Les Newsletters Assurland

L'addiction au téléphone met en péril les relations hommes-chiens

Publié par le

Les chiens peuvent souffrir de dépression à cause de l'addiction qu'on les humains aux smartphones

Si l’on savait déjà que l’addiction aux nouvelles technologies pouvait être nocive pour la santé humaine, une étude britannique évoque les dangers pour celle des chiens. Selon un vétérinaire, la dépendance au téléphone nuit à la santé psychique des canins.

Une dépendance qui peut rendre fou votre chien

Les smartphones sont partout et nous apparaissent comme indispensables. Devenus un prolongement de la main pour certains, les téléphones portables peuvent pourtant s’avérer nocifs. Une nocivité pour les humains, mais également pour les animaux. Le vétérinaire britannique Iain Booth a ainsi expliqué au site Metro.co.uk que l’addiction au smartphone pouvait nuire à la santé psychique des chiens. « Nous sommes une nation obsédée par nos téléphones mobiles, mais cette dépendance vis-à-vis des gadgets met en péril les relations importantes que nous entretenons avec nos animaux de compagnie, en particulier les chiens, et dans une moindre mesure, les chats domestiques », indique-t-il.

Les chiens aussi peuvent souffrir de solitude

Alors que les chiens sont à la recherche d’attention, ces objets du quotidien empêcheraient toutes interactions. Une non-réciprocité qui peut donc être à l’origine de dégâts psychiques. Se sentant délaissé, le chien peut développer des troubles du comportement. Aboiements, agressivité, dépression : les canins souffrent de la solitude.

Pour éviter que son chien ne tombe malade ou ait un le blues, Iain Booth recommande de ne pas utiliser son téléphone lors des balades, des moments tendres ou encore des moments jeux. « Savourez et construisez des relations avec votre animal », résume le vétérinaire. Il est également possible d’utiliser « Dog Walking Challenge », une application lancée par un vétérinaire français. Cette dernière incite les propriétaires de chien à laisser leur téléphone pour s’occuper de leur animal.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES