Informations pratiques sur l'assurance

Vaccin contre le coronavirus Covid-19 : ce qu'il faut savoir

Publié par le , Mis à jour le 04/03/2021 à 10:29
354 vues 2 réactions Note

En France, le vaccin contre le Covid devrait être disponible dans le courant du printemps 2021

Depuis la fin de l'année 2019, l'épidémie de Covid-19 sévit dans presque tous les pays du monde. Pour endiguer sa propagation, de nombreuses mesures sanitaires ont été mises en place et des recherches ont été lancées pour aboutir à un vaccin. Assurland.com répond aux différentes questions posées autour du vaccin contre le Covid-19.

Existe-t-il un vaccin 2020 contre le coronavirus Covid-19 ?

Des recherches ont été lancées pour développer un vaccin contre cette maladie. Fin 2020, les premières vaccinations ont pu débuter. La Grande-Bretagne a notamment lancé une vaste campagne de vaccination anti-Covid début décembre. Lors de la première semaine, plus de 137 897 personnes ont pu bénéficier du traitement.

Quelques jours plus tard, les Etats-Unis ont également décidé de lancer la vaccination. En cette fin d’année, le pays déplorait plus de 300.000 morts. Une infirmière new-yorkaise est devenue la première Américaine a être vacciné contre la covid-19.

La vaccination anti-Covid de l’Union européenne commencera dès le 27 décembre 2020. Une annonce postée sur Twitter par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne.

Quels sont les pays qui travaillent sur le développement d'un vaccin contre le Covid-19 ?

Plusieurs pays se sont lancés sur le développement d'un vaccin contre le Covid-19. Parmi ces pays, on trouve la Russie, la Chine, l'Indonésie, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, Israël ainsi que l'Allemagne. L'avancement du vaccin est variable selon les pays.

En outre, le programme COVAX a été mis en place « pour garantir un accès équitable aux vaccins anti-coronavirus », a annoncé l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). 172 pays y sont engagés et 9 plusieurs vaccins sont en cours d'évaluation.

En novembre 2020, la firme américaine Pfizer a annoncé un vaccin efficace à 90%. Un médicament développé avec l’allemand BioNTech. Un vaccin qui se fonde sur la technologie « ARN » qui n’a jamais été mise en production.

La performance est d’ailleurs bien supérieure aux taux de 50% demandés par les agences sanitaires mondiales. Face à ces résultats encourageants, Pfizer espère obtenir une demande d’autorisation en urgence de la part de l’agence du médicament américaine.

Quelques jours plus tard, c’est au tour de la biotech américaine Moderna d’annoncer les résultats intermédiaires de son candidat-vaccin qui s’administre en deux injections. Le laboratoire revendique un pourcentage record de 94,5%. Un résultat obtenu au cours de la 3ème phase des tests.

Comme pour Pfizer, ce potentiel vaccin se base sur l’ARN messager qui est une copie d’une portion du plus connu acide désoxyribonucléique (l'ADN). Une découverte française réalisée en 1960 par les prix Nobel Monod et François Jacob. Cette méthode évite de cultiver un pathogène en laboratoire, c’est l’organisme qui est amené à faire le travail.

Quels sont les laboratoires engagés sur la recherche d'un vaccin contre le coronavirus ?

Des laboratoires des diverses origines citées sont engagés sur la recherche d'un vaccin contre le coronavirus. On trouve par exemple les biotechs américaines Moderna et Novavax, l'alliance des laboratoires allemand et américain BioNTech et Pfizer, le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca qui s'est lié à l'université d'Oxford, le laboratoire français Sanofi en collaboration avec la multinationale britannique GSK, le laboratoire chinois Sinovac Biotech, l'École militaire des sciences médicales et le groupe de biotechnologie CanSino (Chine), l'Institut de virologie de Wuhan ou encore le groupe China Biotics.

Noms Doses commandées Efficacité
AstraZeneca - Oxford 300 millions + 100 millions supplémentaires 70%
Sanofi Pasteur - GSK 300 millions N.R
Janssen 200 millions + 200 millions supplémentaires N.R
Pfizer -BioNtech - Fosun 200 millions + 100 millions supplémentaires 95%
Moderna 160 millions 94,5%
CureVac 225 millions + 180 millions supplémentaires N.R

Vaccin 2021 : quand le vaccin contre le Covid sera-t-il prêt ?

Pour le moment, il est impossible de prédire une date de mise à disposition d'un vaccin contre le Covid-19. Certains pays et laboratoires ont annoncé de leur côté être plus ou moins avancé dans les recherches. Si l'on s'en tient aux communications officielles, la Russie semble avoir terminé son vaccin et a lancé les phases d'essais cliniques sur 40 000 personnes. La Chine, qui travaille au total sur quatre vaccins a annoncé une disponibilité dès le début du mois de Novembre. Le laboratoire américain Novavax a également lancé ses essais cliniques en Afrique du Sud. De son côté, le Français Sanofi envisage de commencer la distribution de son vaccin dans le courant des mois de mai et juin 2021. Enfin, le vaccin du britannique AstraZeneca est a priori bien avancé.

Noms Lieux de fabrication
AstraZeneca - Oxford Belgique (Seneffe Bel)
Sanofi Pasteur - GSK France (Vitry-sur-Seine et Marcy l'Etoile)
Janssen Siède, Italie, Irlande, Suisse, Belgique (Beerse Bel), Pays-Bas, Espagne
Pfizer -BioNtech - Fosun Allemagne, Belgique ( Puurs Bel), France (Saint-Remy-Sur-Avre)
Moderna Suisse, France (Monts)
Curevac France

Comment sont testés les différents vaccins contre le Covid-19 ?

Les vaccins sont testés en 5 étapes :

  • Essais pré-cliniques : portent uniquement sur des animaux.
  • Essais cliniques phase 1 : portent sur quelques dizaines de volontaires. Durant cette phase, sont observés les effets secondaires indésirables du vaccin ainsi que la tolérance chez l'humain.
  • Essais cliniques phase 2 : portent sur plusieurs centaines de volontaires. Cette phase sert à en savoir plus sur l'évolution des anticorps dans le sang des patients, à étudier la réponse immunitaire, les effets secondaires, à déterminer la dose à administrer, les doses de rappel et à établir le calendrier.
  • Essais cliniques phase 3 : portent sur plusieurs milliers de volontaires. Ces essais évaluent le niveau de protection contre l'infection plusieurs semaines et mois après la vaccination. Elle sert également à rechercher d'autres effets secondaires et à calculer l'efficacité du vaccin en fonction du profil des patients. Cette étape est la dernière étape avant la distribution.
  • Essais cliniques phase 4 : se déroulent après la commercialisation du vaccin et servent à trouver les effets secondaires indésirables rares. En fonction des résultats, ils servent aussi à adapter l'utilisation du vaccin selon les groupes de population.

Le vaccin sera-t-il disponible à la même date pour tout le monde ?

Le vaccin sera disponible au même moment dans les pays de l’Union Européenne. La campagne vaccinale débutera dès le 27 décembre 2020.

Jean Castex, le Premier ministre a annoncé que 1,16 million de doses de vaccin sera livrée en France d’ici la fin de l’année 2020 puis 677 000 doses supplémentaires autour du 5-6 janvier 2021 et 1,6 million de doses en février.

Le Conseil scientifique a d'ores et déjà préparé une stratégie vaccinale. Les personnes prioritaires sont les populations exposées professionnellement, comme le personnel soignant par exemple. Seront également prioritaires les populations vulnérables, c'est-à-dire d'un âge avancé ou bien ayant un état de santé dégradé. Les résidents des Ehpad seront les premiers à être vaccinés.

Quelle sera la stratégie de vaccination ?

Le 30 novembre dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) a formulé ses recommandations sur la stratégie de vaccination. Compte tenu des faibles doses de vaccin qui seront disponibles au lancement de la campagne, elle préconise de vacciner en priorité les personnes âgées qui vivent en EHPAD ou tout autre hébergement collectif.

Rappelons que les résidants des EHPAD représentent un tiers des décès du virus en France. En parallèle, la HAS demande la vaccination des professionnels de santé en ciblant plus précisément les personnes qui ont un contact prolongé et rapproché avec des malades de la Covid-19.

Dans une seconde phase, les personnes de plus de 75 ans, les 65 à 74 ans présentant une comorbidité et les autres personnes âgées de 65 à 74 ans.

La troisième phase ciblera les personnes de 50 ans qui ont-elles aussi des risques de comorbidité. Une nouvelle phase qui devrait aussi permettra la vaccination de l’ensemble des professionnels de santé : « la vaccination des professionnels issus des secteurs indispensables au fonctionnement du pays pourra être entreprise et déterminée par le gouvernement, secteurs de la sécurité ou de l’éducation par exemple » explique t-on à la HAS.

La quatrième phase ciblera les individus qui peuvent être fortement exposés à la Covid-19. Enfin, viendront les Français de plus de 18 ans qui n’ont pas de comorbidité.

Combien coûtera le vaccin contre le Covid-19 ?

Le prix du vaccin contre le Covid-19 dépendra du laboratoire qui l'a fabriqué. Moderna avait annoncé un prix entre 50 et 60 dollars (entre 40 et 50 euros). Prizer et BioNTech comptent proposer leur vaccin autour d'une trentaine ou quarantaine d'euros. D'autres vaccins bien moins chers devraient également être disponibles. C'est par exemple celui d'AstraZeneca, qui devrait se trouver entre 3 et 4 euros la dose, ou encore de celui de Sanofi et GSK, qui devrait coûter moins de 10 euros.

 

vaccin-effets-secondaires

Remboursement : quelle sera la prise en charge en France pour le vaccin contre le Covid ?

La prise en charge varie en fonction du vaccin, du professionnel de santé et du lieu que vous choisissez de consulter pour l'administration. Cependant, Emmanuel Macron a indiqué dans une récente allocution que le vaccin serait gratuit pour l'ensemble de la population.

Quels peuvent être les effets secondaires du vaccin contre le Covid-19 ?

Le vaccin contre le Covid-19, à l'instar de nombreux autres vaccins, a de très grandes chances d'avoir des effets secondaires qui, bien entendu, ne toucheront pas tous les patients. Mais les effets secondaires apparus suite à multiples tests de différents vaccins ont pu être importantes : fatigue, maux de tête, frissons, douleurs à l'endroit où l'injection a été réalisée, fièvre.

Vaccin Covid-19 : qui est responsable en cas d'effets secondaires ?

La question de la responsabilité en cas d'effets secondaires à cause du vaccin n'est pas tout à fait tranchée. D'un côté et tel que l'on peut s'y attendre, les laboratoires pharmaceutiques tentent de se couvrir contre les risques financiers engendrés par les plaintes pour effets secondaires. Des négociations sont donc en cours.

D'un autre côté, Bruxelles a affirmé que les laboratoires porteraient la responsabilité induite en cas de plaintes pour effets secondaires. D'ailleurs, l'Union Européenne avait estimé dans un arrêté de 2017 qu'un vaccin produisant un effet secondaire grave entraînerait une responsabilité même en cas d'absence de certitude scientifique.

Le vaccin Covid-19 ne sera pas obligatoire

Emmanuel Macron a tranché. Dans son allocution du 24 novembre 2020, le Président a annoncé qu’il ne rendrait pas obligatoire le vaccin Covid-19.

Alors même plusieurs responsables politiques dont Yannick Jadot, eurodéputé écologiste réclamaient que le futur vaccin soit obligatoire pour les Français.

Comme pour la grippe, le chef de l’Etat parie sur l’incitation et non la contrainte. La Haute Autorité de santé devrait d’ici peu déterminer les publics qui seront prioritaires.

En juillet dernier, le conseil scientifique a suggéré que les personnes fragiles ainsi que les professionnels de santé soient vaccinés dans un premier temps.

Le gouvernement a annoncé avoir sécurisé au moins 30 millions de doses.

Qui peut vacciner contre  la Covid-19 ?

Une directive ministérielle autorise la vaccination par les généralistes. Pour le moment, le médecin traitant ne peut vacciner que les personnes de 50 à 74 ans souffrant de comorbidités. C’est au praticien de juger les personnes qui peuvent obtenir une injection. Le Haut conseil à la santé publique a publié une liste des pathologies prioritaires :

  • Maladies cardiovasculaires
  • Hypertension artérielle 
  • Diabète
  • Pathologies respiratoires chroniques 
  • Insuffisance rénale
  • Obésité
  • Cancer évolutif sous traitement

Les pharmaciens vont aussi pouvoir contribuer à la lutte contre la Covid-19. La Haute autorité a annoncé être favorable à la vaccination par les pharmaciens mais aussi les sages-femmes : « L’objectif est de diversifier le profil des vaccinateurs, d’augmenter leur nombre et multiplier par les lieux de vaccination ».

Peut-on choisir son vaccin ?

Non. Vous n’avez pas la possibilité de choisir entre les différents vaccins proposés en France. Un avis de la Haute Autorité de Santé précise les personnes éligibles et les modalités d’utilisation.

Ou se faire vacciner ?

Le lieu de la vaccination va dépendre de la situation de la personne vaccinée. Pour les résidents en Ehpad, la vaccination se déroule au sein même de l’établissement.
La vaccination peut aussi avoir lieu dans des centres vaccination. Pour prendre un rendez-vous, il suffit de téléphoner au 0 800 009 110 (appel et service gratuit) ou vous rendre sur le site sante.fr.

Pour les 50-74 ans souffrant de plusieurs pathologies, il est désormais possible de se faire vacciner chez son médecin généraliste. Idem pour les plus de 75 ans.

Pour les 50-64 ans souffrant de comorbidités, la vaccination peut se faire en entreprise par le médecin du travail.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
marcais jean 04/02/2021 à 11:48

comment me faire rembourser mon transport (taxi) pour le vaccin covid 19

Assurland.com, le comparateur d'assurances
Assurland.com 04/02/2021 - 14:46

Bonjour,

Merci pour votre commentaire,

Cette dépense n'est pas couverte par l'Assurance maladie, mais peut l'être par votre mutuelle santé. 

Nous vous invitons à la contacter,

Bien cordialement,

L'équipe d'Assurland.com

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES