Les Newsletters Assurland

Le budget automobile des Français en passe de diminuer ?

Publié par le
2398 vues 1 réaction Note

Le budget automobile des Français va-t-il diminuer ?

Après deux mois de confinement, les concessionnaires ont vu leurs stocks de véhicules s'accroître. Bien décidés à les écouler pour relancer l’activité, de nombreuses marques proposent depuis le 11 mai de multiples offres, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Une aubaine pour les automobilistes désireux de changer de voiture. Des automobilistes qui pourraient également bientôt profiter d’une autre réduction : la baisse des tarifs d’assurance auto.

L’industrie automobile elle aussi frappée par la crise

Une baisse de 50 % du marché de l’auto

A l’image de nombreux autres secteurs, celui de l’auto n’a pas été épargné par la crise économique inhérente à la crise sanitaire que nous traversons. Depuis janvier le marché de l’auto a tout simplement chuté de 50 %. Et pour le reste de l’année les chiffres ne sont guère plus encourageants. Selon les professionnels du secteur, les ventes de véhicules neufs devraient baisser de 20 % sur l’ensemble de 2020 par rapport à l’année précédente. Une situation préoccupante pour cette industrie qui a décidé de passer à l’offensive. Alors que le gouvernement envisage de lancer son plan de relance de l’économie après la rentrée, les constructeurs souhaitent obtenir un soutien le plus tôt possible.

Les constructeurs multiplient les offres promotionnelles

En attendant de savoir qui de Bercy ou l’industrie automobile gagnera ce bras de fer, les manœuvres pour faire rentrer de l’argent ont déjà commencé. Alors que stocks se sont accumulés sur les parkings des concessionnaires, nombreuses sont les marques à avoir décidé de multiplier les offres promotionnelles, selon une information du Parisien. Opel offre ainsi une remise de 2 500 euros pour sa Corsa et de 5 500 euros pour le SUV Grandland. Ce n’est toutefois pas le seul : pendant que Ford offre trois mois de loyer, Seat permet à ses clients de conduire une nouvelle voiture sans n’avoir rien à débourser avant janvier 2021. Et les Français ne font pas exception. Citroën offre la livraison à domicile, la première mensualité différée de deux mois et un an de garantie supplémentaire. Enfin, Peugeot propose quant à lui 4 000 euros pour la reprise d’un ancien modèle pour l’acquisition d’une berline 308.

Les assurés vont-ils profiter d’une baisse des tarifs d’assurance auto ?

Toutes ces offres plus alléchantes les unes que les autres réussiront-elles pour autant à séduire les automobilistes Français ? Si l’industrie automobile est actuellement impactée par la crise, que dire du pouvoir d’achat des Français ? Alors que le budget automobile représente un coût certain pour les Français, nombreux sont ceux à espérer le voir diminuer.

En l’espace de quelques semaines, le prix de l’assurance auto est devenu un véritable débat national. Les assureurs en font-ils assez ? Alors que la sinistralité diminue, les cotisations vont-elles elles aussi baisser ? Pourquoi ne pas pouvoir se faire rembourser le montant de sa prime payée le temps du confinement ? Si ces questions sont nombreuses c’est aussi en raison des décisions émanant de quelques assureurs et notamment de la Maif qui, dès avril, a annoncé le remboursement de 30 euros par véhicule assuré. Depuis les sollicitations se sont multipliées et le 27 avril, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a réclamé un remboursement généralisé pour l’ensemble des assurés. Une réclamation qui ne devrait néanmoins pas être entendue. Trois jours après la publication du communiqué de l’UFC-Que Choisir, Florence Lustman, présidente de la Fédération française de l’assurance (FFA) a en effet invité les assureurs à ne pas rembourser immédiatement mais à faire les comptes en fin d’année.

Que cela signifie-t-il réellement ? Les différentes compagnies, avec la FFA en tête, souhaitent attendre de voir l’évolution des prochains mois. Si le nombre d’accidents de la route a bien diminué de 75 % lors des deux derniers mois, le déconfinement pourrait conduire à une très forte intensification du trafic et par la même occasion à une hausse de la sinistralité. Attendre la fin de l’année permettrait ainsi aux assureurs de s’assurer que les primes perçues en 2020 sont supérieures aux sinistres indemnisés. Dès lors, plutôt qu’une réduction dans l’immédiat, les assureurs pourraient répercuter une baisse sur les tarifs 2021. Une décision entendue par l’association de consommateurs CLCV : « Nous demandons à la FFA de s’engager sur la réalisation en début d’année 2021 d’un bilan par l’ensemble de ses membres de la sinistralité automobile conduisant, le cas échéant, à un remboursement d’une partie des cotisations ».

Comment économiser sur son assurance auto sans attendre 2021 ?

Pour voir leur budget automobile diminuer, les Français ne sont pas contraints d’attendre la fin de l’année ou le début de la prochaine. Alors que l’assurance représente une part non négligeable de ce budget annuel, changer d’assurance pour une moins chère est fortement conseillé. Avec Assurland.com vous pouvez comparer gratuitement les prix et garanties d'un panel d'offres d'assurances. Remplir le questionnaire d'assurance auto prendra moins de 5 minutes et est surtout gratuit.

En réalisant un comparatif des assurances auto sur notre site, vous avez accès en quelques clics aux tarifs et garanties proposées par les assureurs et autres acteurs du marché. Il ne vous reste qu'à comparer les offres des assurances auto et à choisir celle qui vous convient le mieux.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Arhori 19/05/2020 à 12:08
C’est vrai pourquoi payer l’assurance au moment du confinement ???

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES