La Google Car responsable de son 1er accident - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > La Google Car responsable de son 1er accident

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

La Google Car responsable de son 1er accident

|
Note :
Consultations : 4429
Commentaires : 1
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Connaissez-vous la Google Car ? Il s‘agit de la voiture autonome développée par la célèbre firme de Mountain View. Pour la toute première fois, ce véhicule a été jugé responsable d’un accident routier. Par le passé, il avait déjà été impliqué dans des accidents (sans gravité) mais les responsables étaient toujours les autres conducteurs. Explications.

Une mauvaise interprétation de la Google Car

Alors qu’elle circulait de manière autonome sur le réseau routier californien, une Google Car a récemment connu son tout premier accident responsable.

En effet, le véhicule est entré en collision à vitesse réduite avec un bus public le 14 février dernier. En cause, une analyse erronée de la situation : alors que des sacs de sable l’empêchaient de poursuivre sa route, la Google Car s’est immobilisée pour laisser passer les autres usagers du réseau routier avant de tenter à son tour de s’insérer dans la circulation. C’est alors qu’a eu lieu la collision entre le véhicule autonome qui roulait à 3 km/h et le bus qui est arrivé par l’arrière à 25 km/h comme il est possible de le voir dans la vidéo ci-dessous :

 

 

Selon un rapport rédigé par Google, l’intelligence artificielle à l’œuvre pour les déplacements du véhicule aurait bel et bien détecté le bus. Toutefois, elle a estimé qu’il allait freiner pour lui permettre de s’insérer dans le trafic. D’ailleurs, cette interprétation du véhicule a été partagée par le « conducteur de secours » de la Google Car qui s’attendait aussi à ce que le bus ralentisse ou s’arrête.

Un accident responsable pour 3,2 millions de kilomètres

Dans son rapport, l’entreprise américaine ne nie pas sa responsabilité. Il s’agit selon elle d’un « exemple classique d’arbitrage », partie intégrante de la conduite lorsque l’on essaye d’interpréter et d’anticiper les gestes des autres usagers du réseau routier.

1er accident responsable pour la Google CarEn réaction à ce premier accident responsable, Google a également signalé dans son rapport que son logiciel avait été modifié pour que sa voiture autonome comprenne à l’avenir que les véhicules lourds comme les bus sont moins susceptibles de la laisser passer.

A la décharge de la Google Car, on rappellera que, depuis 2010, elle a parcouru 3,2 millions de kilomètres et la firme n’a recensé que 17 accidents mineurs. Jusqu’à aujourd’hui, ces faits n’étaient imputables qu’aux autres conducteurs.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


OK ...JE SUIS POUR LE MODERNISME ...MAIS MAIS J'AIME TROP LA VOITURE POUR LA CONFIER À UN ROBOT ...VOUS AVEZ DIT COMBIEN D'ACCIDENTS ...MOI AUCUN DEPUIS 1963 ET J'AI L'INTENTION DE FAIRE ENCORE DES COURSES DE CÔTES ET TOUR DE CORSE AVEC UN ESSAIS AUX CÉVENNES ...ROBOTS OUI EN MES FUTURES RÉALISATIONS DE CONCEPTS D'HABITATS ...PAS MA VOITURE !!!! LE VOLANT ÉTANT IMPORTANT, PREUVE ÉTANT QUE JE VENDS MES VOITURES SANS LE VOLANT ...ET LES PLAQUES LORSQUE JE PEUX !!
S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS