Informations pratiques sur l'assurance

Assurer votre enfant avec bonne assurance scolaire !

Publié par le , Mis à jour le 28/07/2020 à 10:22
5529 vues 1 réaction Note

Comment fonctionne l'assurance scolaire ?

Ça y est ! C'est l'heure de la rentrée, le moment d'acheter les fournitures, de rafraîchir la garde-robe et  de souscrire une assurance scolaire pour nos petites têtes blondes, brunes et rousses. À moins que vous ayez déjà tout ce qu'il faut grâce à votre assurance habitation ? Découvrez sans plus attendre tous les secrets de ce produit d'assurance indissociable de la rentrée des petits et grands enfants !

Est-ce obligatoire d’avoir une assurance scolaire ?

L'assurance scolaire appartient-elle à cette catégorie particulière d'assurances que l'on nomme "assurance obligatoire" ?

Tout dépend en fait du type d'activités concernées. Ainsi, si votre enfant participe à une activité scolaire obligatoire qui s'inscrit dans son emploi du temps, il n'aura pas besoin d'être couvert. En revanche, il devra à tout prix disposer d'une assurance scolaire pour les activités facultatives organisées par son établissement. Il peut s'agir, par exemple, de visites culturelles, de séjours linguistiques, de classes de découverte,...

L'assurance scolaire : à quoi ça sert ?

L'assurance scolaire sert à garantir les dommages causés ou subis par votre progéniture. Comment ? Grâce à la garantie responsabilité civile pour les dommages causés et à la garantie accident corporel pour les dommages subis.

Pour les dommages causés par votre enfant, il est important de vérifier avec votre assureur ce que couvre exactement la responsabilité civile de votre contrat. Cette vérification vous permettra d'adapter l'assurance scolaire et de la faire évoluer le cas échéant pour une meilleure couverture.

Pour les dommages subis par votre enfant, il est important de distinguer différents cas de figure :
- si le responsable est clairement identifié, c'est sa responsabilité civile qui trouvera à jouer
- si votre enfant s'est fait mal tout seul, si le responsable n'est pas identifié ou ne dispose d'aucune assurance, posséder une bonne mutuelle santé vous permettra de voir vos dépenses de santé remboursées
- si vous êtes de nature prévoyante, vous pouvez aussi souscrire une assurance Garantie des Accidents de la Vie (GAV) pour vous-même et les autres membres de votre famille.

L'assurance scolaire peut renfermer aussi des garanties complémentaires concernant, par exemple, divers cas de vol, le racket, l'assistance (pour la poursuite des cours à domicile en cas de maladie),...

L'assurance scolaire dispose aussi d'un champ d'application variable selon la formule souscrite. Selon les cas, elle peut valoir pour les activités scolaires ainsi que le trajet domicile-école ou en tout lieu, pendant toute l'année, même hors de la période scolaire, pendant les vacances et les loisirs.

Vous l'aurez sans doute compris, la souscription d'une assurance scolaire n'a rien d'obligatoire - sauf pour les activités scolaires facultatives ! - mais elle fera d'une pierre deux coups : rassurer l'établissement scolaire de votre enfant - n'oubliez pas les justificatifs à réclamer à votre assureur ! - et vous éviter de redouter les différents événements qui ponctuent sa scolarité. Pour quelques euros par mois seulement ! La tranquillité d'esprit, ça n'a pas de prix !

L'assurance habitation qui fait aussi assurance scolaire

Avant de souscrire une assurance scolaire, vérifiez votre contrat d'assurance habitation. Il se peut en effet qu'elle renferme une assurance scolaire. Bien souvent, l'assurance multirisques logement est assortie d'une garantie responsabilité civile chef de famille qui permet de couvrir les dommages matériels ou corporels subis par différents membres de votre famille s'ils vivent à votre domicile. Parmi eux, l'on trouve bien entendu les enfants !

         enfants-ecole

Quelles prises en charge de l’assurance ?

Les couvertures offertes par la garantie individuelle concernent les dommages subis par l’élève lors d’une activité extra-scolaire. Lors d’un accident, l’assurance prend en charge les dépenses liées au transport en urgence, les examens complémentaires, les frais de consultation et d’hospitalisation. Dans le cas  d’une invalidité engendrée par l’accident, l’assureur versera une indemnisation à la victime.

Les démarches à suivre en cas d’accident

Si votre enfant se blesse pendant une activité scolaire facultative, il est nécessaire de faire une déclaration auprès de l’assurance. Une déclaration qui doit être effectuée dans les cinq jours ouvrés suivant l’accident.

Votre médecin traitant établira un certificat médical sur lequel seront indiqués les causes de l’accident et les conséquences probables. Si un responsable est identifié, l’assurance scolaire se chargera des démarches dans le cadre d’une demande d’indemnité et si le contrat prévoit une protection juridique.

Comment souscrire une assurance scolaire ?

Ici comme ailleurs, l'important, c'est de comparer ! Pourquoi ? Parce qu'en comparant les différentes offres d'assurance du marché, l'on peut obtenir la formule d'assurance la plus avantageuse, selon son passif et son profil d'assuré. Si vous en doutez, n'hésitez pas à réaliser sur Assurland.com un petit comparatif d'assurances automobile, habitation, moto,... C'est gratuit, très complet et simple d'utilisation ! 

Pour bénéficier d’une assurance scolaire pas chère, l'autre astuce est de se renseigner auprès de l’assurance des parents d’élèves ou auprès des écoles de vos enfants afin de savoir si un contrat groupé existe.

La MAE lutte contre les violences scolaires

Avec ses 8 millions de bénéficiaires, la MAE est un des leaders de l’assurance scolaire. D’ailleurs depuis 2015, l’assurance lutte contre les violences scolaires. Un engagement qui prend la forme d’un contrat assurance scolaire « plus », la prise en compte du vol d’un sac au sein d’un établissement scolaire et même le remplacement des cartes d’abonnement en cas d’agression et de racket.

Comment résilier une assurance scolaire ?

Vous ne pouvez pas résilier une assurance scolaire à n’importe quel moment. Elle est généralement possible :

  • Quand votre contrat arrive à échéance
  • Lors d’une évolution de votre situation personnelle
  • Si des conditions de votre contrat son modifiées à l’initiative de votre assureur
  • Si votre assureur a résilié un autre de vos contrats d’assurance

Si votre décision est prise, vous devrez envoyer une lettre demandant la résiliation de votre contrat d’assurance dès la réception de votre avis d’échéance. Votre lettre peut être envoyée par courrier recommandé avec AR, dans les 20 jours de la date d’envoi du rappel de l’assureur ou dans les deux mois avant la date d’échéance de votre contrat.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
POMPIDOU 22/07/2014 à 11:15
Site explicite et compréhensif vis-à-vis des particuliers.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES