• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Réforme de la taxe d'habitation : certaines villes tremblent

Publié par le
19 vues 7 réactions Note

Pourquoi les villes pleurent-elles la fin de la taxe d'habitation ?

S’il y a bien une réforme qui fait plaisir aux Français c’est celle concernant l’exonération de la taxe d’habitation. En effet, il y a de quoi se réjouir lorsque l’on sait que certains feront une économie de 1 000 euros par an ! Pourtant, cette perspective ne plait pas à tout le monde…

La réforme de la taxe d’habitation inquiète les Maires de France

La taxe d’habitation permet aux communes d’obtenir des recettes de leurs concitoyens dont les montants sont utilisés pour mener à bien leurs projets locaux comme la rénovation des infrastructures routières, la réhabilitation des écoles, etc.

Or, en supprimant la taxe d’habitation, le gouvernement coupe les vivres de certaines communes. Et ce n’est pas la promesse de compensation qui rassure les villes concernées.  Car si les villes les plus riches continueront de recevoir la taxe versée par les habitants les plus aisés, d’autres communes moins riches ne recevront plus rien ou très peu de leurs habitants.

A l’occasion du 100e Congrès des maires de France, les Maires des communes ont prévu de monter vent debout contre cette réforme.

Le Parisien a publié en exclusivité une infographie mettant en relief les communes qui ne toucheront plus ou presque les recettes de la taxe d’habitation :

La taxe d'habitation par commune, les perdants et les gagnants

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
7 RÉACTIONS
Bonjour, pour une fois qu'un gouvernement donne un peu d'argent aux plus démunis, et que l'ont constate comment cet argent était investi dans certaines communes. il est préférable que le mode de vie des gens modeste, soit plus agréable.
Les Maires devraient être plus économes sûr les fonds mis à dispositions ! faire du travail de voirie qui est ni fait ni à faire ! Faire des fêtes ou des cérémonies pour faire plaisir à quelques élus ! des commémorations avec invitation au restaurant, alors que d'autres offrent juste l'apéritif :ce qui est plus raisonnable! Les soi-disant bénévoles " rémunérés ".... ET J'EN PASSE !!!
Aujourd'hui, ce sont les maires qui pleurent, demain ce sont les usagers des services communaux qui vont sortir les mouchoirs. En effet, nul doute que les cantines scolaires, crèches, garderies et autres sorties scolaires coûteront certainement plus cher y compris et surtout aux ménages les plus modestes, lesquels, pour beaucoup, sont déjà exonérés de la-dite taxe. Pas de véritable cadeau fiscal donc derrière cette réforme; il faut plutôt y voir un signal fort de responsabilisation de chacun des agents économiques de ce pays en pleine mutation. Nul doute que tous n'y trouveront pas leur compte.
J'AI 68 ans et suis divorcée, la taxe foncière augmente chaque année, sans compter de la vétusté de l'habitation, si en plus il faut payer la taxe d'habitation, il ne me reste plus qu'à vendre, voilà où on en est...manger, ou rester chez-soi ? Ici il n'y a rien, les gens vendent ...ça fera un village sinistré...
Les communes peuvent faire des économies comme nous citoyens sommes obligés de réduire nos festivités, nous n'avons jamais de détails sur la comptabilité des communes, même lorsqu'il augmente leur salaire c'est bien camouflé alors la transparence comme nous devons faire dans notre déclaration d'impôts plus la chasse aux évasions fiscales qui rapporterait des milliards au gouvernement et donc aux communes par le retour des donations du gouvernement , mais là personne ne se frotte au système!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Si mes commentaires dérangent les censeurs, supprimez cette rubrique qui ne sert à rien, c'est aussi simple que cela mais dés que l'on critique gouvernement et têtes "bien pensantes" alors là, muselage des critique : évidemment bien-sûr.... Heureusement que je vais pouvoir parler de votre censure et inutilité sur d'autres réseaux. PS: trouvez-moi un seul mot injurieux dans mon dernier commentaire...
Cette suppression fait plaisir. Toutefois, il faudra bien que nous français nous payions les frais en- gagés par nos communes. Ce qui nous fait dire que sous une autre forme nous paierons tout de mème ces charges sous une autre appellation. Car bien entendu, cette suppression est surement prévue afin de recourir à un appel de fonds par l'Etat,""camouflée" bien supérieure à cet impot ?

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES