Trucs et astuces pour estimer la valeur d'une auto

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Trucs et astuces pour estimer la valeur d'une auto

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Trucs et astuces pour estimer la valeur d'une auto

|
Consultations : 2680
Commentaires : 0
Indemnisation : estimer la valeur d'une voiture
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Pourquoi devez-vous veiller à connaître la valeur réelle de votre automobile ? En cas de sinistre, cela vous permettra de bénéficier d’une indemnisation juste et équitable. D’ailleurs, au moment de souscrire une bonne assurance auto, votre compagnie d’assurances tiendra compte de la valeur de votre auto pour le calcul des indemnités. Explications.

Les différents critères

Au moment d’estimer la valeur de votre voiture, il faut tenir compte de différents facteurs et critères :

  • l’âge du véhicule : il faut s’intéresser ici à la date de première mise en circulation de l’automobile. Bien entendu, plus le véhicule est récent, plus sa valeur sera importante au moment de l’indemnisation ;
  • le kilométrage : il permet de savoir si votre automobile est utilisée de manière assidue, moyenne ou simplement occasionnelle ;
  • l’entretien du véhicule : la valeur du véhicule diminue selon les réparations qui ont pu être réalisées ;
  • les options de la voiture : si votre véhicule possède un équipement riche et fourni, sa valeur sera plus importante ;
  • si votre auto est un véhicule de première main, il aura logiquement plus de valeur qu’une automobile de deuxième main.

La valeur à dire d’expert

Comme son nom le laisse entendre, la « valeur à dire d’expert » correspond à une estimation de la valeur du véhicule fournie par l’expert d’assurance.

Indépendante et objective, cette estimation peut intervenir avant tout sinistre - on parle alors de « valeur agréée ». En revanche, si l’estimation a lieu après un accident de la route pour déterminer le montant de l’indemnisation, il faudra parler de « valeur vénale ».

En plus des critères évoqués dans le précédent paragraphe, l’expert d’assurance prendra en compte d’autres éléments comme les tendances du marché.

A noter que, si vous ne partagez pas l’avis de l’expert ni son estimation, vous pouvez faire appel à l’un de ses confrères. On parle alors de « contre-expertise » et l’expert interviendra à vos frais.

La valeur de remplacement

Comme son nom l’indique, la « valeur de remplacement » correspond au prix d’un véhicule d’occasion possédant les mêmes caractéristiques que votre engin.

Pour déterminer son montant, l’expert fait appel à différentes données :

  • la valeur à neuf de votre voiture ;
  • les tendances du marché de l’occasion.
  • la « dépréciation temporelle » du véhicule, c’est-à-dire son âge ;
  • la « dépréciation due à l’usage », c’est-à-dire le kilométrage du véhicule ainsi que le nombre d’années en circulation ;
  • l’état d’entretien du véhicule ;

La valeur vénale de la voiture

En cas de sinistre donnant lieu à des dégâts matériels, le montant des réparations peut être supérieur à la valeur de votre véhicule avant le sinistre.

Votre assureur peut alors proposer une indemnisation au titre de la « valeur vénale » et le montant de l’indemnisation sera équivalent au prix de votre véhicule avant le sinistre.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction