La conduite accompagnée : comment ça marche ? - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > La conduite accompagnée : comment ça marche ?

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

La conduite accompagnée : comment ça marche ?

|
Consultations : 2758
Commentaires : 0
meilleurs tarifs d'assurance pour ceux qui ont fait la conduite accompagnée !

Bientôt l'été ! Si si, croyez-le, ça va maintenant arriver plus vite que vous ne l'imaginez... Bientôt l'été donc. Bientôt ces grandes vacances, propices aux rêves, aux évasions, aux voyages, au farniente... Et, pourquoi pas, à toutes sortes d'apprentissages en famille comme la pêche à la ligne, le ski nautique, l'escalade, le surf, la plongée, le tricycle, mais aussi, mais aussi la conduite automobile !

Conduite accompagnée : avertir votre assureur auto

Et oui, à quoi rêvent les jeunes sinon de passer à leur tour leur permis de conduire ? Sillonner eux aussi les routes verdoyantes ? Explorer les environs en toute indépendance ?

En tout cas, dans la famille Jassurmalin qui se réunit en grand nombre tous les étés, on en sait quelque chose. Car dès la mi-juillet, c'est Tante Marie qui se dévoue pour initier les jeunes au volant. Assez patiente et pédagogue, elle donne un peu de son temps. Surtout elle prête sa voiture. Un acte courageux ! Car bonjour l'état de l'embrayage ! Et on ne parle pas des bosses à la sortie du garage !

Enfin bref, si vous aussi souhaitez jouer les moniteurs d'auto-école pendant les vacances, ou à tout autre moment de l'année d'ailleurs, sachez qu'avant de passer à l'acte, il y a tout de même certaines règles à respecter vis-à-vis des assureurs

Déjà, c'est une obligation, avertissez votre assureur pour obtenir son accord. Et pour cela, vous allez devoir fournir certaines pièces comme des attestions délivrées par l'auto-école qui prouvent que l'apprenti conducteur est un bon élève : attentif, assidu, concentré, etc...

Conduite accompagnée : avec ou sans surprime ?

Ensuite, tout dépend des assureurs et des modalités de votre contrat d'assurance automobile.

Certains vous inviteront à payer une surprime pour garantir les risques, calquée sur les modèles des contrats « jeunes conducteurs ».

Dès lors, attention, la majoration peut aller jusqu'à 70 % de la tarification de base. Une bonne nouvelle quand même, au bout d'un an, si votre jeune poulain n'a commis aucune faute, aucun sinistre engageant sa responsabilité, vous n'aurez plus de surprime. Et autre avantage, de taille lui aussi, lorsque ce conducteur novice aura son permis en poche, il pourra faire de sérieuses économies, car il n'aura plus à passer par la case « jeune conducteur » la première année.

En réalité, la majorité des assureurs adoptent une autre formule. Vous ne payez pas de surprime. Le conducteur novice est donc couvert gratuitement, mais c'est valable tant qu'il n'a pas d'accident.

Conduite accompagnée : que se passe-t-il en cas d'accident ?

Et si cela arrive ? C'est vous, en tant que conducteur principal, qui payez une partie des dommages dans la limite de la franchise « conducteur novice », inscrite sur votre contrat.

Rappelons enfin que le conducteur novice doit avoir au moins 15 ans au moment de l'inscription et 17 ans et demi lors de la présentation des épreuves pratiques du permis B. Bien évidement, il doit avoir l'accord de ses parents avant de prendre le volant.

Quant à l'accompagnateur, il doit avoir au moins 28 ans et trois ans de permis de conduire. Permis B s'il vous plait !

Enfin pas de conduite accompagnée en dehors du territoire français et toujours à des vitesses encore plus modérée : 80 km/h maxi sur les routes, 110 sur les autoroutes !

Allez zou, roulez jeunesse !!

 

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !