Les Newsletters Assurland

Les anciens malades ne paieront plus de surprime en assurance crédit

Publié par le

La convention Aeras aide les personnes atteintes de cancer

Les personnes ayant soufferts ou souffrants d’une maladie grave (type cancer ou maladie chronique) bénéficient de la convention Aeras instaurée en 2006 pour leur faciliter l’accès à l’assurance prêt immobilier. Cette année marque encore un tournant pour les personnes anciennement malade…

L’assurance prêt : la santé un critère qui fait le tarif

En contractant un prêt immobilier, les banques exigent la souscription d’une assurance de prêt, afin d’assurer le règlement des mensualités tout au long de l’emprunt. Or, l’un des facteurs participant le plus au prix final de l’assurance c’est l’état de santé des emprunteurs.

Les personnes malades rencontraient alors avant 2006, mise en place d’Aeras, des difficultés pour souscrire une assurance crédit et par conséquent pour acheter un logement en empruntant à la banque.

La convention Aeras est venue en soutien à ces personnes afin de leur faciliter l’accès à l’emprunt. Au fur et à mesure, le dispositif s’est amélioré avec notamment la mise en place du droit à l’oubli en 2016, permettant aux anciens malades de ne plus mentionner leurs antécédents pathologiques à l’assureur.

Fin des surprimes d’assurance de prêt immobilier pour les anciens malades

Les personnes malades ne bénéficiant pas des conditions du droit à l’oubli peuvent quant à elles profiter de tarifs standards, avec un plafonnement des surprimes.

Cette grille intègre depuis 2018 5 nouvelles pathologies : cancer du rein, de la prostate, leucémie, mucoviscidose et hépatite C. Elle évoluera chaque année afin de permettre aux personnes encore malades d’accéder à l’assurance crédit sans subir des surprimes inacceptables.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES