégâts, la date du sinistre ainsi que la cause du sinistre si vous êtes en mesure de le connaître.

Malheureusement, il peut arriver que les factures et autres pièces justificatives soient partiellement ou totalement détruites par l’incendie, ce qui peut rendre l’indemnisation et l’expertise plus complexes.

En cas de cambriolage ou de vol

Pour bénéficier du secours de l’assurance habitation à la suite d’un cambriolage ou d’un vol, vous devez suivre la procédure à la lettre.

La première étape consiste à déposer plainte auprès de la gendarmerie ou du commissariat de police. Une fois que votre plainte a été déposée, vous devez déclarer le vol à votre assureur, au plus tard 2 jours après la survenue du sinistre. Votre compagnie d’assurance enverra un expert pour vérifier les traces d’effraction et estimer la valeur des dommages subis. Vous pouvez faire appel à un deuxième expert si les conclusions de la première expertise ne vous satisfont pas.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction