L'assurance auto pour les personnes handicapées - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > L'assurance auto pour les personnes handicapées

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

L'assurance auto pour les personnes handicapées

|
Consultations : 1918
Commentaires : 0
L'assurance automobile des personnes handicapées

Nombreux sont ceux qui conduisent sur les routes avec un handicap. Un handicap plus ou moins important, permanent, provisoire ou de naissance. Comme tout un chacun, ils ont besoin d'être assurés. C'est notamment le cas de Nathalie Jassurmalin.  Il lui manque une main. Résultat, sa voiture comporte des équipements spécifiques adaptés à ses besoins : une poignée fixée sur le volant, des changements de vitesses automatiques, et j'en passe...

Existe-t-il une assurance automobile dédiée aux personnes handicapées

Alors question, si comme Nathalie vous avez un handicap, qu'en est-il en matière d'assurance auto ? Devez-vous souscrire à des garanties spécifiques pour couvrir tous les équipements existants sur le marché, tels que : des sièges pivotants, des commandes d'accélération et de freinage transférées sur le volant, des portes coulissantes, des bras électriques qui facilitent l'accès d'un fauteuil roulant, etc... Bref, des équipements de qualité, à la pointe, mais qui se révèlent souvent très onéreux.

Afin d'éviter tout malentendu, première chose, signalez toujours votre handicap à votre assureur. Ensuite, mentionnez tous les équipements particuliers dont vous bénéficiez. Pourquoi ? Pour qu'ils soient bien inscrits sur votre contrat d'assurance. Comme ça, en cas de dommages ou de vol, bien garanti, vous serez bien indemnisé. Logique, non ?

Handicap : pas de hausse de prime d'assurance voiture

Par ailleurs, sachez-le : ce n'est pas parce que vous êtes handicapé que vos primes d'assurance doivent être majorées. De fait, il n'y a pas de raison pour que vous soyez considéré comme une personne plus à risque qu'une autre. Pourquoi ? Parce qu'aucune statistique ne le prouve. Autrement dit, vous n'êtes ni meilleur ni moins bon conducteur qu'un autre.

En revanche, vous aurez davantage de difficultés à décrocher votre permis de conduire. Vous allez en effet devoir vous plier à des visites médicales et à des examens de conduite pratiques plus approfondis. Tous les aménagements nécessaires apportés à votre véhicule pour que vous puissez conduire dans les meilleures conditions doivent être également notifiés. Un vrai parcours de combattant !


 

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !