Ski, assurances et accidents

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Ski, assurances et accidents

|
Consultations : 885
Commentaires : 0
Ski : possédez-vous les bonnes assurances ?
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

C’est décidé : cet hiver, à vous les cimes enneigées ! Mais, avant de vous lancer sur les pistes pour exercer votre planter du bâton, possédez-vous les bonnes assurances ? Hé oui, il arrive malheureusement que les vacances au ski ne se passent pas toujours comme prévu. Mieux vaut posséder alors une couverture adaptée aux circonstances. Explications.

Les contrats d’assurance concernés

En cas d’accident de ski, différents contrats d’assurances peuvent jouer selon la manière dont s’est produit ce sinistre.

Ainsi, l’assurance santé, votre multirisque habitation, l’assurance décès, la Garantie des Accidents de la Vie (GAV), l’assurance scolaire ou votre contrat d’assistance peut trouver à s’appliquer. D’ailleurs, il se peut que votre compagnie d’assurances propose une formule d’assurance spécifique pour les vacances au ski. N’hésitez pas à solliciter votre assureur.

Peu importe le contrat concerné, notez que vous disposez de 5 jours pour procéder à la déclaration de sinistre par voie de courrier recommandé avec accusé de réception et, surtout, n’engagez aucune dépense avant d’avoir pris contact avec votre assisteur.

En cas de sauvetage, qui doit payer ?

Il est de la responsabilité des communes d’organiser les secours sur le domaine public. Toutefois, au-delà de cette obligation, la commune peut exiger que vous procédiez au remboursement des frais engagés pour les opérations de secours lorsque l’accident résulte de la pratique d’une activité de loisir. Ainsi, il se peut, par exemple, que les frais liés aux recherches ou aux transports par hélicoptère soient finalement à votre charge.

Toutefois, votre assurance habitation ou votre GAV peut renfermer une garantie dite « frais de secours et de recherche en montagne » qui vous permettra de bénéficier d’un remboursement pour tout ou partie de ces frais. Pour plus de précisions, reportez-vous à votre contrat.

A noter que la pratique du ski hors-piste n’est pas toujours couverte. En effet, elle peut faire l’objet d’une exclusion de garantie. Là aussi, pensez à contacter votre assureur.

En cas de séjour annulé, quelles options ?

Si vous possédez une assurance spécifique ou si vous avez souscrit le contrat proposé aux caisses des remontées mécaniques au moment d’acheter votre forfait, il y a fort à parier que vous serez remboursé si vous devez interrompre votre séjour après un accident survenu au cours des premiers jours de vos vacances.

Selon la teneur de votre assurance, vous pourrez bénéficier d’un remboursement pour vos différents cours, pour votre forfait de remontées mécaniques ou même pour vos frais de séjour.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction