Voiture sans permis : devez-vous être assuré ?

Guide de l'assurance > Infos pratiques assurance > Voiture sans permis : devez-vous être assuré ?

Informations pratiques assurance : tout ce que vous devez savoir

Informations pratiques sur l'assurance

Voiture sans permis : devez-vous être assuré ?

|
Consultations : 550
Commentaires : 0
Voiture sans permis : faut-il une assurance ?
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

La voiture sans permis également appelée « voiturette » est un véhicule prévu pour le transport de deux personnes assises. Au-delà de ses performances revues à la baisse, ce véhicule est en tout point semblable aux voitures « classiques » sauf qu’elles ne requièrent aucun permis de conduire. D’ailleurs, il faut veiller à posséder aussi une assurance auto.

Il s’agit d’un VTM

Tous les véhicules terrestres à moteur (VTM) qui circulent sur la voie publique doivent être assurés et la voiturette ne fait pas exception à cette règle. Au minimum, le conducteur doit disposer de l’assurance au tiers.

De nombreuses compagnies d’assurances proposent des offres pour ces véhicules car ils ne sont jamais la cause d’accidents dus à un excès de vitesse. En outre, leur vitesse limitée décourage les voleurs.

L’assurance voiture sans permis est donc moins coûteuse que celle des véhicules « classiques » et les tarifs varient suivant le profil de l’assuré, son âge, sa domiciliation et bien entendu ses antécédents au volant.

La souscription en ligne

Les assureurs en ligne ont fait de l’assurance voiture sans permis leur spécialité. Ils établissent des devis qui permettent aux consommateurs de comparer les tarifs proposés par chacun d’eux.

Durant la souscription du contrat d’assurance, il peut être nécessaire de mentionner le nombre de personnes qui pourront conduire régulièrement le véhicule, son usage (privé ou professionnel), les sanctions éventuellement prononcées à l’encontre du futur conducteur ou encore le nombre de sinistres déjà déclarés.

A noter que la fausse déclaration ou l’omission volontaire pourrait entraîner l’annulation totale ou partielle des indemnités reçues en cas d’accident ainsi que la résiliation pure et simple du contrat d’assurance auto.

Pour finir, sachez que si vous conduisez sans assurance, vous serez passible d’une amende de 3 750 euros, d’une suspension du permis de conduire allant jusqu’à 3 ans ou encore d’une interdiction de conduire un véhicule motorisé même s’il s’agit d’une voiturette.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction