Loi Alur : du neuf pour la location - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Loi Alur : du neuf pour la location

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Loi Alur : du neuf pour la location

|
Note :
Consultations : 4911
Commentaires : 2
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Adoptée par le Parlement au terme d’un parcours législatif long de plusieurs mois, la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite aussi « loi Alur », se propose notamment de chambouler les rapports entre les locataires et les bailleurs. Découvrez ce que cela change pour vous.

L’encadrement des loyers renforcé

Avec la loi Alur, le dispositif d’encadrement des loyers d’habitation est renforcé et, hors cas exceptionnels, l’augmentation des loyers se trouve limitée à l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL).

En outre, lors de la mise en location, les loyers ne pourront pas dépasser les plafonds fixés chaque année par voie d’arrêté préfectoral.

Concrètement, le bailleur se voit communiquer trois loyers : le loyer de référence, le loyer minoré (inférieur au maximum de 30 % au loyer de référence) et le loyer majoré (supérieur au maximum de 20 % au loyer de référence). Le bailleur peut appliquer le loyer majoré sans justification et, si le loyer est inférieur au loyer minoré, il peut procéder à une réévaluation au-delà de l’IRL.

La GUL gratuite

Valable pour les baux qui seront signés à partir du 1er janvier 2016, la garantie universelle des loyers (GUL) sera gratuite et proposée dans le contrat de location type.

Si le propriétaire souhaite y renoncer, il devra en faire expressément mention dans le bail en veillant à cocher la case prévue à cet effet.

Des obligations assouplies pour le locataire

Loi Alur : ce qui va changer pour les locatairesLa loi Alur se traduit enfin par un assouplissement des obligations qui pèsent sur le locataire.

Ainsi, dans les grandes villes françaises, le locataire qui veut donner congé devra veiller à respecter un préavis d’un mois contre trois actuellement. Dans le même esprit, l’occupant bénéficiera de 10 jours pour compléter l’état des lieux d’entrée.

Que vous soyez locataire ou propriétaire d’un bien immobilier, vous gagnez à posséder une bonne assurance habitation. En effet, et même s’il s’agit d’une simple faculté pour le propriétaire, être assuré permet d’être épaulé lorsqu’il s’agit d’affronter les conséquences, notamment financières, d’un sinistre.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
2 réactions


est-ce normal que ce soit le locataire qui fixe la périodicité et le montant de sa dette de loyer , après son départ de l'appartement ? qu'il ne veuille pas faire appel à celui qui a signé le contrat de caution ? merci de votre réponse .


Bonjour,

Le propriétaire peut lui-même contacter la personne qui s’est portée caution sinon il est possible de prendre contact avec SOS loyer impayés au 0 805 160 075.

Merci et bonne journée.

S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS