L'assurance habitation comporte souvent une clause d'inhabitation - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > L'assurance habitation comporte souvent une clause d'inhabitation

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

L'assurance habitation comporte souvent une clause d'inhabitation

|
Note :
Consultations : 4876
Commentaires : 4
La clause d'inhabitation dans l'assurance maison
Dans le cadre de son travail, Clément Jassurmalin doit partir à l’étranger pour un certain temps. Il vient remettre les doubles de ses clefs à sa mère afin que celle-ci arrose les plantes le temps de son absence.

« Tu t’absentes combien de temps ? Car en termes d’assurance habitation, ton absence prolongée peut avoir des conséquences sur d’éventuelles indemnisations », explique Sophie. 

« Ah bon ? C’est-à-dire ? », demande Clément.

Assurance logement : la clause d’inhabitation


Chaque contrat d’assurance logement comporte une clause d’inhabitation. En cas d’absence prolongée du logement, la clause d’inhabitation implique l’annulation d’éventuelles indemnisations en cas de sinistre. 

Cette clause est particulièrement valable pour l’assurance des résidences secondaires, plus souvent inhabitées dans l’année mais existe bel et bien pour une résidence principale. La durée d’absence varie selon les compagnies d’assurance, souvent de 30 à 90 jours consécutifs. En tout cas, la durée doit être clairement définie dans le contrat. 

L’assuré absent au-delà de cette période ne recevra aucune indemnisation en cas de sinistre dans son logement. 

« Ça va je ne m’absente seulement trois semaines, ça devrait aller, d’autant plus si tu passes régulièrement chez moi », dit Clément à sa mère.

Est-il possible de retirer la clause du contrat d’assurance maison ?


Bien sûr, il est possible de négocier le retrait de cette clause au contrat d’assurance maison. Pour cela, l’assureur applique en général une surprime sur le contrat. En d’autres termes, l’assuré paie plus chère son assurance pour compenser les risques de sinistres en son absence. 

En effet, les compagnies d’assurance considèrent que les risques de cambriolages, de vol, de dégradation ou d’incendie sont plus élevés sans surveillance de la maison. 

« Ton père et moi avons pris une assurance spécifique pour notre résidence secondaire en Bretagne, afin de nous prémunir des risques plus élevés en raison de nos absences répétées », explique Sophie à son fils. 
N’hésitez pas à relire les aventures des Jassurmalin concernant l'assurance logement de la résidence secondaire 

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
4 réactions


Pouvez-vous m'effectuer un devis pour l'assurance d'un immeuble de 47 logements sis 5 rue des fossés à La Charité sur Loire 58400 avec une surface développée de 4.498 m2 catégorie standard en dur à usage d'habitation, pas classé ni inscrit monuments historiques, comporte 6 niveaux au-dessus du sol. Aucun incident depuis plusieurs années. Une recherche de fuite en 2014. Vous pouvez me joindre au 05 56 22 15 88 Salutations. Ph. LEBOURG membre du conseil syndical.


Bonjour,

Nous ne proposons pas ce type de produits à la comparaison.

Le meilleur dans vos démarches.

Bonne journée.


pouvez vous m envoyer par mail une declaration d accident de la vie la fille de mon frere a fait tomber mon iphone5c et l a beaucoup endommager elle fait marcher son assurance c est celle ci qui me demande de faire une declaration chez vous SALUTATIONS


Bonjour, 

Nous sommes un comparateur d'assurances et non un assureur. Nous ne pouvons donc accéder à votre requête.

Tournez vous vers votre assureur ou celui de la fille de votre frère pour obtenir ce document.

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !