Les Newsletters Assurland

Le médicament princeps moins bien remboursé depuis le 1er janvier

Publié par le
923 vues 7 réactions Note

Les médicaments non-génériques sont moins bien remboursés

Depuis le 1er janvier, les médicaments non-génériques (« princeps ») ne sont plus aussi bien remboursés. Désormais, le calcul de la prise en charge se fait sur la base de remboursement des médicaments génériques qui sont, en général, moins chers.

Le générique moins cher de 30 à 40 %

Nouveauté en pharmacie : le remboursement des médicaments au prix des génériques. En France, depuis le début de l'année, soit le 1er janvier, un patient qui refuse sans justification un médicament générique qui lui est proposé en pharmacie paye plus cher. S’il souhaite absolument avoir le médicament d’origine, dit « princeps », le patient sera moins bien remboursé. En effet, le calcul de la prise en charge se fait désormais sur la base de remboursement d’un médicament générique. Un médicament qui est en général moins cher de 30 à 40 % qu’un médicament de marque.

Cette mesure, prévue depuis 2018, est la conséquence d’une des mesures de la loi de financement de la sécurité sociale 2020 devant permettre à la Sécurité sociale de réaliser une économie de 100 millions d'euros en année pleine. Celle-ci vise également à renforcer l'usage des médicaments génériques. Accusée de vouloir supprimer les médicaments non-génériques, la direction de la Sécurité sociale rappelle que ces derniers seront toujours disponibles : « Les patients conserveront la possibilité de choisir le médicament non-générique, mais, dans ce cas, ils seront remboursés sur la base du prix du générique le plus cher ».

Les Français apparaissent toujours comme de petits consommateurs de médicaments génériques, surtout au regard de nos voisins européens. Alors que 37 % des médicaments remboursables vendus en 2018 en France étaient des génériques, ce taux dépassait les 80 % en Allemagne ou en Grande-Bretagne. Un phénomène qui s’explique notamment par un plus faible nombre de médicaments génériques proposés. La même année, seuls 38 % des médicaments « princeps » étaient inscrits dans le répertoire des médicaments génériques. Concrètement, seuls 38 % pouvaient être fabriqués par d'autres laboratoires et vendus moins cher.

Les pharmaciens en première ligne

Pour convaincre les Français et leur expliquer les vertus des génériques, les pharmaciens seront donc au premier rang. Un rôle qui leur était déjà dévolu jusqu’à présent. Seule différence : quand le médecin ajoutait sur son ordonnance la mention « non substituable », le pharmacien devait délivrer au patient le médicament de marque.

Si les mentions « non substituable » ou « NS » ne permettront plus aux patients d’avoir le princeps tout en étant remboursés au prix fort, quelques exceptions demeurent. Un médecin pourra s’opposer à la substitution du médicament original par un générique dans trois situations précisées par un arrêté en date du 12 novembre 2019 :

  • Pour la prescription d’un médicament « à marge thérapeutique étroite » (quand un patient est stabilisé par un médicament) ;
  • Si le patient est intolérant ou allergique à « un excipient à effet notoire » absent du princeps mais présent dans les génériques ;
  • Pour un enfant de moins de six ans, « lorsqu'aucun médicament générique n'a une forme galénique adaptée et que le médicament de référence disponible permet cette administration ».
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
7 RÉACTIONS
Personne ne parle de la taxe imposée aux plus de 70 ans et aux parents d'enfants de moins de 3 ans ( 1.50 euro ) par ordonnance.Je croyais naïvement que la République interdisait la ségrégation or je vois qu'il n'en est rien. Cet impôt ignoble a été mis en place avec l'agrément des pharmaciens qui au fil du temps deviennent surtout des commerçants style " épicerie ".Je suis scandalisé et je pense qu'il faudrait informer le public sur cette "dîme" et afficher les noms des créateurs de ce forfait mis au point en 2015.Que diraient les médias si une telle saloperie était appliquée aux étrangers par exemple,ou aux non-voyants.ou bien encore aux malades en fin de vie etc... Il faut quand même saluer le bon sens des législateurs: en taxant les plus de 70 ans et les parents de nouveaux nés on touche la population qui a le plus recours aux pharmaciens et ceci dans le seul but de mieux arrondir les fins de mois de ces derniers.Pour la 1ere fois de ma vie,j'ai honte d'être français.Mais je reste optimiste,un jour viendra ,j'en suis certain où des comptes seront demandés à ces gestionnaires infâmes et là j'en serai. Salutations
Comme tous j'ai essayé les génériques, résultat on nous soigne avec des mensonges et les mensonges ça ne soigne pas! que la molécule de base soit présente dans le générique ok, mais le médicament est constitué d' un tout. j'en ai fait suffisament l'expérience, ne guérissant pas, je retourne au médoc d'origine et là en quelques jour on va mieux, qui n'a pas eu cette mauvaise expérience. donc maintenant je me soigne uniquement avec de vrais médicaments (pas chinois) même si je paie de ma poche. Bien que dépendant d'un ''vrai'' trafiqué sur ordre de l'état: ''Le Lévothyrox'' qui m' fait vivre l'enfer comme à 1 million de personnes, à ce jour j'en prends un (grosses doses) qui n'est pas remboursé et ça roule, plus d'effets secondaires!.... tout cela est honteux!

Merci pour ces informations que j' avais déjà oubliées. Je préfère m'abstenir de tout commentaire concernant cette décision sur les médicaments !!! Et puisque c'est encore le moment, meilleurs vœux à toutes et tous et un grand MERCI pour ce que vous faites

Assurland.com, le comparateur d'assurances

Bonjour,

Nous vous remercions de votre visite sur Assurland.com et sommes ravis de savoir que vous appréciez nos articles !

Bien à vous,

L'équipe d'Assurland.com

Médicaments : Générique : Rien de bien formidable ;Pas d' équivalences envers le princeps . Princeps : Très bien ; soins à la hauteurs de ce que cela doit être . Sécurité Sociale : Pas de " trous si l'on y pioche pas dedans " Bien soigner les malades français et s'il en reste , alors on aide les autres . Regardez bien , les hôpitaux , les EPPADS ,les grands malades à leurs domicile ,nos personnes âgées ETC ......... Regardez bien tous ces étrangers , ils ont droit à tout gratuitement .............. SCANDALEUX que ce système imposé de médicaments !! Rien de bien clair dans tout ce système , c'est comme tout le reste : retraites que l'on dit vouloir moderniser mais comme les médicaments , diminuer les effets et mieux enrichir certains soit , diviser la France : le pauvre petit qui n'a droit à rien et les gros qui ont droit à un étage dans un milieu hospitalier ........ autrement dit , royauté en cols blancs ................
Si les génériques sont de qualités identiques aux originaux; banco! D'après l'adage " on ne prête qu'aux riches..." restons prudents...
Je note 5 étoiles . c'est lamentable

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES