• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Les aides au logement supprimées pour 50 000 personnes

Publié par le

Les aides au logement, supprimées pour bon nombre de Français

Coup dur pour 50 000 bénéficiaires des aides au logement. Une réforme qui entrera en vigueur dès le 1er octobre prochain supprimera les aides au logement concernant 50 000 personnes, et baissera le montant pour d’autres. Explications.

Suppression de l’aide au logement

La réforme consiste à baisser de 5 euros par mois le montant des aides au logement allouées aux bénéficiaires dans le besoin. C’est le cas des bénéficiaires de l’Aide Personnalisée au Logement (APL) qui perdront 60 euros d’aide par an. Si cette situation est difficile pour ces bénéficiaires, elle l’est d’autant plus pour une autre partie de la population qui ne touchera à partir d’octobre, plus rien.

En effet, depuis 10 ans, les aides au logement ne sont plus versées si elles ont un montant inférieur à 15 euros. La baisse de 5 euros par mois implique donc que 20 000 personnes touchant l’APL à hauteur de 15 à 19 euros ne seront donc plus bénéficiaires. Un fait également vrai pour les bénéficiaires de l’Allocation de Logement à caractère Social (ALS) concernant 20 000 personnes et les 8 400 bénéficiaires de l’Allocation de Logement à caractère Familiale (ALF).

MàJ : Pour Clarification (Depuis le compte Twitter du ministère de la cohésion des territoires)

Concernant ce dernier point, il semblerait que le gouvernement ne souhaite pas mettre à mal les 50000 personnes qui se retrouveraient sans aide au logement. C'ets pourquoi, il a décidé de baisser le seuil d'éligibilité à 10 euros, et non plus 15 euros. En d'autres termes, une personne qui recevait 17 euros d'APL, à qui on otera 5 euros par mois continuera de percevoir l'aide à hauteur de 12 euros.

Pourquoi une telle baisse ?

Cette réforme des aides personnalisées au logement participerait à la hausse des loyers selon le gouvernement. Et malgré la grogne des Français contre cette réforme qui vient grever leur budget, le gouvernement ne change pas de cap en affirmant sa volonté de réaliser une « réforme globale des aides personnelles au logement » dès l'automne, afin d’enrayer l’inflation des loyers.

En effet, selon le gouvernement, les aides au logement en France atteignent des sommes record par rapport à l’Europe, pourtant face à un manque de logement et des loyers trop élevés. D’ailleurs, selon le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, 1 euros d’aide en plus sur l’APL représente 78 centimes de hausse des loyers, un « système pervers ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES