Les Newsletters Assurland

Qu'est-ce que la maladie du soda ?

Publié par le
742 vues 1 réaction Note

Une consommation trop importante de sucre abîme le foie

Un tiers des Français serait concerné par la maladie de Nash, connue en France sous le nom de la « maladie du Soda », qui peut aboutir parfois à un cancer. Qu’est-ce qui provoque cette maladie ? Comment en guérir ? Toutes les réponses à vos questions.

Comment apparait la maladie du Soda ?

Nash signifie en français « Stéato-hépatite non alcoolique ». Plus vulgairement appelée « maladie du Soda », elle est la conséquence d’une accumulation de sucres et de gras dans le foie. L’organe est alors abîmé, ne fonctionne plus correctement, et dans les cas les plus graves, le foie subit une inflammation pouvant entrainer un cancer.

Il est assez simple de diagnostiquer cette maladie du foie. Voici les signes potentiels :

  • Surpoids, sans forcément parle d’obésité
  • Hypertension
  • Diabète
  • Au toucher, le foie est plus gros que la normale
  • A l échographie, le foie est plus brillant

Peut-on guérir de la maladie du Soda ?

Tout dépend du stade d’atteinte du foie :

  • Si le foie n’a pas encore fibrosé (formation de tissu cicatriciel en quantité anormalement importante), il suffit de changer ses habitudes alimentaires et de pratiquer une activité physique régulière pour que le foie retrouve ses fonctions.
  • Si le foie a atteint le stade de la stéatose (lésion du foie), il est encore possible de guérir de cette maladie.
  • Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale (greffe du foie) peut s’imposer.

Que faire pour guérir d’un début de maladie du foie ?

Dans le cas de la maladie du Soda qui n’a pas atteint un stade critique, un changement d’habitude alimentaire et la pratique d’une activité sportive peut suffire à réparer le foie.

En effet, provoquée par une alimentation trop riche en sucre et en gras, cette maladie empêche le foie de fonctionner correctement. Très simplement, le sucre et le gras stockés en trop grosses quantité dans le foie ne sont plus éliminés et obstruent le foie. Ce dernier gonfle, grossit et est inflammé.

Pour inverser cette tendance, il faut procéder à un rééquilibrage alimentaire sain et pratiquer une activité physique régulière pour éliminer les stocks de sucre et de gras.

Qu’est-ce qu’un rééquilibrage alimentaire ? Il ne s’agit pas d’un « régime » trop restrictif qui finirait par avorter mais comme son nom l’indique d’un rééquilibrage des nutriments pour optimiser votre santé.

  • Comprendre les macronutriments

Protéines, lipides (gras), glucides (sucres). Ils sont la base de notre alimentation. C’est à partir de la répartition quotidienne de ces 3 types d’aliments que notre alimentation est plus ou moins bien équilibrée.

On considère que la répartition pour une alimentation saine et équilibrée pour la population générale se fait comme suit :

-Glucides : 50 %

-Protéines : 12 %

-Lipides : 38 %

Cet équilibrage se modifie en fonction des objectifs physiques de chacun (se maintenir, prendre du muscle, perdre du gras, etc.).

  • Limiter sa consommation de sucre et de gras

La première chose à faire est de limiter sa consommation de sucre et d’aliments trop riches en acides gras saturés. Mais attention, ces deux éléments ne sont pas à bannir totalement.

Il existe des « bons » sucres comme des « mauvais » et des « bonnes » matières grasses comme des mauvaises. Globalement, pour éviter les « mauvais » sucres et gras, il convient d’éviter le plus souvent possibles les aliments transformés (c’est-à-dire les aliments industriels) et favoriser les non transformés (viandes de qualité, fruits et légumes frais par exemple).

N’oubliez pas de regarder l’indice glycémique des aliments également. Plus l’indice glycémique est élevé, plus l’aliment est sucré.

  • Les calories, importantes mais pas suffisantes

La plupart des gens ne regardent que le nombre de calories journalières. Si ce chiffre est un indicateur important pour assurer un équilibre alimentaire, il n’est pas suffisant. Tout d’abord parce que même en limitant le nombre de calories quotidiennes, l’important pour se maintenir « en forme » c’est le déficit calorique. Il faut donc consommer un certain nombre de calories et en éliminer une partie (par le sport par exemple) pour se maintenir sous son besoin calorique journalier.

Il existe des calculettes que Internet qui vous indiquent en fonction de votre poids, talle, sexe, âge et rythme d’activité physique votre besoin calorique journalier.

Par exemple, pour une femme de 30 ans, pesant 60 kg, faisant 1m63 et se considérant comme « active » (3 à 4 heures de sport par semaine), le besoin calorique journalier sera de 2 088 Kcal.

En consommant cet apport calorique sans faire de sport, cette personne prendra du poids. En augmentant sa pratique sportive, elle en perdra.  

Petit rappel :

-1 gramme de lipides équivaut à 9 calories

-1 gramme de glucides équivaut à 4 calories

-1 gramme de protéines équivaut à 4 calories

Combien d’heures de sport faire par semaine ? Cela dépend de plusieurs éléments comme par exemple le type de métier exercé. Une personne dans un bureau n’aura pas tendance à beaucoup bouger et devra compenser avec au moins 2 à 3 heures de sport par semaine (moyenne recommandée par les spécialistes).

L’important est de trouver un sport qui vous procure du plaisir (il ne faut pas que ce soit une corvée !) et surtout de le pratiquer de manière régulière.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Dommage que les complémentaires santé ne tiennent pas compte des clients qui font du sport, inscription en salle par exemple avec contrôle de l'assiduité par le club pour réduire les cotisations d'assurance ou celles d'adhésion à une salle de sport

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES