• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Paracétamol Challenge, nouveau jeu dangereux ?

Publié par le , Mis à jour le 17/07/2015 à 11:35

Il y a quelques semaines, un vent de panique a soufflé sur la Grande-Bretagne. En cause : le « Paracétamol Challenge », nom donné à un préoccupant phénomène qui serait prisé par les adolescents britanniques. Etat des lieux.

Jeu dangereux ou canular ?

Au mois de mai 2015, la police de Coatbridge, commune située dans le North Lanarkshire en Écosse, a posté le message d’alerte suivant sur les réseaux sociaux : « Nous avons entendu parler du #paracetamolchallenge. N’y prenez PAS part. Cela provoque des maladies du foie, des reins... et même la mort. »

Cette prise de parole est intervenue après l’hospitalisation d’un jeune garçon qui aurait participé à ce jeu dangereux consistant à ingérer du paracétamol en grandes quantités avant d’inviter ses amis à faire de même. 

 

 

Les grands quotidiens britanniques (le « Guardian », le « Mirror », le « Daily Mirror » ou encore le « Manchester Evening News ») se sont emparés du phénomène appelant les parents ainsi que les pharmacies à faire preuve de la plus extrême vigilance.

Le « Paracétamol Challenge » n’est pas sans rappeler un autre défi complètement stupide : la Neknomination qui consistait à se filmer en train d’avaler de grandes quantités d’alcool, à poster ses « exploits » en ligne et à défier deux personnes.

Toutefois, s’agissant du « Paracétamol Challenge », le phénomène serait finalement assez confidentiel. Il pourrait même s’agir d’un canular.

Aucun signalement en France

Après différents examens, il apparaît qu’aucun message de défi relatif au « Paracétamol Challenge » ne figure sur les réseaux sociaux. Les seuls posts évoquant le phénomène sont ceux qui appellent à faire preuve de prudence.

D’ailleurs, la police de Coatbridge a récemment posté un nouveau message sur Twitter : « Qu’il s’agisse ou non d’un canular, notre recommandation reste inchangée… NE LE FAITES PAS ».

Et en France ? De ce côté-ci de la Manche, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) qui doit évaluer les risques sanitaires présentés par les médicaments et les produits de santé n’a eu connaissance d’aucun signalement en lien avec le « Paracétamol Challenge ».

Plus loin, l’ANSM se montre assez sceptique au sujet de ce nouveau défi. En effet, le paracétamol ne provoque pas d’effet psychotrope. Or, c’est cet effet qui est généralement recherché par ceux qui se livrent à ce type d’« expérience ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES