Les Newsletters Assurland

Le vélo, le mode de transport du monde d'après ?

Publié par le , Mis à jour le 15/05/2020 à 15:22
2703 vues 3 réactions Note

Le vélo, la star du déconfinement ?

« Quand on partait de bon matin, Quand on partait sur les chemins, À bicyclette ... ». Les paroles de la chanson d’Yves Montand résonnent tout particulièrement à l’oreille de nombreux Français ces derniers jours. Déjà populaire, le vélo est en passe de devenir l’un des modes de transport préférés des Français. Avec le déconfinement et les contraintes de la distanciation sociale, la pratique de la petite reine est encouragée par les associations, édiles mais aussi par le gouvernement. Alors tous en selle.

Le vélo, star du monde d’après ?

Un chèque « réparation » de 50 euros

Le vélo pourrait bien devenir inévitable lors des prochains jours. A l’heure du déconfinement, les Français et surtout les citadins se demandent comment pouvoir se déplacer. Pour ceux pouvant éviter de prendre les transports en commun, le vélo à de grandes chances de devenir une référence.

Solution parfaite pour se déplacer tout en respectant les mesures de distanciation sociale, la pratique du vélo est d’ailleurs encouragée par le gouvernement qui, dès le 30 avril, a annoncé la création d’un fonds de 20 millions d'euros. Il faut « que le vélo, en cette période de déconfinement, puisse trouver toute sa place, qu’on puisse le booster », a expliqué la ministre de la Transition Élisabeth Borne sur LCI. Parmi les différentes mesures annoncées, l’attribution d’un chèque « réparation » de 50 euros est certainement celle qui a fait le plus parler.

Pour offrir une alternative aux bus et autres métros, les Français souhaitant réparer leur vélo pourront se rendre chez un des réparateurs recensés sur la plateforme coupdepoucevelo.fr. Si le montant n’excède pas 50 euros, le client n’aura rien à payer, le gouvernement réglant directement le professionnel. En revanche, si la facture dépasse ce montant, le client devra payer le reste à charge.

Outre le chèque « réparation », le gouvernement s’est engagé à prendre en charge jusqu’à 60 % des coûts d’installation de places de stationnement pour vélos dans les villes. Un accompagnement sera également proposé aux collectivités souhaitant créer des pistes cyclables temporaires. Les collectivités et employeurs pourront enfin proposer des formations gratuites de « remise en selle » afin d’apprendre à circuler en toute sécurité.

A Paris, 50 km de voies consacrées à la petite reine

Le gouvernement n’est pas le seul à avoir rapidement encouragé la pratique de la bicyclette. A Paris, Anne Hidalgo a elle aussi annoncé une série de mesure allant dans ce sens. Dans un entretien accordé au Parisien le 5 mai, la maire de Paris a expliqué vouloir « doubler le nombre de places dans les parkings-relais et dans les parcs de stationnement aux portes de Paris » avec « 2 000 places réparties dans 30 parcs » qui « seront gratuites pour les titulaires du pass Navigo ». Dans le coeur de la ville, 50 km de voies, habituellement réservées aux voitures, vont être consacrées à la petite reine.

Pour aider les Franciliens, le Collectif Vélo Île-de-France, qui rassemble une trentaine d’associations de cyclistes, a quant à lui mis en ligne une carte interactive où il est possible de visualiser les portions de piste cyclable et les aménagements temporairement mis en place en Ile-de-France. En Ile-de-France toujours, la région a décidé d'investir 300 millions d'euros afin de soutenir l'usage du vélo après le « Grand Confinement ». Des pistes cyclables seront ainsi aménagées et permettront de relier différentes gares RER en Île-de-France.

La France loin d’être un pays de cyclistes

Si les agglomérations multiplient les efforts pour encourager la pratique de vélo, toutes ces mesures sont-elles suffisantes ? S’il est presque certain que les loueurs, magasins spécialisés ou encore services de vélo-partage vont être très populaire, la petite reine peut-elle s’installer durablement en France ? «Si la France a l'ambition de devenir une véritable nation du vélo, elle doit s'en donner les moyens en incitant les citoyens à s'en procurer plus facilement», indique l’Union sport & cycle (USC), qui représente 1 400 entreprises et 3 000 points de vente. En France, la part du vélo dans l'ensemble des déplacements stagne à près de 3 %. C’est très loin des 10 % en Allemagne, 12 % en Belgique ou encore 28 % aux Pays-Bas. Surtout, la France se trouve en dessous de la moyenne européenne de 7 %.

Au lendemain de la mobilisation contre la réforme des retraites et de la grève des transports, la question était déjà posée. Une interrogation que beaucoup de Français avaient également eu lors des premiers jours du confinement. Les avantages de se déplacer à vélo sont multiples et ont été recensés de nombreuses fois. Bénéfique pour la santé, écologique, bon pour le moral, etc.: le déconfinement va-t-il permettre aux à la petite reine d’éclore encore un peu plus ? Certainement. 

 

A noter

L’assurance vélo, à quoi ça sert ?

Si l’essor du vélo se confirme, la question de la protection des cyclistes va devenir inévitable. Casques, code la route, mais aussi assurance. S’il n’est pas obligatoire d'être assuré pour circuler à vélo - qu’il soit électrique ou non – l’assurance peut s’avérer très utile en cas d’accident ou de vol.

En France, près de 500 000 vélos sont volés chaque année. Dans le cas d’un vol deux cas existent pour l’indemnisation. Pour un vol avec effraction et qui a donc lieu dans le logement ou les dépendances assurées, la bicyclette peut être indemnisée par le contrat d’assurance habitation. Si le vol se déroule à l’extérieur, l’assurance MRH n’indemnisera pas le cycliste. Dans ce cas il est nécessaire de souscrire un contrat d’assurance spécifique qui couvre le vélo.

En cas d’accident à vélo, il faut savoir que c’est celui qui cause le dommage qui est tenu de le réparer. Si un cycliste est renversé par une auto, c’est l’assurance de l’automobiliste qui prend en charge l’indemnisation. 

Pour plus d’informations découvrez notre guide pratique sur l’assurance vélo.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
3 RÉACTIONS
PAINEAU 12/05/2020 à 10:56

FAUX : L'assurance HABITATION n'indemnisera pas le cycliste pour ses dommages corporels en cas de chute seul !

Assurland.com, le comparateur d'assurances
Assurland.com 15/05/2020 - 15:23

Bonjour,

Nous vous remercions de votre remarque. L'article a été corrigé en conséquence.

Bien à vous,

L'équipe d'Assurland.com

chaulier 11/05/2020 à 16:21
Bonjour, N'ayant pas de vélo, la prime de 50,00€ est elle aussi faite pour ceux qui achète un vélo neuf? Cordialement Jean CHAULIER

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES