Comparez gratuitement les assurances auto

Les assureurs vont-ils rembourser les 2,2 milliards € aux assurés ?

03 mai 2020 Arthur Pied 5641 vues

ASSURANCE AUTO Comparez gratuitement

Dans un communiqué, l’association de défense des consommateurs UFC-Que choisir demande aux pouvoirs publics d’imposer aux assureurs de rembourser les économies liées au confinement. Estimées à 2,2 milliards d’euros, ces économies peuvent-elles être rétrocédées aux assurés ? Que doivent faire les automobilistes pour dépenser moins d’argent pour assurer leur voiture ?

Une baisse de 75 % des accidents automobiles par mois de confinement

2,2 milliards d’euros. Avec le confinement les Français ne se déplacent plus, ou du moins beaucoup moins. Selon des données communiquées par Addactis, le nombre de kilomètres parcourus au cours des deux mois serait 75 % moins élevé qu’à la normale. Entrainant une chute logique des accidents de la route et du nombre d’actes de vandalisme ou de vol, la restriction sur les déplacements est à l’origine d’une importante baisse de sinistralité en assurance auto. Toujours selon Addactis, le gain s’élève à 1,5 milliards d’euros pour les assureurs. La question est désormais de savoir comment vont être utilisées ces économies. Du côté d’UFC-Que choisir on a son idée. Dans un communiqué l’association de défense des consommateurs appelle les pouvoirs publics à imposer aux assureurs automobiles de rembourser les assurés. Un remboursement qui devrait être de l’ordre de 2,2 milliards d’euros.

A travers ce communiqué, UFC-Que choisir maintient la pression sur un secteur se trouvant au cœur de plusieurs débats depuis le début de la crise sanitaire. S’appuyant sur les données de l’application Waze, l’association révèle une chute du trafic de 80 % dans l’Hexagone. Peu ou prou la même estimation que celle livrée par Addactis, mais surtout les mêmes conclusions. Avec un trafic en chute libre, le nombre d’accidents et de dommages corporels à indemniser est lui aussi en baisse. Logique. Mais alors qu’Addactis explique que l’économie pour les assureurs s’élèverait à 1,5 milliards d’euros, UFC-Que choisir l’estime à 2,2 milliards d’euros. Si dans les deux cas la somme est pour le moins élevée, l’association souhaite, qu’à l’image de ce qu’à pu faire la Maif, les assurés soient remboursés (50 euros par automobile et 29 euros par moto).

Des économies en auto mais des dépenses en santé

Du côté des assureurs, cette équation est trop simpliste. Interrogée par Libération, la Fédération française de l’assurance (FFA) a rappelé que les assureurs ne faisaient pas que des économies. « Certes, des économies ont été faites sur les sinistres dans l’automobile mais les dépenses ont augmenté pour l’assurance des personnes du fait de l’augmentation des arrêts de travail ou de l’hospitalisation liée à la crise sanitaire ». Selon les données communiquées par l’Argus de l’assurance, le montant estimé de la hausse de la sinistralité en santé et prévoyance s’élève à plus d’un milliard d’euros. Si l’on y ajoute le coût dû aux pertes importantes rencontrées dans de nombreuses branches d’activités telles que le marché professionnels et entreprises, la réalité est plus complexe.

Interpellé par l’association de défense des consommateurs, le ministère de l’Economie rappelle quant à lui avoir sommé les assureurs de participer à la solidarité nationale. L’entourage de Bruno Le Maire indique d’ailleurs à Libération que le secteur de l’assurance s’est engagé à « effectuer 500 millions d’euros de remises commerciales à leurs clients ». Dans le cas où cette promesse ne serait pas respectée, une surtaxe leur serait imposée par le gouvernement. Pour Assurland.com, expert du secteur, la patience est de mise. « L'impact de la pandémie n'est pas clair à ce jour, selon Olivier Moustacakis, cofondateur d'Assurland.com, qui attend de faire le bilan global ». Dans un communiqué, le comparateur d’assurances explique que pour les assureurs présents dans l’ensemble des métiers de l’assurance, le bilan se fera plus tard.

Remboursement ou économie : que doivent faire les assurés ?

Alors, les assurés vont-ils être remboursés ? Dans son communiqué, l’UFC-Que choisir livre un exemple de lettre pour modifier son contrat d’assurance automobile et demander la diminution du montant de sa prime. S’il est évidemment possible de demander une réévaluation de certaines des garanties souscrites, être remboursé n’est donc pas évident, loin de là. Dès lors, le geste le plus simple pour économiser est de se tourner vers des offres adaptées et économiques. Souscrire un contrat d’assurance auto qui répond à ses besoins mais qui surtout sera moins cher que l’actuel, c’est possible. Tous les assureurs ne pratiquent pas les mêmes prix, certains sont donc à favoriser selon son profil. Pour trouver l’assurance qui convient le mieux à chacun, l’usage d’un comparateur est la solution idéale. Gratuit, rapide, sans engagement, le comparateur vous permet d’analyser les prix pratiqués par les assureurs. Dans le cas où une offre apparaît comme inintéressante, un devis vous est envoyé. Aucun engagement. Ça sera ensuite à vous de décider si, oui ou non, vous souhaitez souscrire un nouveau contrat.

bloc-cta-car
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !