Les Newsletters Assurland

Les allergies du printemps : comment s'en prémunir ?

Publié par le

Évitez les allergies en anticipant !

Si beaucoup se réjouissent de l’arrivée du printemps annonçant les beaux-jours, d’autres craignent d’ores et déjà cette saison, à cause des allergies. Réaction aux pollens, aux graminées, asthme, rhinites allergiques : comment se protéger ou en tous cas limiter les effets néfastes de ses allergies qui peuvent gâcher le quotidien ?

Quels gestes adopter pour limiter les allergies du printemps ?

Picotement, démangeaison, problèmes respiratoires, urticaire, etc. Vous êtes peut-être allergique, et d’autant plus si ces symptômes reviennent chaque année à la même période, au printemps. Si ces allergies sont extrêmement longues à traiter (désensibilisation), il est en attendant possible d’en limiter les effets allergiques. Voici comment :

Se rincer les cheveux régulièrement

Pourquoi ? Tout simplement car les éléments allergènes peuvent largement s’y coller, et peuvent contaminer le linge de lit. Sans aller jusqu’à se laver la tête plusieurs fois par jour, il est conseillé d’au moins les rincer en rentrant chez soi ou avant d’aller dormir.

Changer le linge de lit

Pour éviter la prolifération des allergènes ou éviter la prolifération des acariens, le linge de lit doit être changé au moins une fois par mois. Pensez également à traiter les rideaux et les tapis, également fréquentés par ces bêtes microscopiques.

Renouveler l’air de son intérieur est également important, le matin ou le soir de préférence, lorsque les pollens ne sont pas encore éparpillés dans l’air.

Exposez-vous le moins possible aux allergènes

Quand on est sensible aux éléments allergènes, cela relève du bon sens d’éviter de s’exposer dans les endroits les plus exposés à ces allergènes (campagne, parcs verts, etc.). Dehors, protégez-vous avec des lunettes et un chapeau.

Consultez un allergologue

Ou un généraliste. En cas de symptômes d’allergie, le médecin procèdera à un test d’allergie pour en comprendre l’origine. De plus il prescrire surement un traitement apaisant ou de long terme (désensibilisation).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES