Les Newsletters Assurland

Mal-logement : 15 millions de personnes touchées

Publié par le
336 vues 2 réactions Note

Les sans abris sont encore trop nombreux en France

Aujourd’hui en France, près de 15 millions de personnes seraient concernées par la crise du logement soit un cinquième de la population, selon la 24e édition du rapport annuel sur « L’État du Mal-logement 2019 » de la Fondation Abbé Pierre. Comment améliorer cette situation pour ces Français, laissés pour compte ?

Le mal-logement en chiffres en 2019

Le rapport distingue 2 catégories de personnes subissant le mal-logement :

  • Les personnes mal-logées : elles sont quasiment 4 millions.

- personnes sans domicile,

- vivant en chambre d’hôtel,

- dans des habitations de fortune,

- ou logeant chez des tiers de manière contrainte)

 

  • Ainsi que les personnes vivant dans des conditions très difficiles

- Subissant des privations de confort

- Le surpeuplement « accentué »

- Les gens du voyage

- Les résidents de foyer de travailleurs migrants

 

  • Les personnes fragilisées par rapport au logement : elles sont un peu plus de 12 millions.

Cette catégorie inclut :

- Les propriétaires occupant un logement dans une copropriété en difficulté

- Les locataires connaissant une situation de loyer impayé

- Le surpeuplement « modéré »

- Les personnes connaissant la précarité énergétique

- Les personnes en situation d’effort financier excessif

Quelles actions gouvernementales contre le mal-logement ?

Le gouvernement a dévoilé en 2018 son « Plan quinquennal pour le Logement d’abord et la lutte contre le sans-abrisme, 2018- 2022 », classant 5 priorités et 16 axes.

Aujourd’hui, plus qu’une philosophie, il s’agit pour le gouvernement et les collectivités de s’engager dans une mise en œuvre accélérée du Logement d’abord.

Concrètement, 23 territoires, couvrant 20 % de la population française et regroupant la plupart des métropoles telles que Lille, Grenoble, Toulouse Nantes, Bordeaux, Nice, Strasbourg, Lyon, etc. (hors Paris et Marseille). Malgré l’opérationnel enclenché, le rapport fait état d’une timide mise en place sur les territoires.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
J'ai reçu du fisc (concernant la maison de mes parents décédés) un avis de taxe pour logement innocupé! sauf s'il est insalubre, en travaux ou en vente. sur ce document il est bien précisé que tous les batiments appartenants à l'état ne sont pas concernés par cette taxe d'innocupation de locaux vacants! il suffit d'immaginer le nombre de bâtimants de l'état casernes ou autres grands logements innocupés et de comparer avec les mal logé ou à la rue. c'est une honte!
la France ne peut plus combler tous la misère du monde , on ne peut pas créer de la richesse sans une industrie performante pour créer de l'emploie , on ne peux pas demander aux propriétères de défendre leur bien, s'il ne perçoivent pas de loyer .

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES