Informations pratiques sur l'assurance

Tout savoir sur la conduite supervisée

Publié par Marjorie Sigu le 06/07/2015 à 07:42 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

La conduite supervisée est une méthode d’apprentissage qui ressemble à la conduite accompagnée, mais qui est destinée aux adultes de plus de 18 ans. Cette nouvelle méthode d’apprentissage permet d’acquérir une expérience de la route avant de passer l’examen du permis de conduire. 

Qu’est-ce que la conduite supervisée ?

Contrairement à la conduite accompagnée, la conduite supervisée est une méthode d’apprentissage destinée aux jeunes conducteurs majeurs. Cette méthode permet ainsi à un apprenti conducteur de pouvoir se perfectionner avant le passage à l’examen. Mais alors en quoi cela consiste ? Et quels sont les critères pour y accéder ?

Après avoir obtenu le code et après avoir suivi au minimum 20 heures au volant, les apprentis conducteurs peuvent demander à leur professeur de conduite de passer la conduite supervisée. Si le niveau de l’élève est suffisant, le moniteur pourra ainsi donner son accord via une attestation de fin de formation initiale (AFFI). Le moniteur de l’auto-école sera alors attentif :

  • aux compétences ;
  • aux comportements sur la route ;
  • au degré de maitrise du véhicule.

Quels sont les avantages de la conduite supervisée ?

À l'issue d'un échec à l’épreuve pratique du permis de conduire, un candidat peut aussi passer par cette formation pratique afin de s'améliorer. Elle comporte plusieurs avantages :

  • acquérir plus d'expérience en vue de l'épreuve pratique du permis de conduire
  • bénéficier d'un coût moins élevé pour la formation ;
  • moins de contrainte qu'avec la conduite accompagnée.

Comment se déroule la conduite supervisée ?

Pour passer un apprentissage en conduite supervisée, il faut d'abord choisir son ou ses possibles accompagnateurs. Il faut ensuite participer avec son accompagnateur à un rendez-vous de deux heures en voiture d'auto-école. Ce rendez-vous est obligatoire, que ce soit pour une formation initiale ou après un échec à l'examen du permis de conduire.

Dans ce cadre, aucun kilométrage minimum ou nombre d'heures minimal est à effectuer. Mais attention, quelques règles sont à respecter :

  • posséder avec soi l'original ou une photocopie du formulaire de demande de permis, ou du récépissé de la demande, le livret d'apprentissage en conduite supervisée ainsi que l'autorisation de votre assureur ;
  • afficher sur l'arrière de la voiture (et pas le pare-brise) le disque de conduite accompagnée ;
  • respecter les limites de vitesse concernant les titulaires du permis probatoire ;
  • ne pas conduire à l'étranger.

Bien entendu, vous devez respecter le Code de la route. Vous et votre accompagnateur pouvez également subir un test d'alcoolémie ou de stupéfiants. Vous encourrez des sanctions en cas de test positif.

Les conditions pour passer la conduite supervisée

Comme la conduite accompagnée, la conduite supervisée, consiste à faire conduire un jeune conducteur avec une personne qui possède déjà le permis depuis plus de 5 ans et qui est au moins âgé de 23 ans. Plusieurs personnes peuvent d’ailleurs accompagner l’élève.

Il faut pouvoir être assez autonome en afin d’entreprendre cette méthode d’apprentissage. En effet, l’élève se retrouve seul dans une voiture sans double commande, il doit alors maîtriser au minimum la technique du véhicule. Seul le moniteur peut évaluer le niveau du candidat et lui permettre de faire la conduite supervisée. Si vous êtes intéressés par cette méthode, vous pouvez aussi demander de louer une voiture à double commande.

Après l’obtention du permis de conduire, une personne qui a passé la conduite supervisée, aura une période probatoire de 3 ans et non de 2 comme avec la conduite accompagnée. Afin d’obtenir le permis à douze points, le jeune conducteur devra ainsi attendre trois ans sans infractions.

 voiture-volant-mains

Remplir un livret d’apprentissage

Lors de la conduite supervisée, le candidat se verra remettre un livret d’apprentissage dans lequel il pourra noter toutes ses observations, ses questions et axes d’amélioration. Il devra aussi noter le nombre de kilomètres et le temps parcourus à chaque trajet. Il pourra aussi noter d’autres détails, comme les problèmes qu’il a pu rencontrer sur la route, le temps qu’il a fait lors des trajets, s’il a conduit de jour ou de nuit…

Ce livret sera aussi rempli par l'enseignant d’auto-école qui notera le nombre d’heures qu’il a faites auparavant avec l’élève. Le jeune conducteur devra d’ailleurs reprendre deux cours de conduite avec lui avant de passer le permis de conduire. Ces deux rendez-vous seront notés dans le carnet, et l'enseignant pourra donner ses impressions quant à son évolution au volant, ou les problèmes rencontrés.

Bien remplir son carnet est important, car le jour du permis de conduire, l’inspecteur peut demander à le voir et regarder tout ce qui est écrit à l’intérieur. À chaque fois que le candidat au permis de conduire prendra le volant avec son accompagnateur, il sera dans l’obligation d’avoir son livret d’apprentissage avec lui, en cas de contrôle de police.

Conduite supervisée :  des rendez-vous obligatoires en auto-école

Lors de la conduite supervisée, le jeune conducteur et son moniteur devront programmer deux cours. L’un se déroulera à la moitié des trois mois, l’autre sera pris à la fin de l’apprentissage. Ils permettront au moniteur de voir si l’élève a bien évolué et s’il est capable de passer le permis. Il pourra aussi lui donner des conseils en cas de prises de mauvaises habitudes.

Avant de commencer, l’élève devra aussi prendre un cours avec son moniteur et la personne qui l’accompagnera. Ce rendez-vous aura pour but de former l’accompagnateur qui aidera le candidat à conduire au mieux. Le moniteur pourra voir lors de cette entrevue, si l’élève est réellement prêt à faire la conduite supervisée avec son accompagnateur.

Être bien assuré pour la conduite supervisée

Tous les candidats passant cette formation doivent obligatoirement être assurés, de la même façon que tous les automobilistes et propriétaires d'un véhicule terrestre à moteur (VTM).

Avant de commencer, il faut avoir un accord préalable de la compagnie d’assurance auto sur l’extension de garantie nécessaire pour la ou les voitures qui serviront lors de cet apprentissage. Ainsi seront notés sur cet accord, le ou les noms des accompagnateurs. Il sera joint au contrat de formation du candidat au permis de conduire.

À savoir que généralement, cette extension de garantie n'entraîne pas une surprime sur le tarif de votre contrat. Sachez également que l'assureur peut refuser de vous donner cette extension de garantie. Cela peut arriver si vous avez été responsable des crimes et délits suivants :

  • homicide et blessures involontaires ;
  • conduite en état d'ivresse ;
  • délit de fuite ;
  • refus d'obtempérer suite à un ordre de s'arrêter par les forces de l'ordre ;
  • conduite en période de suspension ou d'annulation de permis.

Vous pourrez aussi faire face à un refus d'assurance pour la conduite supervisée si l'assureur juge que vous représentez un risque trop important. Dans ce cas, il vous faudra changer de compagnie pour pouvoir être assuré. La comparaison de devis en ligne peut être un bon moyen de procéder.

Quelle assurance automobile pour un jeune conducteur qui a suivi la conduite supervisée ?

Il existe des contrats spécialement dédiés aux jeunes conducteurs. En effet, ces derniers se voient appliquer une surprime pas les assureurs, car ils représentent un risque plus grand : 100 % à la souscription, 50 % après un an sans accident pour disparaître après deux ans sans accident. Mais si vous avez suivi la conduite supervisée, la majoration sera moins importante à la souscription : 50 % seulement puis 25 % au bout d'un an sans accident.

FAQ conduite supervisée

  • Quelle est la différence entre la conduite accompagnée et la conduite supervisée ?

    Il n'y a pas de différence entre conduite accompagnée et supervisée pour l'accompagnateur, les critères sont les mêmes. Cependant, la conduite supervisée est une méthode d’apprentissage destinée aux jeunes conducteurs mais qui sont majeurs dans l’idée de pouvoir perfectionner sa conduite avant le passage à l’examen.

  • Vous devez vous renseigner auprès de votre auto-école. Après un rendez-vous préalable de 2 heures, elle vous fournira une autorisation de conduire en conduite supervisée.

  • Les heures de conduite supervisée ne sont pas facturées par l'auto-école, ce qui est très utile pour renforcer la pratique à moindre coût. D’ailleurs, le coût total de la formation est théoriquement moins élevé qu'avec une filière traditionnelle.

  • Comme pour la conduite accompagnée, l'accompagnateur peut être un membre de la famille ou un ami. Il doit répondre à plusieurs critères : être titulaire du permis B en cours de validité depuis 5 ans au moins, et avoir plus de 23 ans.

  • Les documents obligatoires pour rouler en conduite supervisée : 

    • le formulaire de demande de permis "02" (ou sa copie),
    • le livret d'apprentissage contenant l'autorisation de conduire en conduite supervisée, 
    • la lettre-avenant signée par l'assurance,
    • le disque "Conduite Accompagnée" apposé à l'arrière du véhicule.
  • Il est obligatoire de remplir le livret d'apprentissage en listant les trajets en conduite supervisée de la manière suivante :

    • Date : la date à laquelle le trajet a été effectué,
    • Durée : le temps de conduite,
    • Distance : le kilométrage du trajet en prenant bien compte de l'aller-retour si effectué,
    • Circonstances : lieu ou adresse de départ et d'arrivée.
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

CONSEILS POUR ACHETER SA NOUVELLE VOITURE