• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Logement : les aides préservées

Publié par le , Mis à jour le 27/02/2015 à 11:13

En voilà, une excellente nouvelle ! Ministre du Logement et de l’Égalité des territoires, Sylvia Pinel a récemment fait savoir que l’Etat ne toucherait pas aux Aides Personnalisées au Logement (APL) qui bénéficient à de nombreux étudiants aux quatre coins de l’Hexagone. Coup de projecteur.

La réforme attendra

Remis au gouvernement, un récent rapport réalisé conjointement par l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) et l'Inspection générale des finances (IGF) était favorable à une réforme du système des aides au logement. Il n’en fallait pas plus pour susciter craintes et grincements de dents.

En sa qualité de ministre du logement, Sylvia Pinel a rapidement désamorcé la polémique en affirmant dans une interview accordée au Journal du Dimanche qu’il était encore « prématuré » pour parler de réforme. En effet, si un groupe de travail est actuellement à l’œuvre, il faudra patienter pour connaître ses premières propositions. 

Pourquoi réformer ces aides ?

Si l’Igas et l’IGF préconisent de réformer les aides au logement, c’est en raison de leur coût pour l’Etat. Ainsi, l’année dernière, elles ont représenté la bagatelle de 46 milliards d’euros.

Or, si l’on en croit le rapport établi par ces deux entités, ces aides profitent aussi à des étudiants pourtant issus de familles aisées….

La solution ? Pour l’Igas et l’IGF, il faudrait que les étudiants ne soient plus rattachés au foyer fiscal des parents, ce qui permettrait à l’Etat d’économiser 400 millions d’euros environ.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES