La fin des fontaines à sodas en libre-service - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > La fin des fontaines à sodas en libre-service

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

La fin des fontaines à sodas en libre-service

|
Note :
Consultations : 1070
Commentaires : 2
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Au moment du vote du projet de loi santé à l’Assemblée nationale, de nombreux amendements ont été proposés et soumis par les députés. L’un deux concernait l’interdiction des fontaines à sodas en libre-service. Voté au début du mois d’avril 2015, ce texte veut interdire ce système de boissons sucrées à volonté qui, selon les signataires de l’amendement, favoriserait l’obésité. Coup de projecteur.

Sucre et édulcorants

Favorable à cet amendement relatif à l’interdiction des fontaines à sodas en libre-service, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, estime que les fontaines à sodas en libre-service intéressent particulièrement les jeunes qui sont attirés par la perspective de boire « à volonté » des « boissons comportant soit du sucre en quantité excessive soit des édulcorants ».

Pour les députés signataires de l’amendement, ces fontaines en proposant des boissons sucrées ou à base d’édulcorants de synthèse favorisent une « appétence pour la saveur sucrée ».

Réduire obésité et surpoids

Pour « motiver » ce texte, les députés évoquent aussi la « surenchère commerciale » qui est à l’œuvre avec les fontaines à sodas accessibles en libre-service. Ils considèrent aussi que la gratuité attachée à ce système incite à un comportement de consommation à la fois excessif et néfaste pour la santé des personnes.

Les fontaines à sodas en libre-service interditesCette interdiction des fontaines à sodas en libre-service s’inscrit dans le cadre du Programme National Nutrition Santé (PNNS), instance de référence en matière de nutrition, dont l’un des objectifs quantifiés n’est autre que la réduction de l’obésité et du surpoids dans la population.

Plus précisément, il s’agit de réduire d’au moins 25 % le nombre d’enfants qui consomment quotidiennement plus d’un demi-verre de boissons sucrées. D’ailleurs, pour favoriser cette réduction de la consommation de boissons sucrées, les députés centristes à l’origine de l’amendement préconisent la consommation d’eau à volonté.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


Bientçot, il va falloir déclarer quand nous irons aux W C

Concrètement, tout ce qui est bon est mauvais ! Pff...
S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS