L'éthylotest, l'accessoire bientôt obligatoire dans toutes les voitures - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > L'éthylotest, l'accessoire bientôt obligatoire dans toutes les voitures

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

L'éthylotest, l'accessoire bientôt obligatoire dans toutes les voitures

|
Consultations : 14936
Commentaires : 0
Assurance automobile : éthylotests obligatoires
Sophie Jassurmalin sort de sa compagnie d’assurance. Son conseiller lui a fait un petit cadeau : un éthylotest. Ce dernier en a profité pour lui rappeler que ce dispositif devenait obligatoire dans toutes les voitures dès le 1er juillet 2012.

« Un seul éthylotest, c’est sympa mais ça ne suffira pas pour tous les membres de la famille qui ont leur propre véhicule ! » explique Sophie à son assureur.

« Je ne peux vous en donner qu’un seul mais les éthylotests se trouvent facilement dans le commerce » lui explique-t-il. 

David, Clément, Nathalie, Stéphane et Cécile Jassurmalin devront également en équiper leur voiture. Alors après les explications de son assureur et en mère prévoyante, Sophie court acheter des éthylotests pour toute sa petit famille !

Un éthylotest obligatoire dans chaque véhicule


Les campagnes de sensibilisation contre l’alcool au volant, c’est très bien mais cela ne semble pas suffire. Trop de morts sur les routes sont encore liées à la consommation d’alcool au volant. Le gouvernement précédent a décidé de rendre obligatoire les éthylotests à l’intérieur des voitures. 

A partir du 1er juillet, chaque voiture devra contenir au moins un éthylotest en état de marche. Jusqu’au 1er novembre, l’oubli sera toléré mais plus d’excuses au-delà de cette date ! Et en cas d’un oubli, la sanction.

Sans éthylotest à bord d’un véhicule, l’automobiliste risquera une amende de 11 euros.

« Il vaut mieux acheter des éthylotests qui coûtent trois fois rien plutôt que de payer une telle amende ! » reconnaît Sophie.

L’alcool au volant, une amende encore plus sévère


Bien sûr l’obligation concerne la présence de l’éthylotest dans la voiture, encore faut-il s’en servir en cas de doute sur son taux d’alcoolémie.  

Ces petits appareils sont utiles car ils indiquent plus ou moins précisément si le conducteur peut conduire légalement par un code de couleur apparaissant par réaction chimique. L’alcoolémie fait virer les cristaux au vert, il ne vaut alors mieux pas prendre le volant sous peine de provoquer un accident ou, moins grave, de se faire contrôler positif par les forces de l’ordre. 

La sanction dépend avant tout du taux d’alcool dans le sang au moment du contrôle. Entre 0,5 et 0,8 g/l d’alcool dans le sang, l’amende peut être de 90 à 135 euros et 6 points. Plus de 0,8 g/l d’alcool dans le sang, l’amende est plus chère : 4 500 euros, 2 ans de prison et 6 points.

En cas d’accident blessant un ou des tiers, l’amende sera bien évidemment plus sévère : elle peut atteindre 30 000 euros et jusqu’à 10 ans de prison. L’implication d’un ou de plusieurs décès fixe l’amende jusqu’à 150 000 euros.

L’assurance auto et l’alcool au volant


Autre point à bien comprendre, en cas d’accident responsable lié à un taux d’alcoolémie, l’assurance auto risque fortement de ne pas fonctionner. 

L’assureur refusera de faire fonctionner l’assurance voiture, considérant que le conducteur a aggravé le risque avec sa consommation d’alcool.

Mieux vaut souffler dans un éthylotest, cela évitera bien des problèmes aux conducteurs qui doutent de leur alcoolémie au moment de reprendre le volant !

En rentrant à la maison, Sophie Jassurmalin a fait le plein d’éthylotests pour toute sa famille et compte bien les briefer sur l’alcool au volant !

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !