L'assurance et les jeunes conducteurs - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > L'assurance et les jeunes conducteurs

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

L'assurance et les jeunes conducteurs

|
Consultations : 2337
Commentaires : 0
Cécile Jassurmalin, jeune conductrice

Ah l'expérience ! Evidemment, quand on en a pas... ça manque un peu ! Et au volant, on vous le fait savoir, et même, si vous voulez bien me passer l'expression, on vous le fait... payer ! Et pas au figuré ! Non, au sens propre.

Ainsi, vous l'aurez compris, nous allons nous intéresser aujourd'hui aux jeunes conducteurs et à leurs relations avec les assureurs auto . Pour cela, prenons par exemple le cas de Cécile Jassurmalin qui, récemment, a décroché son permis de conduire mais aussi fait l'acquisition d'un véhicule d'occasion pour se rendre à la Fac. S'assurant pour la première fois, ça a fait un drôle de trou dans son porte-monnaie !!

Assurance : pourquoi les jeunes conducteurs paient-ils plus chers ?

Alors pourquoi tous ces jeunes, ou plus exactement tous ces « conducteurs novices », doivent-ils toujours payer plus cher que les autres ? La faute à qui ? Aux statistiques bien sûr ! Allez faut quand même bien un coupable !

Et oui, de fait, faute d'expérience et d'après les statistiques, les jeunes conducteurs provoquent deux fois et demi plus d'accidents ! Conséquence logique : les risques étant nettement plus élevés, leur prime d' assurance auto est beaucoup plus chère.

Au passage, rappelons que sont considérés comme « jeunes conducteurs » pour les assureurs, tous ceux qui ont leur permis de conduire en poche depuis moins de trois ans, mais aussi, tous ceux qui n'ont pas été couverts par une compagnie d'assurance depuis moins de 3 ans.

Comment fonctionnent les surprimes jeunes conducteurs ?

En pratique maintenant, si vous êtes l'un de ces « jeunes conducteurs », sachez qu'il n'y a pas de surprime minimum. Autrement dit, on peut toujours rêver, rien oblige un assureur à vous surtaxer. En revanche, il y a des maximums ! Des plafonds, et heureusement !


- La première année de souscription, la surprime est ainsi limitée à 100 % du tarif de base.
- La deuxième année, à 50 %. Faut-il encore bien-sûr que vous n'ayez été responsable d'aucun sinistre entre temps.
- Et la troisième, à plus rien du tout, si votre conduite a été exemplaire.

Voilà pour le cadre général. Et aucun assureur n'y déroge. Pourquoi ? Parce que c'est la loi, tout simplement, article A 335-9-1 du Code des Assurances . En revanche, à l'intérieur de ce cadre, certains aménagements sont possibles.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !