• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Sinistre auto : être bien indemnisé

Publié par le , Mis à jour le 11/06/2014 à 15:40

Qui dit sinistre, dit indemnisation. Toutefois, cela n’a rien d’automatique. En effet, malgré des circonstances souvent pénibles, il vous appartient de gérer avec votre assureur les suites du sinistre, y compris l’indemnisation. Une étape qui n’est pas toujours évidente. Fort heureusement, il existe en ce domaine quelques trucs et astuces bienvenus.

Economisez avec le garage agréé

Vous l’aurez sans doute remarqué, l’écrasante majorité des garagistes de l’Hexagone bénéficient d’un agrément décerné par les différents acteurs de l’assurance. Malheureusement, rares sont les assurés qui font appel à ces professionnels agréés. A tort.

En effet, solliciter un garage agréé permet d’abord de bénéficier d’une réparation largement gratuite car le garagiste est payé directement par votre assureur. D’ailleurs, il n’est généralement pas nécessaire de procéder à une avance de frais. En revanche, la franchise restera à votre charge.

Faire appel à un garage agréé permet ensuite de profiter d’une réparation de qualité. Si le garagiste a été agréé, c’est souvent le signe d’un réel professionnalisme. D’ailleurs, certaines compagnies d’assurances garantissent pendant plusieurs mois ces réparations effectuées par le garage agréé.

N’oubliez pas le constat amiable

En cas de sinistre automobile, le constat amiable s’avère assez incontournable. Il permet en effet de dresser un état des lieux de l’accident. Plus loin, il sera mis à profit par votre assureur pour déterminer l’importance de l’indemnisation, ce document pouvant être le cas échéant complété par des témoignages.

Si vous êtes responsable du sinistre, cela ne sera pas sans incidence sur le montant de votre indemnisation et bien entendu la teneur de votre bonus-malus. Notez que si vous affichez une sinistralité trop importante, votre assureur augmentera le montant de votre cotisation et il pourra même procéder à la résiliation pure et simple de votre contrat d’assurance auto.

Il faut savoir qu’il n’est pas toujours pertinent de signer le constat amiable. Ainsi, évitez d’apposer votre signature sur le document si vous n’êtes pas d’accord avec les informations et annotations qui y figurent car vous prenez alors le risque d’être déclaré co-responsable du sinistre. En effet, lorsqu’il se trouve confronté à des versions des faits complètement différentes, l’assureur tranche et partage la responsabilité entre chacun des conducteurs. Même s’il est possible après signature de préciser sa version des faits au verso du constat amiable, mieux vaut faire votre propre déclaration à part, en prenant soin d’y joindre photographies du sinistre et témoignages éventuels.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES