La famille Jassurmalin

La conduite accompagnée : comment ça marche ?

Publié par le , Mis à jour le 24/04/2018 à 17:13

Comment fonctionne la conduite accompagnée ?

La famille Jassurmalin est conviée chez des amis pour l’anniversaire de leur fils. Ce dernier vient d’avoir 15 ans et compte bien profiter de la nouvelle loi lui permettant de commencer la conduite accompagnée dès 15 ans au lieu de 16 ans. Petit problème, ses parents ne sont pas très informés sur la conduite accompagnée.

« Ne t’inquiète pas, nous on connaît ! Clément et Stéphane ont été en conduite accompagnée », explique David Jassurmalin à son ami. « Ah et bien c’est parfait. J’aimerais savoir comment fonctionne l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC) ? », se réjouit l’ami de David.

Qu’est-ce que la conduite accompagnée ?

Il existe trois déclinaisons de la conduite accompagnée. La plus connue et celle dont parlent les amis de la famille Jassurmalin est l’apprentissage anticipé de la conduite. Mais il existe aussi la conduite supervisée et la conduite encadrée.

« C’est vrai, mais qu’est-ce que précisément l’apprentissage anticipé de la conduite ? », demande l’ami de David.

  • L’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC)

A partir de 15 ans il est possible d’apprendre à conduire par le biais d’une formule d’apprentissage qui se déroule en 1, 2 ou 3. Le point d’orgue de cet apprentissage étant bien évidemment l’examen du permis de conduire.

L’ACC est limité aux personnes mineures. Avant de pouvoir conduire conduite sous le contrôle d’un ou plusieurs accompagnateurs le candidat doit passer l’examen du code de la route. Une fois le « code » obtenu, une formation d’au minimum 20 heures de conduite en auto-école est prévue. L’enseignant de la conduite lui remet par la suite une attestation de fin de formation initiale.

Une fois cette attestation obtenue, la conduite avec l’accompagnateur doit se dérouler sur une durée d’au moins un an et 3 000 km minimum. L’accompagnateur doit quant à lui avoir au moins 28 ans et avoir le permis de conduire depuis plus de 3 ans. L’élève doit également suivre deux rendez-vous pédagogiques. Au bout de 1 000 kilomètres parcourus pour le premier et une fois les 3 000 kilomètres effectués pour le second. Le moniteur d’auto-école décidera par la suite s’il peut présenter le candidat à l’examen du permis de conduire.

A noter que le disque « Conduite Accompagnée » doit être apposé à l’arrière de la voiture lorsque l’apprenti conducteur est au volant.

  • La conduite supervisée

Alors que l’apprentissage anticipé de la conduite est réservé aux personnes mineures, la conduite supervisée est destinée à des candidats de plus de 18 ans. Inscrits en auto-école, ces derniers souhaitent compléter leur formation initiale, de sorte à acquérir davantage d’expérience avant de passer l’examen du permis de conduire. Le candidat doit en effet avoir conduit au minimum 1 000 km.

Pour s’inscrire en conduite supervisée, le candidat doit toutefois avoir réussi l’examen du code de la route ainsi qu’avoir suivi 20 heures minimum de cours de conduite sous la direction d’un moniteur de l’auto-école. S ces critères sont réunis, il peut postuler. C’est néanmoins aux moniteurs d’autoriser ou non la personne en conduite supervisée.

  • La conduite encadrée

Cette formation s’adresse aux personnes ayant entre 15 et 18 ans et en formation pour préparer les diplômes professionnels menant aux métiers de la route (BEP, CAP de conducteur routier). Durant 2 ans et pendant leur formation, les candidats conduiront avec un accompagnateur. Là encore pour préparer l’examen du permis de conduire.

« Comme ton enfant a moins de 18 ans, il n’y a qu’une solution. Mais c’est une super solution car elle donne plusieurs avantages », explique David Jassurmalin. « Ah oui, lesquels ? », se demande son ami.

 

conduite-accompagnee

 

Quels sont les avantages de la conduite accompagnée ?

Opter pour la conduite accompagnée c’est se donner plus de chance lors de l’examen du permis de conduire. Mais cela donne plusieurs autres avantages :

  • Une plus grande expérience de conduite et diminution des risques d’accidents ;
  • Un permis probatoire de 2 ans au lieu de 3 ans;
  • Pas de surcout comparé à la formation classique ;
  • Une surprime d’assurance auto diminuée.

« C’est vrai que la conduite accompagnée est très avantageuse. Mais au niveau de l’assurance, comment ça se passe ? », se questionne l’ami de David.

Quelle assurance auto pendant la conduite accompagnée ?

Pour l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), l’assurance de ou des voitures utilisées doivent comporter une extension de garantie. Elle permet de couvrir l’apprenti conducteur et c’est une obligation. Elle doit mentionner les noms des accompagnateurs et est à demander à l’assureur lors de l’inscription à l’auto-école. A noter qu’elle est obtenue sans surprime. Pour l’obtenir, il faut donc contacter l’assurance dès l’inscription de l’élève à l’auto-école. Pour être couvert, il est néanmoins obligatoire d’avoir l’attestation de fin de formation initiale. La compagnie d’assurance peut néanmoins refuser d’accorder cette extension de garantie si l’accompagnateur a été condamné pour certains délits routiers.   

Si l’apprenti conducteur a un accident, il bénéficie des garanties prévues au contrat. L’assuré conservera quant à lui une partie des dommages à sa charge dans la limite de la franchise « conducteur novice ».

Enfin, pas de conduite accompagnée en dehors du territoire français et toujours à des vitesses encore plus modérées : 80 km/h maximum sur les routes, 110 sur les autoroutes.

A noter qu’une fois le permis B obtenu, le jeune conducteur bénéficie d’une surprime moins élevée que la moyenne puisqu’il est considérés comme plus expérimenté. Les prix peuvent toutefois varier. C’est pour cela qu’il est nécessaire de comparer les différentes offres d’assurance auto.

« C’est parfait et je ne me pose plus de questions ! Demain on va l’inscrire à l’auto-école ! », s’exclame l’ami de la famille Jassurmalin.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES