Savez-vous souscrire une assurance vie ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Savez-vous souscrire une assurance vie ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Savez-vous souscrire une assurance vie ?

|
Consultations : 551
Commentaires : 0
Découvrez comment souscrire une assurance vie
Simulation gratuite d'assurance vie : Choisissez votre assurance vie

Si l’assurance vie permet de léguer un capital aux proches ou à des tiers, il faut faire preuve de précaution à l’heure de choisir le meilleur contrat possible. En effet, il existe différents principes dans la transmission de patrimoine qui peuvent entrainer une diminution du montant de capital légué ou causer des litiges familiaux. Coup de projecteur.

Quels droits de succession ?

D’après l’article L 132-16 du Code des assurances, lorsque deux personnes se marient sous le régime de la communauté de biens et que l’un décède, le conjoint survivant percevra l’épargne placée par le défunt. En d’autres termes, le capital n’est pas soumis au droit de succession et devient automatiquement la propriété du conjoint survivant.

Cependant, cette règle ne s’applique pas aux contrats d’assurance vie que le défunt a souscrits individuellement. Pour ce cas, la succession existe bel et bien et la moitié du capital reviendra aux enfants du couple qui percevront plus de capital mais devront aussi payer des droits de succession.

Face à cette situation, il est recommandé de souscrire un contrat d’assurance vie de couple, c’est-à-dire une assurance vie commune aux deux conjoints à laquelle la succession ne s’applique pas.

Ne jamais oublier le bénéficiaire du contrat

Il arrive aussi que le contrat d’assurance vie n’ait pas de bénéficiaire désigné, c’est-à-dire que le souscripteur n’a pas spécifié l’identité du bénéficiaire. Faute de bénéficiaire, le capital cumulé reviendra aux héritiers légaux des défunts après soustraction des avantages fiscaux.

Lors de la souscription de l’assurance vie, il faut donc bien mentionner le bénéficiaire dans le contrat mais aussi anticiper sa mort précoce en désignant des bénéficiaires de remplacement.

Enfin, il convient pour les détenteurs de contrat d’assurance vie de faire preuve de prudence et de ne pas investir tout leur argent dans l’assurance vie, bien qu’aucune loi ne l’interdise, au risque de créer des tensions familiales.

Pour ne pas se tromper et choisir une bonne assurance vie, rien de tel qu’un comparateur d’assurances. En effet, cet outil totalement gratuit permet d’accéder à de nombreuses offres soumises par les assureurs selon votre profil, vos besoins et votre budget. Laissez-vous tenter, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction