Santé : quid du bonus fidélité ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Santé : quid du bonus fidélité ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Santé : quid du bonus fidélité ?

|
Consultations : 814
Commentaires : 0
Assurance santé : qu'est-ce que le bonus fidélité ?

La forte concurrence qui sévit sur le marché de l’assurance explique notamment la mise en place du bonus fidélité par les différents acteurs du secteur. Concernant les assurés, ce bonus s’accompagne d’avantages mais également de conditions. Présentation.

Quelles caractéristiques du bonus ?

Le bonus fidélité permet aux assurés d’être mieux remboursés passé un certain temps, soit en général après deux ou trois ans de fidélité auprès du même assureur.

Il s’agit d’une politique de fidélisation des clients et d’attraction d’une future clientèle qui s’applique surtout pour les contrats en optique et dentaire. Ces deux domaines sont particulièrement concernés du fait d’un remboursement limité de la Sécurité Sociale en dépit de dépenses souvent importantes. En dentaire, le bonus fidélité agit en général après quelques années de durée de vie du contrat et prend la forme d’un remboursement aux alentours de 25 %. En optique, le bonus fidélité se traduit par un remboursement majoré après deux ans de souscription.

A noter que le bonus fidélité peut donner lieu aussi à un remboursement d’une partie de la prime d’assurance quand le souscripteur n’a pas beaucoup utilisé ses garanties.

Comprendre le dispositif

Le système du bonus fidélité dépend de quelques conditions dont la durée de vie du contrat d’assurance santé souscrit.

Les assurés qui souscrivent en couple, ceux qui possèdent depuis longtemps une bonne assurance santé ou les familles accueillant leur troisième enfant bénéficient généralement d’un tel dispositif. Ce bonus peut également s’appliquer à l’hospitalisation pour les souscripteurs fidèles à leur mutuelle.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction