Mutuelle santé : les commentaires du sondage d'assurland.com sur l'augmentation des primes de mutuelles en 2009

Les sondages sur l'assurance d'assurland.com

Mutuelle santé : les commentaires des internautes

L'augmentation de la taxe sur le chiffre d'affaire des complémentaires santé fait redouter des répercussions sur les tarifs des mutuelles des assurés.

Et vous, qu'en pensez vous ? Donnez votre avis sur les réformes à venir de l'Assurance Maladie et sur la place des mutuelles.

Comparez les assurances santé du marché avec assurland.com pour être mieux remboursé.
Compte tenu de la baisse des salaires de la majorité des adhérents , clients,( mutuelle assurance institut de prévoyance complémentaires santé) depuis 2000, qu'un nombre important de médicaments n'est plus, remboursé, le cout de santé devient inabordable pour beaucoup d'entre nous. QUE FAIRE ? Obliger de Répartir les bénéfices énormes réalisés par les groupes pharmacieutiques, limiter avec un quota les bénéfices des actionnaires, mettre en place une négociation avec les principaux acteurs du système de santé, afin de favoriser la solidarité et une équité de chacun devant la maladie, pour ne pas tomber dans le modéle américaint, les riche peuvent se soigner les autres non. l'augmentation des primes de mutuelles santé, n'est possible et à moindre cout que si les la qualité des soins est améliorée et qu'un contrôle des dépenses joue son rôle. Cette augmentation mise est place par le gouvernement favorisera uniquement les mutuelles et autres groupes , qui retourneront l'ascenseur à la prochaine élection !! En ce qui me concerne, j'ai une complémentaire santé qui augment mais les remboursements ne sont pas à la hauteur des tarifs pratiqués.
Les mutuelles sont très riches et continuent à s'enrichir sur le dos des adhérents. Je pense que petit à petit les mutuelles vont se substituer à la Sécurité sociale à tarifs tellemnt onéreux que cela va diviser la population en plusieurs classes, et que la Sécurité sociale ne servira plus que des prestations aux CMU, qui seront financées par les mutuelles Le client aura alors le choix de payer tous ses soins lui-même, ou de payer une mutuelle hors de prix. Vu le contexte économique actuel et le remboursement des soins, de nombreux cliuents ont changé leur mutuelle en diminuant leur gamme. Le calcul du montant des cotisations de mutuelle comparé au taux de remboursement des prestations est complètement abusif. L'argent gagné sur le dos des membres est utilisé en publicité, en frais de déplacement des agents des bureaux locaux ou en installation luxueuse de nouvelles agences ou encore en diminution de coût lors de la souscription pour les nouveaux arrivants. C'est un scandale
En fait je pense que c'est un serpent qui se mord la queue et celui qui est lesé dans l'histoire c'est le contribuable, le consommateur. Le gouvernement ne fait rien ou presque pour pallier le problème du marché de l'emploi catastrophique, donc de plus en plus de pauvreté, de plus en plus de personnes à faible revenu, et forcement un nombre croissant de bénéficiaires de CMU. Il est de ce fait logique que les caisses sont vides. Le gouvernement prend alors l'argent là où il peut le prendre quasiment à la source, chez le consommateur. C'est, et a toujours été la solution de facilité. Ceci étant par esprit de solidarité et tant que je peux financièremenet me le permettre, je ne m'y opposerais pas considérant que toute personne quelque soit son milieu social, a droit à des soins.
La santé n'est pas une cotation en bourse ; le gouvernement devrait l'avoir compris et au lieu d'aider certaines firmes pharmaceutiques à s'enrichir, il devrait au contraire permettre l'accès aux soins à tous quelque soit leur revenu... Je suis tt à fait d'accord pour ne pas dépenser inutilement (les génériques par ex s'ils contiennent la même molécule pourquoi ne pas systématiquement les préscrire ; pourquoi ne pas étudier une possibilité de distribution de médicaments en fonction de la posologie recommandée par le médecin ; cela éviterait des stockage de médicaments non utilisés après traitement... et cela permettrait peut être à la Sécu de retrouver un équilibre ; par contre la population vieillissant peut être faudrait-il prévoir une restructuration des remboursements de soins et des dépistages plus appropriés afin d'éviter les traitements lourds (recherche de cancer...) prise en charge plus élevée pour la lunetterie et les appareils dentaires ou auditifs (pourquoi aussi présenter des marques de lunette par ex Dior... alors que l'on lit aussi bien avec une monture toute simple... mais avec des verres adaptés... pourquoi ne pas rembourser les dents visibles à 100 % (une bouche qui sourit avec toutes ses dents) mais réduire le remboursement de celles qui ne se voient pas... pour les appareils auditifs pour ne pas trouver un modèle un peu moins vieillot que le port sur les oreilles (le seul proposé par la Sécu) mais également ne pas proposer des minuscules prothèses que les anciens n'arrivent même pas à voir ou qui sont très délicates... il faut innover et proposer des appareillages corrects et suffisamment esthétiques à moindre coût ; tout le monde pourrait alors en profiter et il n'y aurait pas les gens friqués qui se baladent avec le top du top et le pauvre bougre smicard qui faute de moyens, refuse d'aller chez le dentiste se faire remplacer des dents (et bouffe de la purée), s'offre à défaut d'autre chose, une paire de loupe dans une grande surface et fait répéter plusieurs fois la même chose car il n'entend plus rien
L'Etat étant incapable de gérer, il cherche de l'argent partout au détriment du peuple, combien de gens n'auront plus de mutuelle de + en +, l'état prend le modèle américain, la sécu n'assure, et les particuliers n'ont pas les moyens d'avoir une mutuelle C'est vraiment une honte, mais il faut bien donner de l'argent aux banques !!!! et à ceux qui en ont, entretenir grassement tous ces hauts fonctionnaires qui ne sont même pas tenus d'assister à leurs assemblées, c'est tout ça qui coute aux pauvres concitoyens que nous sommes. Finie la glandouille, oui mais pas pour les hauts fonctionnaires, ils peuvent continuer leur sieste au sénat...
Le gouvernement, une fois de plus, a trouvé la solution de facilité alors que des économies énormes sont possibles en faisant la chasse aux gaspillages, aux abus de facturation des cliniques et hôpitaux, aux abus de facuration des médecins, un malade qui suit un traitement de longue durée ne devrait pas payer systématiquement pour obtebir une nouvelle ordonnance ou du moins pas le prix d'une véitable consultation. Le tarif consultation et diagnostic pourrait augmenter un peu et le tarif de contrôle ou de rédaction d'un renouvellement d'ordonnance baisser de moitié minimum. Les visites du W.end devraient être doublées mais pas triplées, là encore des économies etc.. etc.. il y a énormément d'économies à faire. Et quand on fait venir un patient la veille après midi pour une intervention qui a lieu le lendemain fin de matinée ou après midi, c'est une facturation de nuit de chambre inutile mais cautionnée par la sécu pour "un taux de remplissage" des chambres meilleurs, une honte ! Les chiffres de la sécu explosent beaucoup plus que le vieillessemnt de la population. Et les cotisations versées, pourquoi le gouvernement ne les reversent-elles en totalité à l'organisme??? Parce que cela représente un réservoir à argent, discret. Et les allocations familliales, avez-vous remarqué qu'il n'y a jamais de trou???? L'honneteté n'est pas le fort de nos hommes politiques !
Je rappelle pour ceux qui l'ignorent que la deontologie d'un systeme mutualiste veut qu'en fin d'année d' assurance si il y a un excédent sur le ratio sinistres/ cotisations celui ci doit etre redistribué aux adhérents , ceci étant valable dans le cas inverse l'adhérent doit mettre la main à la poche. le marché de la mutuelle santé est tellement plus juteux que l'assurance iard , ces fondamentaux ont étés bafoués allègrement avec certainement l'aval du ministère des finances et sans que nos chers députés de tuos bords ne s'en émeuvent!!! cherchons donc à qui profite le " crime "
Cela n'est pas normal que les complementaires sante subissent le renflouement du deficit du gouvernement.....Il ferait mieux de s'occuper d'augmenter les loyers ou de vendre certain logements cossus de PARIS occupés par des personnes hautement placées à la Sécurité Sociale; REPORTAGE VU IL Y A QUELQUES ANNEES EN ARRIERE MAIS CELA N EST PAS SI LOIN.....CAR CERTAINES PERSONNES COMME MOI NE PEUVENT SE PERMETTRE DE S OFFRIR UNE COMPLEMENTAIRE SANTE.
Il est anormal que l'état transfère sa problématique de gestion des régimes sociaux déficitaires au secteur privé par la création de taxes diverses en comptant que les mutuelles en fassent leur affaire en répercutant ou non cette taxe dans les cotisations L'état n'a qu'à privatiser la Sécurité Sociale ou nationaliser les mutuelles : le mélange des genres est malsain. Les classes moyennes et les TPME ne peuvent plus intégrer les diverses augmentations institutionelles irresponsables dans leur budget qui lui ne progresse plus depuis quelques années.
Quand on parle de mutuelle il faut faire la difference avec les mutuelles mutualistes , les mutuelles paritaires et les mutuelles compagnies d'assurances. Dans le premier cas; ces mutuelles sont sans but lucratif et chaque charge supplémentaire se répercute pour le simple équilibre des comptes. pour les compagnie d'assurances, c'est different, s'ont telles prêtent à réduire leurs bénéfices Toutes augnentations sur les budgets santé des familles creusent des inégalités, des médecines à plusieurs vitesse suivant ces moyens de chacun
La mutuelle est un contrat de gré à gré entre une société et un sociétaire lui même assuré et assureur. Si l'état se mêle de cela et le règlemente à son profit lui qui ne fait pas partie de ce contrat, cela veut dire qu'il n'y a plus dans ce pays la liberté de choisir ses partenaire et que notre signature sur n'importe quel contrat ne vaut plus rien. Il est hélas normal que les mutuelles en fonction de leurs résultats répercutent cette hausse, c'est le principe de la mutuelle les primes augmentent ou diminuent en fonction des résultats, contrairement aux assurances dont le but est seulement de dégager des profits pour leurs actionnaires.
Il faut d'abord faire différence entre les mutuelles a but non lucratif et les assurances privées l'erreur a été,d'autoriser les assurances privées a s'investir dans la santé sachant que leur seul but est de générer des bénéfices.De plus l'europe ayant obligé les mutuelles a avoir des fonds de réserve pour soi-disant nepas pénaliser le privé.Certaines mutuelles ayant placé cet argent en bourse on connait la suite IL aurait été préférable d'investir cet argent dans des programmes de santé Et aussi l'idéal ne serait t'il pas qu'un seul organime gére la santé la sécu universelle par exemple pour que face a la maladie tous les patients soient égaux
Seuls les personnes riches pourront se soigner, ce qui est absolument inadmissible. Le gouvernement veut tout simplementsupprimer la sécurité sociale à petit feu et se désengager. Or, étant donné que nous les avons élu, ils devraient être dans l'obligation de s'occuper d'abord des problèmes rencontrés dans leur propre pays. Ils nous manipulent et cela convient aux riches et aussi à ceux qui sont facilement influencçable par les habilies méthodes de communication manipulatrice. Je pense que les dirigeants de nos pays, même si je reconnais que ce n'est pas facile à gérer prennent les citoyens pour des "abrutis" et qu'ils font non pas les choix économiques qui permettraient à chaque français de vivre décemment mais uniquement les choix qui leur convient à eux. Soit ils sont très incompétents sur le plan économique, soit ils sont égoïstes mais ce qui est sûr c'est qu'ils nous manipulent.
Les cotisations ne feront que d'augmenter alors que les cotisants seront de moins en moins bien couverts!!! On se demande s'il on fait bien de prendre une mutuelle avec de meilleures garanties; de nos jours mieux vaut prendre une mutuelle de base pour être couvert pour les gros risques (hospitalisation) et du coup avoir la différence de montant de cotisation pour payer les surplus, à mon avis on s'y retrouve et sommes sûrement plus gagnant comme ça. J'ai souvent l'impression de payer une mutuelle dans le vide (plus de frais de cotisation que de frais remboursés par cette dernière)
Les complémentaires santé sont déjà d'un coût difficile à supporter pour bien des adhérents et inaccessibles pour un très grand nombre de nos concitoyens. L'Etat doit arrêter de faire payer les plus pauvres pout tout et n'importe quoi. Il y a quelques mois, les caisses de l'Etat étaient vides, mais avec le "paquet fiscal", ceux qui n'ont besoin de rien furent dispensés de solidarité. Plus récemment encore, pour les banques, et sans exigence, il restait de l'argent !!! beaucoup d'argent ! Ceux qui nous gouvernent se moquent de nous ! Des solutions pour le financement de la Sécu existent... prendre l'argent où il est et réduire le train de vie somptuaire de ceux qui roulent sur l'or. Ils n'emmèneront pas leur pognon ( "gagné" dans quelle conditions ? ) dans le trou !
J'ai le sentiment qu'une fois de plus l'assuré social, au sens le plus noble du terme, donc celui qui paie ses cotisations et ne passe pas le plus clair de son temps à chercher à gruger les mécanismes existants, est pris en otage. L'Etat serait bien inspiré de "chasser" efficacement tous les fraudeurs de notre système social, ceux qui se livrent à des faux pour tromper les services de remboursement mais surtout toutes ces gens, non assurées, non titulaires de cartes "vitale", qui viennent se faire soigner dans nos établissements à la place d'un ayant droit puis sans que personne ne s'inquiète. Que l'Etat prenne également le soin de "botter le cul" de tous ces médecins qui ne pratiquent plus la médecine de ville mais le commerce à titre individuel, qui ne se soucient guère plus de l'état de santé de leurs patients mais de la seule épaisseur de leur portefeuille, qui soignent par à coups en faisant revenir le même patient, deux trois, quatre cinq fois de suite pour la même affection, qui prescrivent à plusieurs reprises les mêmes examens et/ou prélèvements dans un délai restreint et sans aucun intérêt pour le malade. Je réprouve également les gaspillages innombrables au niveau de l'hôpital. Mon fils a dû être hospitalisé pour une affection non détectée de prime abord. Il a été admis en hôpital de jour à plus de trente reprises sans le moindre résultat, si ce n'est de servir de cobaye à des médecins inconscients. N'y avait-il pas moyen de prendre toutes les dispositions, de faire notamment tous les examens sur huit ou dix jours d'hospitalisation continue pour fixer un diagnostic sérieux puis d'engager un traitement au lieu de se désavouer cinq ou six fois sur le diagnostic et recommencer à chaque fois les mêmes examens coûteux (scanner, scintigraphie osseuse, radios, prises de sang, 1 arthroscopie, 1 IRM). Notre système de santé est devenu calamiteux et en dépit de cela, ne cesse de devenir plus cher. Même si les Mutuelles pourraient faire des économies d'échelle ou consentir des tarifs plus serrés à leurs adhérents, elles ne sont pas à mon sens les plus responsables de l'effondrement de notre système de couverture.
Forcement je ne suis pas content de voir augmenter le cout des assurances santé (regime de base + complementaires), et en même temps voir diminuer le nombre de medicaments remboursés, mais il faut savoir ce que l'on veut. On a la meilleure protection du monde en matiere d'assurances santé, on doit la payer. La question est comment répartir, qui paye. Un peu plus les riches et un peu moins les pauvres ?, + pour les employeurs, moins pour les salariés ? quelle politique de répartition ? Mais ce qui est sûr c'est que je crois que la protection sociale santé est un acquis qui ne DOIT pas etre bradé.
Je suis pour la mise en concurence de la sécurité sociale avec liberté sociale et salaire complet, conformément à la transcription en droit français du droit européen; à ce titre nous n'aurions pas besoin de complémentaire santé puisque notre assurance principale serait calibrée en fonction de nos choix individuels ( tout risque ou bien maladies graves ou bien encore autre choix) et le montant négocié comme pour nos autres assurances sans relation avec notre revenu. Nos assurances sociales en France n'ont de sociales que le nom; en fait ce sont de réel impots car liès au revenus ce qui est inadmissible. L'assurance doit revenir à ses fondamentaux d'assurance et la solidarité doit etre régie par l'impot. Nous devons pouvoir arbitrer librement le couple niveau de cotisation- niveau de protection que nous estimons pouvoir prendre.... Je me pose la question de savoir si je ne vais pas m'établir dans un autre pays en dehors de la zone euro.
Je pense que la hausse des primes de mutuelle santé ne comblera pas le trou de la sécu. Le problème vient des patients qui à la moindre pécadille se précipite aux urgences, avant même le médecin traitant (puisque le MT est "payant", les urgences non), exigent des examens complémentaires au moindre bobo, et au final c'est cette nouvelle mentalité aidée par la surinformation de la presse en générale ("le journal de la santé", internet, forums santé... Et d'autres...) où le patient pense que le moindre mal de tête est potentiellement une tumeur au cerveau, ou au pire quand le patient "s'auto-diagnostique"sa maladie, et devant le scepticisme du médecin consulté, multiplie les avis pour trouver le béni-oui-oui qui sera d'accord avec le diagnostic posé par le patient. C'est à mon avis cela qui fait monter le trou de la sécu, et pour combler ce déficit, peut-être faudrait-il prendre le problème à la base.
La ministre de la santé s'est engagée à ce que les mutuelles ne répercutent pas l'augmentation et c'est exactement le contraire qui se produit. Je crois pourtant que ces organismes ne sont pas déficitaires. Je pense surtout que l'attribution de la CMU + d'une complémentaire santé à des personnes qui ne travaillent pas et ne travailleront sans doute jamais, avec abus en tous genres ne pouvait conduire qu'à ce résultat et qu'une fois encore nous qui avons travaillé toute notre vie en cotisant, nous sommes obligés de payer. A prendre aussi en compte les mauvaises gestions dans les cliniques, les hôpitaux, les diagnostics qui coûtent chers puisque les médecins sont maintenant incapables de se faire une idée sur la maladie par eux-mêmes mais par les nouvelles technologies qu'ils ont d'ailleurs incapables d'interpréter pour la plupart. Je n'ai que 62 ans et dieu merci je n'ai pas encore de gros pépins ainsi que mon mari, mais il ya des jours où je me demande si nous prolonger envers et contre tout est une réussite. Bref, c'est très facile de tout mettre sur le dos de l'assuré de base, d'autant plus que quoique nous fassions le trou de la sécu est savament entretenu.
SANTÉ À 2 VITESSES: CEUX QUI AURONT LES MOYENS DE SE PAYER DES MUTUELLES HORS DE PRIX (LES GROS SALAIRES) LES AUTRES SERONT OBLIGÉS DE PAYER LEUR FRAIS MÉDICAUX ET VU LES DÉREMBOURSEMENTS, BEAUCOUP NE POURRONT PLUS SE SOIGNER MESURE GOUVERNEMENTALES INADMISSIBLES LORSQUE L'ON SAIT LE TRAIN DE VIE DE SES MESSIEURS ET DAMES!!! QU'ILS COMMENCENT À RÉDUIRE LEURS APPOINTEMENTS DE TOUS GENRE ET SOUVENT INJUSTIFIER (CUMUL D'EMPLOIS PRIVÉS? DE REVENUS ET AUTRES DIVIDENDES AVEC LES INDEMNITÉS À VIE SUITE À LEURS MANDATS QU'ILS SOIENT D'UN MOIS OU DE 10 ANS) VOIR ARTICLE DU CANARD ENCHAINÉ DE LA SEMAINE 5JE N'À PLUS LE JOUR EN TÊTE!!!! INSTRUCTIF SUR LES DONNEURS DE LECONS TRAVAILLER + POUR GAGNER + C'EST VALABLE POUR UNE CERTAINE CLASSE POUR LA SANTÉ, ON EST EN TRAIN DE PRENDRE LA MÊME VOIE!!!!
Abusif... tout les moyens sont bon pour renflouer les caisse de la sécurité sociale.. malheureusement même à force de taxer à droite ou à gauche, le déficit de la sécu ne baisse pas !!! au lieu de continuer à taxer ouvertement et sournoisement les travailleurs et les entreprises, il devrait mieux annuler les voyages tout frais payés des responsables et dirigeants des caisses primaire d'assurance maladie et de réduire les avantages, primes etc de toutes ses grosses têtes afin que ces personnes soient aux même niveau de chacun de nous, population !!! en plus si les cotisation s augmentent nous serons encore une fois de plus pénalisé dans notre pouvoir d'achat et les remboursements des mutuelles resteront aux mêmes niveau qu'actuellement.. Il y en a marre d'être des vaches à lait pour le bon compte de tout ceux qui s'en mettent plein les poches... Ils n'ont pas de problème eux pour se loger, se nourrir et partir en vacances
La maitrise des dépense de santé n'est pas dépendante des mutuelles et organismes complementaires. Leur implication dans le suivi médical des assurés et la coordination des soins ainsi que la lutte et la participation active a la gestions des etablissements de soins permetrait d'eviter en partie les "gaspillages de l'argent public et privé" . D'autre part , les prises en charge de soins fait en toute concurence en france comme a l'etranger devrait etre mis en place , afin de motiver notre système à réagir et devenir plus concurrentiel donc plus économique . Les exemples de soins dentaire ou optique , exclus en grande partie de prises en charge par la secu , devraient etre mis en avant et proposés par les assurances complementaires santé a leurs assurés, pour faire comprendre a nos politiques que l'argent des cotisants n'est pas celui de l'etat! .
Ma mutuelle santé a augmenté au 1er janvier 2009 de 8% A PEINE 6 MOIS APRES MON ADHESION; Ma mutuelle sans la moindre vergogne a donc multiplié par 3 l'impact de la répercussion de l'augmentation de la taxe gouvernementale. Ceci est proprement scandaleux et devrait inciter le gouvernement à s"évir à l'encontre des assureurs qui en profite pour se goinfrer et s'enrichir sur le dos des particuliers en difficultés en cette période de crise.Je peux naturellement prouvé ce que j'avance.
Je trouve anormal que memes les cotisations de ceux qui ne coutent rien à la mutuelle augmentent, y a un bonus-malus pour les assurances voitures je ne voit pas pourquoi ca n'existerait pas pour ceux qui abusent des remboursements (sauf graves maladies et longues durées). plus on se fait rembourser plus on est a risque!!!! on ne dit rien pour les assurances voitures!!! t'as un sinistre on t'augmente!!! ca fait longtemps que j'ai la même mutuelle mon mari aussi dans une autre société, et on ne coute rien du sens ou on est rarement malade, meme avec mon accouchement, je ne coute pas bien cher!!!! et bien ma cotisation augmente chaque année!!!
Les assureurs font partie de cette classe qui annoncent tous les ans des bénéfices records. Une complémentaire santé étant loin d'être bon marché, je considèrerais normal qu'ils participent à la réduction du trou de la Sécu, et ce sans le répercuter sur les adhérents. D'ailleurs, je pense que les complémentaires devraient avoir un rôle bcp plus important dans l'éducation des adhérents dans la maitrise de leurs dépenses de santé. J'ajouterai que cette "industrie" étant particulièrement peu concurrentielle (il est extrêmement difficile de comparer concrètement les prix de 2 complémentaires de santé; contrairement au prix d'un bien de consommation classique), j'espère bien que les assureurs n'iront pas à la facilité en répercutant de manière simpliste cette sur-taxe sur les cotisations et que ça sera plutôt l'occasion de faire des gains de productivité (s'ils ne veulent pas baisser leurs marges)
Comment voulez vous que les mutuelles ne répercutent pas cette taxe. Vous dites qu'elles ont des réserves mais là il faut savoir de quoi on parle. On demande des ratios de solvabilité de plus en plus élevés pour garantir les assurés. Si les mutuelles ne répercutent pas la taxe, leurs réserves vont fondre et les ratios ne seront plus respectés.Les mutuelles qui n'ont pas appliqué cette taxe le feront certainement l'an prochain.Elles ont voulu faire un effet d'annonce et prendre des clients car rappelons que cette taxe n'est pas one shot mais pérenne.
Si les assureurs font de l'assurance santé complémentaire c'est parce que cela leur rapporte. Ce ne sont pas des philantropes. Quand je vois leur train de vie je pense qu'ils vivent en partie sur la sécu. Dés qu'il y a un coup dur MLD ou hospitalisation avec K 50 au moins la sécu vous prend à 100%. Dans le même temps la cotisation reste identique dans les mutuelles On peut continuer la liste des abbérations liées à l'existence des mutuelles La Sécurité Sociale pourrait faire du 100% à tout le monde si on responsabilisait les assurés sociaux. Ceux ci devraient être plus soucieux des deniers de la sécu que de leur confort personnel. A quoi servent les cures thermales ? Les remboursements de transports en taxi ou ambulance alors que pour aller au super marché, au bal, on est capable de conduire sa voiture. Combien d'ordonnances ne sont pas respectées alors que les médicaments ont été achetés et remboursés etc...
Il faudrait pouvoir remettre chaque chose à sa place et ne pas continuer à piocher à gauche et à droite pour remplir le tonneau des danaïd qu'est la Sécurité Sociale, tant que l'on n'aura pas réglé ce problème on sera toujours dans la fuite en avant et l'on va arriver à avoir des coûts de complémentaire santé qui vont être tels qu'il vaut mieux se payer son tiers payant et ne plus avoir de complémentaire, de plus cela responsabilisera chacun et on ne prendra plus de médicaments comme on prend des bonbons, ce qui est le cas d'un bon nombre d'irresponsable : on paie une complémentaire = donc on peut consommer.
Cela devient récurrent et pas seulement dans le domaine de la santé : ceux qui font des efforts et qui gèrent au mieux leur couverture de santé, qui ne cesse de se rétrécir comme peau de chagrin pour ce qui concerne la Sécurité Sociale, se trouvent pénalisés par une ponction abusive sur l'effort supplémentaire qu'ils consentent auprès de couvertures privées, sans pour autant voir le remboursement du régime général augmenter. Le problème qu'il faut se poser n'est plus de savoir s'il faut maintenir le régime tel qu'il existe actuellement, qui du point de vue équilibre comptable n'est plus viable en raison de la faiblesse structurelle du financement (qui ne cessera de s?aggraver) avec régulièrement des mesures cache-misère : diminutions d'actes remboursés, augmentations masquées des tarifs, etc., mais de mettre en parallèle les ressources nécessaires pour y parvenir et la couverture santé correspondante. Il n?y a que 2 possibilités: - augmenter très significativement les cotisations sociales pour maintenir les prestations. - diminuer les remboursements à cotisations stables. Il apparaît a minima nécessaire d?engager un débat national afin de savoir sil y lieu de maintenir un tel système qui ne satisfait plus la majorité des affiliés (obligatoires et contraints?), et qui par ailleurs, ne cessent d?accumuler des déficits (gigantesques) -et ce ne sont pas les seuls- que les générations futures auront à assumer !!! Faut-il voir là un des effets justifiés de la fameuse solidarité tant vantée par certains ? Il devient urgent de ne plus se voiler la face : la politique de l?autruche n?a jamais fait recette, et le courage n?est malheureusement pas la voie la plus "consensuelle" que l?on aime tant pratiquer à notre époque? mais pour quels résultats ??
Je trouve cela totalement anormal. Car déjà si on adhére à une complémentaire s'est pour faire face au déficit de la sécurité sociale quant à la couverture des frais médicaux restant à la charge de l'assuré. D'autre part, certaine mutuelle comme la mienne n'ont pas attendu 2009 pour l'augmenter et enfin non seulement on est quasiment obligé d'avoir une mutuelle sinon pas de soins possibles et en plus on nous prend en otage entre les décisions du gouvernement et le pouvoir des complémentaires à augmenter à volonté sans restriction nos cotisations C'est une honte ! c'est toujours les mêmes qui trinquent les plus nécessiteux, et les moins fortunés notamment la classe moyenne qui supporte tout, trop riche pour bénéficier des exonérations et trop pauvre pour assumer les répercutions des augmentations des complémentaires. C'est le même problème avec les assurances
Il faut etre réaliste et ne pas croire à la génération spontannée. Le système des vases communiquants est une vérité éternelle. Les mutuelles sont le seule système raisonable de financement de la santé et elles mutualisent ,comme leur nom l'indique les dépenses et les recettes. Tant que le financement de "la sécu"sera injuste nous en resteront là .....à continuer de mettre des rustines. La "sécu " dont l'assiette repose essentiellement sur le travail et profite ...........à ceux qui travaillent mais aussi aux improductifs ''comme moi qui suis retraité" mais aussi aux chomeurs ,enfants ,étudiants devrait, pour avoir un sens ,etre financée par l'impot sur les revenus ou la tva............
Ces augmentations des primes de mutuelle sont anormales: - Les bénéfices accomplies par les complémentaires sont confortables. - Les cotisations sont nettement supérieures aux cotisations "Sécurité sociale" basées sur les salaires et plafonnées. De ce fait, elles représentent une masse d'argent considérable. - La Sécurité Sociale a la CMU. Cela coûte cher. Les complémentaires santé, ne remboursent que leurs adhérents en fonction de leur option de cotisation Il n'y a pratiquement pas de risques de "dérapage". - A-t-on vu une compagnie d'assurance (Française) faire faillite ?
Le fait que ce soit l'assuré à la complémentaire qui soit obligé de financer le déficit du régime général de sécurité sociale me chagrine un peu mais s'il n'y a pas d'autre solution pourquoi pas ! Ce qui serait plus acceptable par une majorité serait peut-être que ceux et celles qui profitent de revenus supérieurs à la moyenne participent proportionnellement à leurs revenus ou que ceux qui ont des revenus inférieurs à la moyenne puissent bénéficier de crédit d'impôt remboursables par l'Etat. Il faut savoir que 7% des Français ne sont pas couverts par une complémentaire santé et que la fraternité autre forme de solidarité fait partie de notre devise républicaine.
Depuis des dizaines et des dizaines d'années, les assureurs gagnent des fortunes sur les dos des consommateurs, il est donc normal qu'ils contribuent au redressement de la sécurité sociale. Mais comme d'habitude, ce sont les assurés qui vont trinqués avec des augmentations de tarif de mutuelle ou des diminutions de prises en charge ou de remboursement. Il est a espérer aussi que l'état fera bon usage de cet argent. C'est à dire que cet argent parte effectivement pour renflouer les comptes de la sécurité sociale et pas pour servir ici et là et au final, que l'on s'aperçoive que les comptes de la CPAM soient toujours aussi bas.
La Sécurité Sociale n'est pas en deficit mais beneficiaire. Voir divers rapports de trés sérieux à ce sujet. *** personnellement j'ai saisi nôtre PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE << omniprésent >> sur ce sujet - en lui fournissant une partie desdits documents de trés sérieux sur ce sujet d'émis par DIFFERENTES ADMINISTRATIONS & AUTES ORGANISMES D'ETAT SUR CE SUJET. mais jamais eçu de réponse - car la vérité avec preuves écrites à l'appui ne plait absolument pas à nos chers dirigeants de TRES MENTEURS. *** sans faire de politique,mains qu'un constat; PERSONNELLEMENT :: j'ai travaillé pas mal d'années à l'ETRANGER ( plusieurs CONTINENTS ) --- je n'ai absolument as pour habitude de dire n'importe quoi,car avant de dire / écrire quoi que ce soit,j'ai en mains propres tous les divers documents écrits d'adéquates concernant le sujet en cause.!!!! ET SURTOUT PAS DIRE DES MENSONGES DE SCIEMMENT ERRONES - comme c'est le cas à l'heure actuelle.
Je pense qu'au final, c'est toujours au même que l'on demande à faire un effort. Les hausses étant toujours répercutés sur les mutualistes (ou sur les acheteurs dans le commerces), c'est toujours et encore eux qui payent la facture. En sachant qu'en plus, bon nombre de français ne peuvent bénéficier d'une couverture mutuelle (leurs moyens ne le leur permettant pas), il parait presque évident que d'autres vont se rajouter à la liste et ne pourront plus se faire soigner....
Il y a sans aucun doute d'autres moyens pour boucher le trou de la Sécurité Sociale. pourquoi s'attaque-ton aux"consomateurs" et non aux "fabricants et distributeurs" qui eux bénéficient de marges confortables(et même plus que confortables) Les médecins sont féjà pistés quand à leurs prescriptons et pénélisés si ils ne sont pas dans la "grille". Que je sache les pharmaciens qui eux distribuent n'ont pas de limite de ventes. Il n'y a pas de logique.C'est toute la chaine qui devrait faire preuve de civisme.... c'est réver que d'écrire cela. Merci de permettre de s'exprimer cependant.
De mémoire, je n'ai jamais vu une mutuelle de santé déposer le bilan, faire faillitte, c'est donc qu'elles engrangent des bénéfices confortables... Le but d'une mutuelle est de m'assister, contre une cotisation dans mes dépenses de santé, pas de réaliser des bénéfices. Quelque soit le gouvernement en place, il lorgnera toujours sur un magot ammassé par les mutuelles pour éponger le déficit de la Sécu. A côté de ça, les mutuelles et à travers elles les cotisants que nous sommes allons continuer à payer pour les assistés et les parasites de notre société qui grace à leur inactivité bénéficient d'une mutuelle qui 'augmente jamais, le célèbre CMU.... C'est ça la solidarité, travailler et payer pour ceux qui ne font rien.... Ces propos n'engagent que moi mais reflettent certainement ce que beaucoup pensent.
Je trouve cela complètement scandaleux et lamentable, voilà commùent on instaure la santé à 2 vitesses une pour la minorité de gens aisés et riches qui pourront se soigner convenablement et l'autre pour le reste des citoyens qui seront obliger de se soigner comme ils peuvent. bravo bonjour la solidarité et les avancées sociales de cette société mise en place par la droite la santé est un droit. si les primes des mutuelles augmentent encore, vraisemblablement je vais arrêter toute adhésion à une complémentaire santé, vu que je côtise à une couverture minimum et que c'est déjà trop cher! voilà mon avis
En tant qu,independant nous payons deja très cher cotisatios plus mutuelles tous les deux en ALD nous avons des médicaments qui découlent de notre affections mais ne sont pas pris sur l,ALD ce qui fait que nous mettons de notre poche de plus en plus puisque la secu nous oblige aconsulter tous les trois mois contre six mois avant chaque visite est absorbée par les primes laissée sur visite et boites de médicaments que dire sur les analyses et prises de sang sur les radios chaque actes est ponctionnée. nous avons 70 ans et continuons a travailler car nous ne pouvons pas arreter avec la retraite qui nous sera accorder .alors pourrons nous toujours payer des complémantaires aussi élevée
LE contribuable ne cesse d'être ponctionné : - au niveau sécurité sociale ( Contribution Sociale Généralisée et Contribution au Remboursement de la Dette Sociale) : Quel résultat ? la dette s'étend encore plus !!! Donc on se reporte sur les complémentaires - Et hop on invente les franchises .. - et bien sûr on augmente tous les ans ... Si on renforçait les contrôles tant sur les professionnels que sur les faux malades qui absuent du système, je pense qu'on résorberait une bonne partie de la dette. Notre protection santé devient un luxe et l'on risque bien de la perdre. Si l'on doit mettre la main à la poche, il serait bon qu'il y ai une réelle transparence sur les fonds récoltés et en connaitre leur destination car si c'est pour alimenter les salaires des responsables des groupes d'assurances!!!!
Les tarifs des complémentaires sont raisonnables! Que le gouvernement prélève une taxe sur les complémentaires santé me parait injuste en regard des milliards versés aux "nantis" (Banques et industries) qui sont en partie responsables de la crise et qui ne sont pas sanctionnés. Quant aux assurances elles pourraient économiser beaucoup d'argent en rationnalisant leurs systèmes administratifs et toute la paperasse inutile...! Enfin, à voir l'intense promotion investie par la majorité des compagnies d'assurance, je suis tenté de penser que leurs affaires sont très lucratives pour elles! Salutations les meilleures.
C'est lhistoire du chien qui se mord la queue....L'état procède à des exonérations de cotisations pour les entreprises , pour certains types d'emploi, oublie de verser ses cotisations en tant qu'employeur, oublie de reverser l'équivalent des exonération, puis pleurent sur l'irresponsabilité des assurées ....seule solution à ses yeux , augmenter les cotisations revoir à la baisse les remboursements....de préférence sur ceux qui consomment beaucoup - généralement les plus grands malades ...normal, ils sont irresponsables, n'est-ce-pas?- et demandent aux complementaires santé de pallier L'IRRESPONSABILITE de l'état. Les complémentaires-santé , certaines par appât du gain et le bien-être de leurs actionaires , augmentent leurs tarifs en excluant de plus en plus les cas lourds d'un point de vue médical et financier....Les mutuelles santé , elles, ne sont généralement pas dans une logique de rentabilité exacerbée mais ne peuvent faire autrement, au bout d'un certain temps de faire, elles aussi, cracher l'assuré au bassinet!
Quand les professionnels de santé seront à l'écoute des intérêts de la société, exemple des dépassement d'honoraires, prescrition de médicaments génériques, bref quand chacun se sentira responsable on arrivera peut-être à résorber les surcoûts permenents. Les intérêts personnels l'emportant sur l'intérêt général, on n'est pas près de voir se stabiliser les primes d'assurance santé. Ca n'a rien à voir avec la politique. C'est une question de RESPECT. Certaines mesures gouvernementales sont forcément impopulaires mais dans ce cas précis, même les mutuelles en bonne santé ne se gêneront pas de répercuter les hausses en question. Bien entendu, elle nous écrirons pour nous informer qu'elles sont obligées d'augmenter les cotisations En clair, les mutuelles santé garderont leurs bénéfices et nous mettrons la main à la poche.
Cela fait des années que les taxes pleuvent pour combler le déficit de la Sécurité Sociale, les Français sont pressés comme des citrons et le déficit ne fait qu'augmenter. Mais où va donc notre argent ? Quant aux augmentations elles ne profiteront qu'aux mutuelles qui ne font que placer cet argent, en aucun cas les adhérents n'en profiteront. Par exemple ma mutuelle dont les tarifs sont déjà très élevés nous a déjà annoncé cette répercussion. Pauvre France.
Je pense que c'est du vol pur et simple, si le gouvernement voulais vraiment réduire le déficit de la Sécurité Sociale il pourrait facilement punir ceux qui en abuse et en profite avec leur logiciel ils peuvent le voir sans problème, mais c'est tellement plus facile de faire payer tout le monde. Le gouvernement est entrain d'instaurer une complémentaire santé pour les riches qui pourront la payer et se soigner alors que nous la classe moyenne on pourra pas avoir des soins corrects. Ca devient trop cher et à la fin du mois c'est dur de s'en sortir. Si les mutuelles répercutent cette somme sur les adhérents au bout d'un moment on pourra plus se la payer.
Je préfèrerais que le taux de remboursement soit abaissé. Mutuelle auraient certe à rembourser plus,m ais cela ne concernerait que les Mutualistes, dépendant en grande majorité au régime général. Quand donc les représentants des assurés de ce régime feront-ills suffisament pression sur les politiques pour que TOUS les REVENUS, quelqueiu'ils puissenr être, soient taxés par la sécu et ce au même taux? Cela fait des décénies que le Régime Générale est spolié par tous les régimes dits spéciaux.
Le gouvernement n'a pas a taxer les mutuelle sante,sachant que celles-ci vont repercuter ces taxes sur leurs tarifs.si l'etat arrete de soigner avec une gestion tres stricte de la sécurité sociale elle se porterait beaucoup mieux et nous aussi.pourquoi la sécurité sociale en alsace n'est pas dans le rouge?car elle a un regime a part,les alsacien sont rembouses a 90% .De toute facon les mutuelles se gavent avec le marche de la sante,il n'y a qu'a voir leur nombre,car si c'etait moins juteux il y en aurait beaucoup moins.
Le role des assurances et des mutuelles est de servir en mission principale - leurs assurés - Il faudrait que les assurés se rebellent et demandent des comptes et puissent mettre leur veto sur le train de vie - le standing - le parc immobilier - les lieux de seminairesà travers le monde - le nombre de mois de salaires et de primes exeptionnelles - le sponsoring sportif et les exces qu'ils produisent au ( je sais de quoi je parle ) et tout cela au detriment des sommes remboursées aux patients - ça ne choque personne ? evidemment
Donner son avis sans avoir de chiffre pour analyser le fonctionnement des complémentaires santé est impossible. Mais pour un bon fonctionnement de ces complémentaires, il faut tout de même avoir un fond de roulement. Mais si ces complémentaires font trop de bénéfices, il serait intéressant de revoir à la baisse les cotisations ou de faire un système de prime de fin d'année pour les adhérents qui ont très peu utilisé leur complémentaire. Je pense que cette solution serait équitable pour tout le monde car pas de surprime pour les véritable malade, les malades imaginaires feraient peut être attention car remboursement d'une partie de le cotisation annuelle et même la sécurité social y serait gagnante, et pour les faible utilisateurs, un juste retour des choses. Ce n'est juste que mon avis, mais cela demande réflexion.
Les mutuelles santé sont des systèmes qui sont appelés à ressembler au système sécurité sociale. Les complémentaires deviendront des peaux de chagrin après avoir été délestées et pillées à chaque fois pour soi-disant résorber le déficit Sécurité Sociale. Il faudrait avoir le courage et la volonté de repenser l'ensemble de la protection sociale. Les fonctionnement, fraudes, couvertures tous azimuts sans papiers pris en charge, subventions des 35 h., etc. ont anéantis pour toujours le principe de solidarité initial. A mon avis, les cotisations sociales doivent uniquement couvrir la santé de ceux qui ont cotisés ou qui cotisent. un système doit être instauré pour toutes les autres couvertures sociales. Les assurances complémentaires devraient être choisies librement par chacun mais surtout ne plus être basés sur le même principe qu'actuellement, en quelque sorte elles devraient être privées. Il y a du pain sur la Planche et les ministres sont incompétents et paresseux, il faut vraiment lorsqu'il est nécessaire, ne pas déléguer,mais tout simplement être capable de s'intéresser au sujet directement et ensuite travailler en équipe avec des personnes sans a-priori. En résumé il faut des organismes distinct les uns des autres avec une gestion et un contrôle stricts. ne rêvons pas, ce n'est pas pour demain, il est plus facile de gèrer et d'entretenir la misère et de faire honneur à tous ces généreux donateurs, associations caritatives ou autres, aux syndicats défenseurs du peuple, et tutti quanti. Comment se fait il que les mutuelles acceptent sans broncher des charges et taxes nouvelles, sont elles des organismes d'etat ? il y a bien d'autres remarques et suggestions à faire mais votre questionnaire et les réponses que vous recevrez ne changeront rien aux situations que nous connaissons.
Dans ce pays, quand ce n'est pas le gouvernement qui pioche dans la poche du contribuable, ce sont les autres organisme qui le font. A quoi servent les bénéfices très importants des mutuelles ? Une mesure simple est d'interdire les augmentations des prix des mutuelles qui ne seraient pas en rapport direct avec un risque de déficit. Tous les chiffres étant connus, les simulations sont possibles et, il est donc très facile de savoir jusqu'ou il est possible de compenser le déficit de la sécu sans entrainer des problèmes pour les mutuelles
A qui profite les réserves financières des Assureurs ? Quelle est l'utilité des réserves financières ? Quand avons-nous vu l'utilisation en faveur des adhérents de ces réserves financières ? Il fallait bien s'attendre qu'un jour le gouvernement mette son nez dedans et se les approprie, puisqu'elles ne sont pas utiliser comme elles le devraient. J'aimerai que les professionnels et les journalistes mettent sur la place publique, et s'indignent des taxes qui devraient aller dans les caisses de la Sécurité Sociale et qui n'y vont pas. Elles représentent plus que le trou existant chaque année. Dans les faits, nous finançons autre chose que la Sécurité Sociale. Il faut le dire, il faut le crier, il faut s'indigner, il faut se défendre en attaquant les détournements de ressources faits par le gouvernement, etc. Alors mettez-vous au boulot, vous pouvez le faire si vous le voulez. C'est une question de volonté et de courage.
Il est inadmissible que le gouvernement, donc l'état se défausse de ses obligations sur les adhérents des mutuelles Le gouvernement ferait mieux de s'occuper des abus de toutes sortes : prescriptions surabondantes, pression des laboratoires, surfacturation des médecins qui sont payées en éspéces, remboursements indus au lieu de faire payer le prix de son incompétence et de celle de ses fonctionnaires( et ce pas seulement depuis le gouvernement actuel) aux assurés qui payent leurs cotisations
Je pense que les complémentaires santé devraient faire comme pour les assurances autos, un systéme de bonus malus et viré les plus consommateurs, à l'inverse des assurances autos, les plus seraient les moins bon, pour une fois. Je trouve le systéme perversif et on ne devrait rembourser que ce qui est réelement des maladies grave et dans ce cas précis, la complémentaire ne sert plus beaucoup de tampon, halte au cures et aux abus, je consomme trés peu de consultation et le peu de consult que je fais sont une visite par an chez le dentiste, deus incisives à remplacer tous les dix ans, et une paire de lunettes tous les deux ans depuis mes quarantes ans, les mutuelles sont trés cher pour celui qui ne s'en sert que rarement et une aubaine pour les autres, encore une fois le systéme de répartition est inégal et injuste, par contre il permet la solidaritée, alors je ne sais pas, hormis le fait que les cotisations devraient tenir compte du fait que l'on consomme ou pas.
Pour nous l'augmentation est déjà faite plus de 8% ca qui est plus que la différence de 3.4% pour la taxe faite par l'état, on a en marre de toujours payer plus, on a cotisé toute notre vie plein pot et maintenant c'est encore nous qui payons alors que nos retraite sont à minima (pour moi après 40 ans 527 euros de la CRAM) une misère meme pas le minimum vieillesse et des augmentations au compte goutte puisqu'en 2008 on a eu 1.1% en janvier et 0.8% en Septembre desquelles augmentations il faut déduire 7.10% de cotisations sociales c'est loin de l'augmentation de la mutuelle santé
Du point de vue de la théorie économique il est certain que toute augmentation de taxes entraîne une baisse des profits que les entreprises (de toute nature) ont tendance a répercuter sur leurs clients. Ceci dit, une répercussion indiscriminée ne serait pas juste car toutes les mutuelles ne font pas le même taux de profit. Comme il serait malhonnête de répercuter la taxe de manière indiscriminée sur toute la clientèle. Pour quoi celui qui n'utilise ces services qu'a hauteur de 10% des ses possibilités devrait voir augmenter sa cotisation du même montant que celui qu'en utilise 90% de ses disponibilités de services? En fait une taxation dite "marginale" serait plus juste puisque une taxe n'est pas un "coût". Si les coûts devraient augmenter pour les mutuelles il est évident que la répercussion sur les affilies devraient être la même (car la disponibilité des services est la même pour tous). Mais j'insiste, une taxe fait réduire les bénéfices sans augmenter les coûts. (Voire la Théorie Economique du Management). DR. Francisco Condis y Troyano Professeur Honoraire des Universités
D'un côté on augmente le train de vie de l'état et on donne des milliards aux banquiers responsables de la crise et aux constructeurs automobiles,délocatrices et destructrices d'emploi donc de cotisations incapables de s'adapter aux conditions des marchés, les gouvernements et les deux chambres privilégiant les grosses sociétés pourvoyeuses de capitaux pour leurs campagnes de réélections, sans oublier les augmentations régulières pour les médecins et en contrepartie aucune amèlioration notable malgré les promesses signées (voir le dernier vote sur le budget de France 2 oû on diminue de 50% les taxes sur la publicité des chaînes privées et la liste est longue DONC il ne reste plus qu' a taxer encore de manière directe ou indirecte les français. Quand on pense aux nombres d'années d'études de nos "dirigeants égocentriques",pour en arriver au même "remède" faire payer les français. Et après, les politiques font faire des campagnes sur le pouvoir d'achat... En un mot: ECOEURANT !!!!!
Il n' y a pas de morale. Chacun, Etat et Mutuelles tire la couverture à soi.Pour l' Etat c' est une façon indirecte moins impopulaire de prendre de l' argent aux assurés sociaux. Les mutuelles s' en servent comme alibi pour réaliser des profits au bénéfice des administrateurs. Chacun se rince sur le dos des assurés . Le plus dur c' est pour ceux qui juste au dessus de la CMU par exemple à 1000?/mois pour un couple de retraités doivent payer 2000? /an pour financer la CMU et la mutuelle de la CMU . Car alors ils devraient eux même bénéficier de la CMU. Conséquences : Certains vont renoncer à la mutuelle dont l' utilité est de moins en moins évidente selon la situation de chacun. Pourquoi payer une mutuelle pour ne pas être remboursé de ses frais ? Merci
Vous ne posez pas les bonnes questions ! C'est le système des mutuelles qui est complètement à revoir. Tout l'argent des assurés va aux mutuelles alors que c'est la secu qui supporte toutes les charges. C'est bien que le gouvernement s'en rende compte, mais il ne prend pas les bonnes mesures. Il faut fusionner mutuelles et secu dans un grand service public... pour éviter que les mutuelles ne s'en mette plein les poches pendant que la secu perd de l'argent... Il en va de la qualité de notre service de santé...
Le gouvernement s'entete a pomper de l'argent dans les complementaires sante !! alors que ce sont les abus des adherent qui creuse le deficite . sanctionons les abus des adherent qui pour un oui ou non se rendent chez leurs generalistes voir pire aux urgence! arretons auusi les arret de travail pour des causes tres peu convaincantes comme depression "ou je me sens pa bien " voir jai un ruhme!!!! voila ne tournons pa autour du pot et sanctionons les adherents qui abuse du systeme!
Je pense que le gouvernement devrait d'abord mettre de l'ordre à la CPAM rapidement, car c'est là que se produit le trou, elle paie des I.J. à n'importe qui, aux gens qui trichent, elle accorde trop facilement ses bienfaits. Il n'y a qu'à voir tous les e-mails qui circulent sur le sujet, les reportages de journaliste impartiaux et puis....... il faut mettre les fonctionnaires au travail, qu'ils soient moins laxistes lorsqu'ils rencontrent des situations douteuses (je parle ainsi car ayant reçu des confidences d'un agant de mes connaissances). Il faut rendre cette "entreprise" saine de l'intérieur déjà. Des contrôles sont à effectuer, je suis pour, la peur du gendarme ne touche que les gens qui trichent. et je pense que les mutuelles devraient s'impliquer et faire masse contre cet état de fait avant de tout accepter banalement et de répercuter sur le "lambda" que nous sommes
L'état préfère taxer les mutuelles donc les adhérents donc les français au lieu de résoudre le vrais problème: son ingérence. L'état gaspille ses resources qui sont insuffisantes en aides et servives gratuits sans aucun controle sur les bénéficiaires (CMU, étrangers), mais aussi en actes coûteux (cures, traitements de confort). De plus les mesures mises en places ne sont certainement pas économes: il faut passer systématiquement par son généraliste pour consulter un spécialiste et franchement combien de personnes en france sont acros des consultations chez ces spécialistes? En revanche tous les autres doivent payer 22? de plus à chaque consultation chez un spécialiste car il faut d'abord passer par la case généraliste! Tout est donc fait pour que la santé coûte de plus en plus cher en france mais quelle importance puisque ce sont toujours les mêmes qui paieront l'ardoise: le peuple français.
Le gouvernement transfère les remboursements de la Sécurité sociale, qui rembourse de moins en moins de médicaments au détriment des mutuelles Malheureusement, ce système va s'accentuer, car politiquement il n'est pas correct de présenter un système de santé avec autant de déficit. Ce mécanisme dissimule en fait la véritable question que doit se poser le gouvernement sur le devenir de la Sécurité sociale. Compte tenu de l'évolution démographique et des contraintes économiques, la véritable question à se poser est la suivante: faut-il toujours un système global de santé ou faut-il s'en remettre à confier la protection sociale à des sociétés d'assurance santé privées?
Elles sont indispensables pour que les mutelles continuent d'exister. Leurs résultats doivent être pour le moins : EN EQUILIBRE, si non, après 2 exercices déficitaires les mutuelles perdent leur agrément. En pratiquant de la sorte, le gouvernement donne l'illusion de ne pas augmenter les prélèvements sociaux qui devraient être supportés par la collectivité nationale, MAIS TAXEr PAR L'INTERMEDIAIRE DES MUTUELLES LES MUTUALISTES QUI ONT UNE DEMARCHE SOLIDAIRE.
Ces remboursements par les mutuelles ne devraient pas exister. La Sécurité Sociale devrait devraient prendre complèterment en charge les soins indispensables, y compris les soins dentaires et les verres correcteurs. Les mutuelles appartiennent toutes à des organismes bancaires et font des bénéfices sur notre dos. Elles ne font qu'accentuer cette médecine à 2 vitesses. Si on est riche, on est bien remboursé, si on est pauvre, on ne l'est pas. La Sécurité Sociale devrait rembourser au prorata des revenus et du nombre d'enfants à charge et rembourser moins les gens soumis à l'ISF. ne font qu'augmenter l'écart entre les riches et les pauvres.
Beaucoup de gens vont devoir résilier leur contrats, faute de pouvoir en acquitter les primes de mutuelle santé. Il leur sera alors impossible d'accéder aux soins. Si les gens ne se soignent plus, le déficit de la Sécu sera résorbé, et les budgets pourront alors profiter aux laboratoires pour leurs belles molécules nouvelles, d'une efficacité égale à la génération précédente, mais d'un prix 3 fois supérieur!!!! Il suffirait également de ne plus rétribuer les chômeurs pour que l'Unédic soit excédentaire!!! Où va-t-on???
Que voulez-vous que je vous dise ??? .... Ca fait des années que ça dure !!!! Le trou de la Sécu qui ne cesse d'augmenter... Des nouvelles taxes sur les mutuelles pour le renflouer, sauf que ça n'y change rien... Alors encore de nouvelles taxes !!! Et finalement, comme toujours, c'est le contribuable, et les malades (N'OUBLIONS PAS les franchises médicaments + les participations forfaitaires) qui trinquent. Depuis des années et des années la France est gérée par des purs incompétents en termes de gestion et de stratégie budgétaire cohérente et efficace. C'est lamentable !!!! Mais que peut-on y faire ? .... A part supporter chaque fois l'apparition d'une nouvelle taxe sur les mutuelles totalement stupide, qui sauvera la face pendant quelques mois peut-être, mais sûrement pas plus !
Les mutuelles (du code la Mutualité) ne peuvent faire de bénéfices. Elle reversent leur excédent en prestations et services à leurs adhérents. Pas d'éxcédent pas de répercussion positive vers les adhérents Si déficit répercussion négative sur les adhérents donc augmentation. En fait sous peu la couverture sociale sera financée essentiellement par les organismes complémentaires... et non plus sur les salaires dans un principe de solidarité nationale. Le financement de la Sécurité Sociale ne pourrait il etre un impôt sur les revenus quels qu'ils soient.
Les mutuelles comme les banques, les industries automobiles doivent faire l'effort de compenser ses points de marges perdues en diminuant leurs dividendes et résultats attendus. Il faut un juste milieu pour tout le monde entre, Etat, entreprises, actionnaires et salariés. C'est un changement d'approche qu'il faut savoir appréhender après ces années de libéralisme débridées. Il est donc totalement anormal de voir une augmentation des primes mutuelle santé à ce jour.
Il peut paraître anormal que le Gouvernement taxe d'office les assurances complémentaires. S'il le fait on peut supposer que cela ne va pas tuer ces entreprises, d'ailleurs on assiste depuis quelques années à une dérive dans ce sens sans que les complémentaires ne meurent : elles faisaient des marges anormales sans doute (il me semble que les clients des assurances devraient avoir le droit de dépêcher des audits). Nous sommes pris en otages une fois de plus dans ce bras de fer. Je suis très mécontent de la situation et envisage de changer, pourquoi pas tous les ans en profitant des conditions d'appel qui sont faites.
Le gouvernement réduit de plus en plus les remboursements afin de réduire le déficit de la Sécurité Sociale ce qui oblige les assurés à prendre une complémentaire,et en plus ils sont taxés...... Les mutuelles font des bénéfices qui peuvent éventuellement servir en partie à diminuer les cotisations suivantes.Mais ce qui est sur,c'est que dans les mêmes conditions et avec les mêmes sommes la Sécurité Sociale serait en déficit. A quand la remise à plat du système santé en général avec la chasse a tous les abus.
Le marché est bien trop juteux pour que les mutuelles se privent d'une telle manne. La population vieillissant, les gens éprouvent le besoin de mieux se couvrir, d'autant que la Sécurité Sociale dérembourse à tour de bras. La nouvelle taxe de l'état sera un bon prétexte à une nouvelle augmentation des primes, tout en maintenant, AU MIEUX, les prestations fournies. Maintenant, le geste de l'état est scandaleux. Si les comptes étaient mieux tenus, et si notre pays n'accueillait pas toute la misère du monde (CMU entre autres) nous ne serions pas dans une telle déchéance. Nous n'avons pas les moyens de nos ambitions humanitaires. Il serait peut être temps de s'en rendre compte et de faire en sorte que les autres pays riches participent à l'effort de santé universelle !
Un mensonge supplementaire du gouvernement qui avait annonçé que cette taxe ne serait pas répercuté sur les cotisations des adhérents des mutuelles l'incapacité notoire des gouvernements a gérer financiérement un secteur comme la santé est flagrant.la seule capacité qu'on peut leur reconnaitre est celle de créér des taxes supplementaires.la santé a 2 vitesses arrive a grandes enjambées, celle des riches et celle des pauvres,c a d ceux qui auront les moyens de se payer une bonne assurance santé.
La décision du gouvernement s'apparente à un détournement de fonds et à une immixtion intolérable dans la gestion des mutuelles Prendre 1 milliard aux mutuelles c'est voler les cotisants. Quand une entreprise annonce des bénéfices et constitue des réserves l'Etat ne peut se servir. Dirigiste avec les mutuelles de santé accusées d'avoir des réserves, laxiste avec les banques, les spéculateurs qu'un gouvernement incompétent essaye désespérément de renflouer par dizaine de milliards. Cela ne peut pas durer.
LES PRIMES DE MUTUELLE SANTE AUGMENTENT SUFFISAMMENT CHAQUE ANNEE ET LEUR MONTANT EST DEJA TRES ELEVE MAIS NOUS SOMMES DE TOUTE FACON OBLIGES D'AVOIR UNE COMPLEMENTAIRE SANTE COMPTE TENU DES FAIBLES REMBOURSEMENTS DE LA SECURITE SOCIALE POUR CERTAINS ACTES. PERSONNNELLEMENT AVANT LA PROCHAINE ECHEANCE JE VAIS CHERCHER UNE AUTRE MUTUELLE CAR JE PAYE ACTUELLEMENT 67 EUROS PAR MOIS POUR UNE FORMULE DE CONFORT SIMPLE.
Nous avons déjà été informés par notre mutuelle d'une augmentation programmée cette année pour cette raison. C'est toujours faire payer les mêmes tout en poursuivant les cadeaux à ceux qui nous mènent droit dans le mur. Les milliards sont plus faciles à trouver pour les banques et autres patrons d'industries souvent adeptes des abus de confiance et de biens sociaux que pour la protection sociale des plus pauvres ou de la classe moyenne. A quand le système des USA ? Si les assurances et mutuelles fortes de leurs millions de cotisants n'arrivent pas à faire front commun avec les syndicats contre le gouvernement sur ces questions il est probable que la seule alternative qui restera sera de ne plus s'assurer volontairement ou d'en réduire la couverture, ce qui retardera la prise en charge des malades et aura pour conséquence une probable aggravation des pathologies et par conséquence une augmentation des coûts lors des soins, à moins que les citoyens contournent la contrainte en mettant encore plus à contribution les Urgences qu'actuellement ou que dans le cynisme ambiant, nos dirigeants ne valident la thèse du mort qui coûte moins cher à la Société qu'un malade que l'on soigne... à plus forte raison s'il n'est plus jeune et actif. Comme c'est parti, nous n'aurons plus d'autre choix que de disparaitre ou de devenir révolutionnaires !
On banalise les répétitions de prises en charge des déficits (dans tous les domaines) par les citoyens...Attention, devant tant d'abus, tôt ou tard, gouvernements, chefs d'entreprises et organisations abusant de cette attribution systématique de responsabilisation du citoyen de ces dérives politico-financières, connaîtront un fâcheux effet boumerang... D'autant plus que l'on sait, par l'histoire, ce que toutes ces dérives ont toujours créées petit à petit : fossés sociaux de plus en plus importants débouchant sur une misère grandissante et un appauvrissement du pays...nous y retournons à grands pas ! Comme quoi, l'homme a la mémoire courte. Alors, les futures primes de mutuelle santé risquent-elles d'augmenter ? Bien sûr, pourquoi pas ? Puisque nous sommes dans un système illogique et radicaliste conduisant nos politiques à toujours choisir la notion de facilité, et que, les organisations, en chaîne, usent du même fonctionnement. Tant que la vache à lait ne fait que beugler dans l'étable, aucun d'eux ne prend de risque à appliquer de telles mesures abusives... Liberté, Egalité, Fraternité...Pardon, vous avez dit quoi...???
Je ne suis pas d'accord avec l'augmentation des mutuelles santé car on paye suffisament pour le peu que l'on est remboursé ( actuellement je fais des soins dentaires et mon dentiste m'a dit que sur les 9000 euros de soins dont j'ai besoin il va falloir que je paye 3000 euros de ma poche qui ne sont pas rembourser ni par la sécu ni ma mutuelle je ne trouve pas ca normale les dents c'est vital sans que ferez t'on aalors pourquoi ses pris en charges comme si c'était un produit de luxe)
Je ne comprends pas pourquoi l'état ponctionne les complémentaires santés puisqu'il existe des cotisations sociales, la CSG, la RDS, les médicaments génériques, les retenues sur remboursement... et j'en passe. Faire l'effort d'avoir une couverture santé supplémentaire, ce n'est pas donner la possibilité de cotiser pour les autres, c'est un choix et non un régime obligatoire. D?autre part, pourquoi les complémentaires augmenteraient leurs cotisations puisqu?elles sont taxées sur le chiffre d?affaires. Plus elles augmentent les cotis plus le chiffre augmente. Résultat personne n?y trouve son compte.
Totalement injuste car une fois de plus ce sera les gens les moins fortunés qui en feront les frais alors qu'ils accusent dèjà une perte de pouvoir d'achat conséquente. Même si je désaprouve la méthode du gouvernement, il ne faut pas occulté le fait que l'état sait parfaitement de quoi il en ressort quant à la trésorerie réelle des compagnies d'assurance quelles quelles soient. Il n'y a plus d'éthique à l'heure actuelle dans certaines compagnies d'assurance santé qui sont complètement sorties de leurs fonctions première pour devenir des supports capitalistiques purs et durs de fonds d'investissement divers donc au service des mieux nantis et au détriment de la majorité des français
Les mutuelles santé font des benefices irresonnables pour des mutuelles des forums d'utilisateurs s'elevent de plus en plus contre ces pratiquent, mais d'autres voix existent, 1 limiter les prestations exorbitantes des pontes de la medecine 2 et puis le scandal permanent des fraudes massives a la secu aussi bien par les utilisateurs mais beaucoup aussi par des professionnels, beaucoup de professionnels maintiennent a de hauts niveaux ou sauvent leurs entreprises par des fraudes massives..!
Avoir un avis étayé par la connaissance des données sur la SECU est impossible; seuls, les gestionnaires et l'Etat possèdent les éléments qui leur permettent, d'abord, de prendre connaissance du montant du déficit à combler, ensuite, de décider des moyens de le combler. Il est clair que, pour quelqu'un qui travaille et qui acquitte donc ses cotisations "plein pot", toute nouvelle augmentation tarifaire à sa charge est vécu peut-être pas comme une injustice, mais plutôt comme la manifestation d'une gestion lamentable de la SECU. Je ne pense pas que la SECU est en plus grand déficit parce que les gens prennent plus de médicaments; la vérité est ailleurs. Pourriez-vous m'indiquer, par ailleurs, si un organisme est disposé de jouer le rôle de "surmutuelle" pour complémenter les dépenses dentaires et d'optique? Merci
Le gouvernement a la volonté de transférer au privée la gestion de la sécurité sociale. En regardant le montant des prélèvements de la part Sécurité Sociale sur les feuilles de salaires, qui accepterait un montant de mutuelle aussi élévée avec un taux de remboursement aussi faible, personne et bien moi non plus. Que la Sécurité Sociale rembourse à la hauteur de ce que l'on paye et cherchons d'abord des économies dans les abus des dépenses de la Sécu.
Nous sommes en 2009 et ma complémentaire a déjà augmentée. Si je trouve en partie normal que les complémentaires répercute cette décision, je pense quand même que c'est à elle de prendre en charge la majeur partie de ces sommes. En tant qu'assurés on nous demande constamment des efforts et on nous met devant le fait accompli sans aucune possibilité de choix. Il serait donc grand temps que les mutuelles fassent preuve de bonne volonté en montrant qu'elles aussi sont capables d'efforts. J'ai malheureusement des doutes quand à ce fait et je pense que d'ici quelque temps, je serais dans l'obligation de ne plus avoir de mutuelles et j'éviterai de me soigner. Il est malheureusement inévitable en gagnant un smig d'en arriver à cette extrémité à plus ou moins long terme. En attendant, je garde ma mutuelle tant que je peux la payer.
La SECU va dans le mur. Les taxes sur les complémentaire vont faire souffrir les plus pauvres obligés d'en avoir une par sécurité du budget, je n'ai plus de complémentaires santé, trop cher par rapport au risque que je peux gérer. L'état l'a bien compris et fait ce qu'il faut pour imposer aux entreprises et leur salariés, même d'1 employé, via les conventions collectives d'avoir une complémentaire. Le pire c'est que, comme les caisses de retraite complémentaires, il n'y a pas de concurrence quand la complémentaire est imposée par la convention collective !!! Le gouvernement transfert à pas caché la sécu vers le privé, comme il le fait de l'hopital vers les clinique et de la retraite vers les complémentaires. ayant compris ça, je le fait savoir et je fais sans.
Je pense que aujourd'hui ce ne sont pas les mutuelles qui doivent augmenter leur tarifs mais plus exactement le pourcentage de retenue de la sécurité sociale qui doit être revu à la hausse! On ne soigne plus avec de l'aspirine et principe de précaution oblige, tout médecin s'entoure d'une incroyable batterie d'examens avant de poser un diagnostic et tout cela a un coût. il faudra bien qu'un jour quelqu'un de courageux s'oriente donc vers ce choix et peut-être aussi penser de limiter à un minimun le prix d'accès à la lunetterie et à la prothèse dentaire pour les ressortissants de la CMU qui s'offrent au frais de la princesse un luxe que l'assuré social moyen ne peut même pas envisager; voilà quelques pistes qui m'incitent à penser que les mutuelles ne sont pas là pour compenser les carences de la sécurité sociale en augmentant leur cotisation car, en insistant trop, ne sont-elles pas tout doucement en train de tuer la poule aux oeufs d'or!.
il n'est pas admissible que les primes augmentent.. En effet, il me semble que si ces "mutuelles" ont réellement des réserves (réserves constituées sur les cotisations des clients dont le montant total à été suppérieur aux dépenses de santés réelles), elles doivent comme tout le monde en france mettre la main a la poche pour etre solidaire dans l'effort collectif pour remetre notre systeme de santés, sur pieds. De plus, si ces mutuelles sont bénéficiaires a ce niveau, ça signifie que leurs contrat sont plus que rentables mais couvre très mal les besoins, alors si ces augmentationn ne viennent pas avec une amélioration de la couverture, cela n'est pas normal!!
Tous les motifs sont bons pour justifier l'augmentation des primes, que ce soit la baisse du taux de prise en charge par la sécu, l'augmentation de l'âge de l'adhérent, les prélèvements de l'état (un véritable holdup), les primes n'iront qu'en augmentant. Il ne faut pas oublier qu'une mutuelle c'est comme la sécu, moins de salarié, moins de cotisant, plus de personnes agées, plus de dépense. Reste ensuite à savoir si l'on veut être couvert au dela d'un minimum par sa complémentaire.
de toute facon l'état à tous les droits c'est pour cela qu'il ne se prive pas.Mon seul constat est que l' état fait ce qu'il veut quand il veut car par obligation le citoyen français est obligé de payer pour un minimum de garanties il est donc facil de créer des lois et que tout le monde le répercutent et devinez sur qui les vaches à lait comme nous ...même si cela est au détriment des plus petits salaires.Pourquoi les primes mutuelles n augmenteraient-elles pas alors que la securité sociale sociale elle n assure plus et que c'est aux mutuelles qu on doit nos remboursements
Le déremboursement de certains " médicaments ou vendus comme tels" + les prélevements sur toutes les consultations et actes médicaux ou de soins y compris les actes à visée diagnostique pénalisent fortement le budget des malades qui ne peuvent échapper à cette imposition, sauf à refuser de se soigner, ce qui arrive déjà et continuera chez le 3ème âge qui bien sûr représente aucune " capacité de nuisance ". Les " vieux " meurent de la canicule, et aussi du froid. Ils pourront maintenant se laisser mourir, sans soins, dans l'indifférence la plus totale. L'augmentation des cotisations de mutuelle santé responsabilisera les décideurs face à cette euthanasie passive qui prend forme
La CMU etait financée par une taxe de 2.5% sur les complémentaire santé Mais aussi par une partie des taxes sur les alcools et les tabac + une subvention d'équilibre versée par l'état Les taxes alcools et tabacs sont retirées du financement de la CMU et attribuées aux regimes des non salariés (agricole) Conséquence il faut refinancer la CMU et boom 3.4% sur les complémentaire santé Bien sur que les cotisation vont augmenter, Les compagnies d'assurance croyez vous quelles vont rogner sur leur marge ? Les mutuelle santés n'ont de matelas mais des reserves imposées par la loi - la marge de solvabilité !!! Si certaines mutuelles font l'impasse pour 2009 - ont va juget 2010 salutations.
Il faudrait enfin mettre de vrais professionnels du traitement des problèmes afin de rechercher les réelles causes de ce déficit permanent. Les politiques ne sont, en général que des personnes qui ne font que passer. Instaurer des taxes pour combler cet énorme trou est très facile. Memes en mettant une taxe qui permettrait de remettre les compteurs à zéro, ce gouffre réapparaîtrait très rapidement si les mêmes têtes sont encore là. Que le gouvernement commence par respecter ses engagements notamment ses retards de paiement de ses propres charges. Rechercons les causes afin d'en supprimer les effets de façon durable. Mais le trou arrange peut-être nos gouvernants, c'est une façon déguisée d'encaisser.
En augmentant les primes de mutuelle on prend le risque d'exclure les ménages dont le niveau de vie ne cesse de baisser et qui doivent faire des choix pour "survivre". L'état s'est privé et a privé volontairement le sécurité sociale de ressources notamment avec le paquet fiscal. Effet boomerang garanti: on va devoir reprendre d'une main ce que l'on a donné de l'autre! Obliger les citoyens a rogner sur leur budget santé est une honte alors que d'autres pistes pourraient être envisagées.
Compte tenu de la politique actuelle qui mélange affichage marketing et faux semblant, je pense que l'on va continuer cette politique de gribouille et faire croire à ce "bon peuple" qu'on lui épargne des hausses de cotisations cela fait partie de ces prétendues "réformes" qui n'ont qu'un seul objectif : réduire toujours un peu plus le système de prévoyance et démanteler notre système de santé, ce qui bien entendu se fera essentiellement au détriment de tous ceux qui ont toujours plus de mal à boucler les fins de mois. Au moins ceux qui ont bénéficié du paquet fiscal vont-ils eux qussi payer cette augmentation de cotisations contrairement au RSA. Merci qui ?
Nous allons tout droit dans un système de santé à 2 vitesses avec ceux qui pourront se payer l'augmentation du coût des mutuelles et ceux qui ne pourront plus car le transfert du poids des prélèvements indirect vers l'assurance santé, prévoyance devient un vrai sport national; cela va provoquer une telle hausse des cotisations qu'il ne sera plus possible aux personnes de s'assurer (nous verrons le même phénomène qui s'est produit pour l'assurance voiture). Nous sommes depuis 30 ans dans le nième plan pour résoudre le problème du déficit de la SS (au passage sans aucun résultat tangible d'amélioration depuis des années, comme par ailleurs pour tous nos autres déficits dont on ne voit jamais la fin du trou des Danaïdes). Questions ? Incompétences de nos décideurs politiques de droite comme de gauche et de notre chère Administration ou mensonge collectif intelligent (vous me direz un de plus ou de moins) qui arrange vraiment beaucoup de monde d'avoir un dénominateur commun au nom du Social qui est devenu une variable d'ajustement pour beaucoup d'autres budgets!!!!!!!!! Quand aurons-nous droit, nous conribuables et citoyens français, à la transparence du budget de la Sécurité Sociale que l'on nous doit (devoir: nos cotisations et contributions qui ne cessent d'augmenter année après année alors que nos droits ne cessent de diminuer) ; il est tout à fait bizarre que la Cour des Comptes ne s'en émeuve pas plus non !!!!!! Le chat est entrain de se mordre la queue, la crise financière qui va engendrer la récession économique, peut-être même une dépression suivie d'une déflation à la japonaise (chômage), vont avoir raison une fois pour toute du problème de pouvoir d'achat français et cela finira tôt ou tard par faire bouger radicalement les choses, la question est de savoir dans quelle direction ?
Il y en a marre ce sont toujours les même personnes qui paient dans ce pays. Il faudrait peut etre que le gouvernement se remette en question sur les dépenses de santé. Ntamment toutes les personnes étrangères qui viennent se faire soigner avec leur famille dans notre pays, ceux qui ont la CMU, plus de 6 millions de personnes en France, en ont ils tous besoin? je ne pense pas. Et à cause d'une ingérance totale du gouvernement en ce qui concerne le budget santé, et bien c'est encore la classe moyenne de ce pays qui en patit. Quelle honte!!!
L'état est en train de transférer la sécu sur les mutuelles pour privatise au maximum la Sécurité Sociale. C'et état ( les dirigeants, pardon le dirigeant) "bave" devant l'économie anglo saxonne ultra libérale bien que celle ci ait prouvé son inefficacité. Et est en train de massacrer 50 ans de travail pour metre en place une protectionn sociale qui a fait ses pruves mais qui aurait due être réformée ( pas supprimée) en temps utile. Le déficit du en partie au cotisation non réglées par l'état est le reflet de notre économie chancelante. Les mutuelles répercuterons les diverses taxes afin de conserver leurs habitudes de train de vie.
Tout cela est scandaleux, c'est toujours la même chose, l'Etat s'arroge tous les droits de nous extorquer l'argent que l'on gagne péniblement par notre travail ! Toutes les Mutuelles santé devraient faire connaitre à leurs adhérents, une fois par an, l'état de leurs comptes vérifiés: revenus, dépenses, bénéfices !.... état des investissements et du patrimoine ! Si augmentation il doit y avoir alors elle doit être justifiée par les comptes et les besoins pas par le profit ! Il devrait y avoir des bonus pour ceux qui n'abusent pas des frais de santé etc....
Le "trou" de la Sécu a bon dos et sert le gouvernement à demander la contribution des citoyens afin de distribuer des milliards aux banques, médias, et autres grands groupes privés; cela pour relancer une économie mise à mal par ces mêmes groupes! Et ne parlons pas des sénateurs qui adoptent cette loi, et qui usent à leur propre intérêt un trésor de quelques milliards acquis au fil du temps, mais qui ne se soumettent pas à la loi de la transparence de leurs comptes, et n'apportent pas d'aide sociale pour combler le déficit public!
On peut tjrs nier l' évidence, mais le déficit de la sécu. sera bien évidemment difficile à renflouer...( vieillissement de la population, démographie record et donc population croissante de jeunes plus exposés aux problèmes de santé, accueil tjrs important de populations à l' hygiène souvent précaire ( dentaire notamment...)...; il y à ici un parallèle évident à faire avec les caisses de retraites: tout le monde aspire à de meilleurs retraites et à une santé publique tjrs plus performante et maudique en terme de prix, mais personne n' accepte de payer plus pour assurer la pérénité de ces 2 caisse...nous voyons bien ici toute l' hypocrisie du français moyen...
Vous savez je suis en retraite depuis 2007 et depuis une mutuelle que je paie et je trouve déjà cher avec une petite retraite et que celle ci augmente de 5? toutes les années. je trouve pas cela normal et si en plus le gouvernement s'en met aussi aussi il nous faudra ne plus avoir de mutuelle le gouvernement devrait voir de plus plus près au abus et au lieu de taxer sur SS voir le préviligié. et aussi de faire un controle sur ceux qui ont des soins gratuits etc.qui en profite un max pour soigner toute la famille et parfois les amis
Les mutuelles sont prises en otage par le gouvernement qui fini par leur dicter des "interdits de remboursement"alors que leur gestion est "privée" Méme si l'état subventione,de quel doit peut-il reprendre ce qu'il a donné d'une main et le reprendre de l'autre? Simpliste? non!!!alarmiste !! Pas pou moi...à 72 ans et prés de 50 ans de militantisme,je suis sauvé ! mais les jeunes concernés ne me paraissent pas trés combatifs. Alors.....! vive le Bling ,Bling
il s agit malheureusement d un probleme politique sur lequel ni vous ni moi sommes en mesure de nous exprimer. La santé à tous les FRANCAIS voilà ce notre pays doit offrir à ses compatriotes , mieux remunérer nos medecins infirmiers aide soignants afin d inciter ces personnels à parfaire dans leurs taches . Arreter de jouer le bon samaritain dans le monde quand meme chez nous nos anciens n'ont plus le droit au regime de la securité sociale après avoir travailler pour certain toute leur vie , est ce normal ???? La situation de la secu et indirectement celle des mutuelles sont liées à des problèmes comme je vous le disais supra . . . . politiques . Avec cette crise qui monte le bout de son nez combien de d enfants vont manger à leur faim , conbien d anciens vont disparaitres car mal alimentés et mal soignés .
Pourquoi parler des augmentations à venir car elles ont déjà commencé! Je paye ma complémentaire santé ( pas l' employeur) et ma prime vient d'être augmenter au 1 er janvier en plus de l' augmentation annuelle ! Donc encore une taxe sur la taxe...à la date anniversaire prochaine et ce n' est qu' un début ! Comme ça quand je ne pourrais plus payer ma complémentaire...je vais plus aller me faire soigner...plus besoin non plus de cotiser à la sécu! Mais C'est bizarre l'augmentation des complémentaires est immédiate alors que les remboursements... patience!Mais quand finira-t'on de vouloir copier le modéle américain: on voit ou cela mène! Pauvre France!!!!
Mon assurance a augmenté de onze pour cent ,mais reste moins cher que les autres et offre une meilleyre couverture que les autres et reste moins cher malgres l'augmentation. un représentant est venu me proposer d'autrs mutuelles il a consulté la mienne ,s'est levé ,s'est excusé et il est reparti car parmi toutes ses mutuelles il ne pouvait m'en offrir une plus compé titive. Concernant les augmentation il y a marre ,les classes moyennes sont devenues les vaches a lait de la societé donnons un milliard de moins au banques qui ont fabriqué de la fausse monnaie (actions)et ont le pays a feu l'augmentation actuelle n'est que le début d'une longue série et qui va payer ???uniquement les gens qui travaillent. ras le bol merci
J'ai personnellement été augmentée de presque 15 euros par mois pour 2009, sans préavis de ma mutuelle Donc plus moyen de démarcher ailleurs avant fin 2009. Je trouve cela plutôt malhonnête de leur part. Ils auraient pu me prévenir avant l'échéance afin de me laisser le choix. Sans parler de la suppression de certains remboursements partiels, comme le dépistage du cancer du col de l'utérus hors Nomenclature. Je peux admettre une légère augmentation à condition de prévenir avant échéance et de ne pas modifier à leur avantage le forfait prévention concernant les actes de dépistage ou les soins préventifs. Pour en finir je suis moins bien assurée que lorsque j'ai souscrit le contrat et ce malgré une forte augmentation des cotisations! De quoi ne pas être contente et de craindre pour l'avenir !
Tout ce qui peux renflouer les caisses de l'état sera instauré, même si cela doit se faire au détriment des adhérents pour ce cas, et du contribuable en général (comme d'habitude de toute façon; contribuable = vache à lait !!!) Les budgets sont vraiment réparti de façon inégale je trouve et l'argent ne va pas au bon endroit. En France il n'y a jamais de juste milieu sur ce point de vue à mon sens : soit on donne trop aux capitalistes, qui en ont de plus en plus, et plus ils en ont plus en veulent, soit on en donne trop pour les socialistes, et on encourage des gens à ne rien faire puisqu'il vivent des multiples aides sociales. Tout cela toujours supporté par les gens qui travaillent et qui payent de impôts mais qui au final n'ont pas forcément plus que les autres. Le système devrait plus être basé sur le mérite. Le crédo "Travailler plus pour gagner plus" et très bien, encore faudrait-il qu'il soit appliqué dans toute sa grandeur, et non pas cadré par de multiples conditions, limitant ainsi son application. Cela est un seul exemple sur des centaines. A bon entendeur. Un français qui travaille et en a marre qu'on lui vole son argent légitimement !!!
Cela devient récurrent et pas seulement dans le domaine de la santé : ceux qui font des efforts et qui gèrent au mieux leur couverture de santé qui ne cesse de se rétrécir comme peau de chagrin pour ce qui concerne la SS, se trouvent pénalisés par une ponction abusive sur l'effort supplémentaire qu'ils consentent auprès de couvertures privées, sans pour autant voir le remboursement du régime général augmenter. Le problème qu'il faut se poser n'est plus de savoir s'il faut maintenir le régime tel qu'il existe actuellement, qui du point de vue de l'équilibre comptable n'est plus viable en raison de la faiblesse structurelle du financement (qui ne cessera de s'aggraver) avec régulièrement des mesures cache-misère : diminutions d'actes remboursés, augmentations masquées des tarifs, etc., mais de mettre en parallèle les ressources nécessaires pour y parvenir et la couverture santé correspondante. Il n'y a que 2 solutions : augmenter très significativement les cotisations sociales ou diminuer les prestations. Il serait temps de poser la question à l'ensemble des intéressés et ouvrit un débat pour savoir : - si on maintient le régime actuel
Cela devient récurrent et pas seulement dans le domaine de la santé : ceux qui font des efforts et qui gèrent au mieux leur couverture de santé qui ne cesse de se rétrécir comme peau de chagrin pour ce qui concerne la Sécurité Sociale, se trouvent pénalisés par une ponction abusive sur l'effort supplémentaire qu'ils consentent auprès de couvertures privées, sans pour autant voir le remboursement du régime général augmenter. Le problème qu'il faut se poser n'est plus de savoir s'il faut maintenir le régime tel qu'il existe actuellement, qui du point de vue de l'équilibre comptable n'est plus viable en raison de la faiblesse structurelle du financement (qui ne cessera de s'aggraver) avec régulièrement des mesures cache-misère : diminutions d'actes remboursés, augmentations masquées des tarifs, etc., mais de mettre en parallèle les ressources nécessaires pour y parvenir et la couverture santé correspondante. Il n'y a que 2 solutions : augmenter très significativement les cotisations sociales ou diminuer les prestations. Il serait temps de poser la question à l'ensemble des intéressés et ouvrit un débat pour savoir : - si on maintient le régime actuel
La santé à 2 vitesses se met en place à l'insu des usagers; en votant ces taxes et en garantissant leur couverture, le gouvernement ne peut nier la situation financière de la France (caisses vides, déficit record, croissance négative ou récession, ambiance économique morose, crise financière etc...) et donc il parait évident que pour l'avenir, les complémentaires santé répercuteront des augmentations. Ceux donc les usagers qui en pâtiront; le fossé se creuse et sans scrupule l'Etat et ses dirigeants cautionne cette situation. Pauvre France où tout se déglingue, où le tissu social se disloque, où la santé devient un "marché" tristement éhonté...
Le seul acteur économique est LE CLIENT. Pas de client, pas d'activité économique et plus de consommation ; il ne restera qu'une société de subsistance où chacun cultivera son bout de jardin pour manger. De plus, un état ne produit rien, il ne fait que redistribuer (pour l'essentiel). Et c'est bien au final dans la poche du client qu'il prend ce qu'il redistribue. En conséquence, si le client ne paye pas le coût réel de son achat, la société qui lui vend fera tôt ou tard faillite. Si le financement du système de santé Français est un peu plus compliqué dans le détail que le schéma ci-dessus, il reste que sur le fond l'état et aucun état ne peut y échapper. Et s'il y a un trou dans le budget de la sécu, c'est bien que NOUS ne payons pas à sa juste valeur les soins que nous consommons. Ne tirez pas trop sur les patrons et les multinationales ; déjà la généralisation des génériques montrent que nous obérons les recherches pour l'avenir.
Plutôt que de "taper" sans relache sur l'industrie pharmaceutique et les Mutuelles santé privées (mesures ayant des répercussions directes sur les patients et donc la population) ils devraient réfléchir à manier un autre levier, celui des mèdecins! Par exemple, interdire les dépassement d'honoraires, éviter une longue liste de médicament souvent futile avec pour seul objectif de rassurer les patients, imposer des sanctions financières aux médecins ne jouant pas le jeu... IL DEVIENT INSUPPORTABLE DE VOIR DES MESURES DESTINEES A "RESPONSABILISER" LES SEULS PATIENTS ALORS MEME QUE LES MEDECINS ONT UNE PART DE RESPONSABILITE NON NEGLIGEABLE DANS LE CREUSEMENT DU TROU DE LA SECU....!
Il est inadmissible que les complémentaires répercutent les taxes aux adhérents. De même qu'il est inadmissible que l'état ai recours aux complémentaires pour combler le trou de la sécu, alors que cette dernière a procédé au dérembousement de centaine de médicaments. Pourquoi ne pas imposer les prix des laboratoires, qui, me semble-t-il font de colossaux bénéfices sur le compte de la sécu ? Un plus grand contrôle des prix des produits des laboratoires pharmaceutiques s'impose. En 2000 le trou de la sécu est de 13 miliards de francs. Aujourdh'ui il est de 13 miliards d'Euros, soit sept fois plus gros, Pourquoi ? J'aurai encore beaucoup de choses à dire sur la CMU, mais ce n'est pas l'objet de ce questionnaire.
Compte tenu des prises en charge à 100 % par la Sécurité Sociale d'un grand nombre de maladies - les plus onéreuses - les mutuelles santé ne remboursent que très peu des soins utilisés. Afin de me rendre compte de mes dépenses de santé, depuis des années, je fais le bilan annuel de mes dépenses et remboursement - sachant que j'ai eu un cancer - 3 opérations - des soins dentaires (bridge et couronnes et changement de lunette -plus des traitements dits de routines en fonction de l'âge, j'en arrive à la conclusion que j'ai acquitté plus de cotisations à ma mutuelle que celle-ci m'a remboursé pendant une période de 4 ans où je n'ai pas été épargnée par la maladie. Le pourcentage remboursé par ma mutuelle - face aux sommes engagées représentent exactement 8,41 %. CONCLUSION : les mutuelles ont des marges de manoeuvre financières colossales. De plus, il ne faut pas oublier deux facteurs : l'un le vieillissement de la population qu'il faudra absolument encadrer, le deuxième les soins de plus en plus coûteux et enfin notre population qui va chez le docteur pour "une petite goutte au nez" - soin remboursé.
Tout le monde parle de taxe sur le chiffre d'affaire. Mais soyons clair les mutuelles comme toute société ne sont pa des oeuvres de bienfaisance, les services qu'ils nous apportent ne sont pas gratuit et vous nous parler de chiffre d'affaire, mais personnes ne parle de leurs benefices! Arrêtons de nous prendre pour des enfants. il est clair, qu'il garantirons leurs marges en nous repercutant toute nouvelle taxe. Et nous nous n'aurons aucun autre choix que celui de payer.
si les primes augmentent , cela voudra dire tout simplement que ce ne sont pas les mutuelles qui paient cette taxe , mais les assurés, car si l'on prend 10 euros aux mutuelles et que ces dernières les prennent à leurs tours dans notre poche , au final , comme dans bien des cas , les pigeons , ce sont les consommateurs , les assurés , mais où va tout l'argent collecté déjà par les autres taxes : sur le tabac, sur l'alcool ............ces taxes vont-elles réellement dans les caisses de la sécu ?????
Trois choses : - Je trouve scandaleux que le gouvernement puissent "arroser" les entreprises privées de millions d'euros, qui viennent des contribuables, alors que dans le même temps, il dit ne pas avoir d'argent pour la santé, l'éducation, ..., ce qui fait que le contribuable remet la main à la poche ou renonce à se soigner, à éduquer ses enfants. - Le mot "mutuelle" a une signification particulière, bien différente du mot "assurance". C'est la solidarité entre elles d'un groupe de personnes. Le problème, c'est qu'au nom d'une logique économique qui m'échappe, ma mutuelle s'est ouverte à des personnes extérieures à mon groupe, qui bénéficient des mêmes avantages, n'apportent pas grand chose au groupe, si ce n'est des dépenses supplémentaires, ce qui fait que qui est victime des hausses de cotisations ? - Il est inadmissible que les mesures du gouvernement, certes très louables, telles la CMU, se soient retrouvées presque intégralement financées par certaines mutuelles surtout de la fonction publique, au lieu de l'être par l'ensemble de la nation et ses acteurs économiques.
Une mutuelle ne peut donner que ce qu'elle reçoit. Donc si elle veut maintenir son niveau de remboursements il faut bien qu'elle trouve l'argent qq part ! Désormais sur un feuille de soins la part qui incombe à la mutuelle est plus importante que celle de la sécu !!!! sans compter tout ce qui n'est plus remboursé ! Une simple grippe vous laisse 35 ? à votre charge. Le gouvernement serait mieux inspiré de récupérer tout ce qui revient à la sécu (taxes diverses) et il n'y aurait plus de déficit !!!!
Le coût des mutuelles augmentant, certains adhèrents vont chercher à réduire leur niveau d'assurance et d'autres ne vont plus cotiser et n'auront plus de mutuelle Les mutuelles sont elles indispensables ??? L'assurance maladie couvrant les risques importants, elles servent surtout à prélever de l'argent aux adhèrents pour payer grassement leurs dirigents et un peu plus modestement le reste de leur personnel. Pour la grande majorité des adhèrents, les remboursements ne représentent qu'une faible partie des cotisations La solution la plus rentable serait de ne pas avoir de mutuelle mais d'avoir une épargne de précaution sérieuse et alimentée régulièrement.
Tout a augmenté!! l'état, les prêts et services des banques, les assurances les salaires des patrons, les actionnaires. C'est encore aux français de payer car les riches ne veulent pas mettre la main au porte-monnaie et les actionnaires en veulent toujours plus (avoir des millions qui leur rapporte des millions sur un compte qui ne dépenseront jamais). L'état s'endette pour s'en sortir car il ne veulent pas changer de train de vie et on toujours compté sur les français pour tout payer. Sauf que les français ce sont endetté pour payer les augmentations des entreprises et de l'état. Un patron qui coule sa boîte part avec des primes en million. Un ouvrier que l'on met à la porte car sa boite à coulé touche rien et ce retrouve au chaumage avec sa femme et ses enfants. je pourrais écrire un roman. Les patrons menacent de délocalisé. Le monde est en chute libre car les riches veulent le pouvoir et l'argent.
il fallait être naïf ou étranger aux règles comptables ou croire au pére Noël ou aux promesses de nos gouvernants piur imaginer que cette taxe ne serait pas récupérer sur les dos des cotisants. Les recettes des organismes étant pour l'essentiel les cotisations des adhérents si vous en augmentez artificiellement les dépenses comment voulez-vous faire autrement que d'augmenter les cotisations? Ceci dit je trouve que certaines mutuelles ne brillent pas par leur transparence. Un peu plus de clarté dans leurs comptes ne nuirait pas vis a vis de leur " client " . Je vais en 2009 faire le tour des assureurs et seuls seront retenus ceux qui publients des comptes clairs et des tarif raisonnables.
vive l'amérique. Avant les ricains mourraient fautes de soins, alors qu'en france les gens abusaient du système. Maintenant faudra aller se faire soigner aux USA car c est en france qu'on va mourrir faute de soins!!! quel retour en arrière! nos pauvres aieux doivent se retourner dans leurs tombes?! pourquoi personne ne sanctionne ceux qui abusent pour c est tjs les pauvres cons honnêtes qui trinquent? j'ai honte de mon pays et dire que moi je peux même pas me payer une complèmentaire alors que je gagne 1500 euros! honte à la france et vive l'abbé pierre
une mutuelle santé est nécessaire, donc on ne peut pas sans passer - par contre, cela devient une habitude de ponctionner ceux qui paient. Depuis des années (voire 30 ans) le déficit de la sécurité sociale est toujours aussi béant, malgré toutes les taxes instaurées (alcool, etc...). Par contre, en ce qui concerne les augmentations de mutuelle je ne trouve pas trop normal une répercussion sur les adhérents, car quand des personnes sont en ALD, il n'y a pas de diminution de cotisations
je trouve honteux que l'état instaure une nouvelle taxe pour le trou de la sécu, il y a beaucoup d'autres abus, malheureusement c'est toujours les mêmes qui trinquent. En 2 ans notre mutuelle à énormément augmenté que l'on se demande si nous allons puvoir continuer à être assurer, en plus les médicaments ne sont quasi plus rembourser à quoi servent ces mutuelles ?
Je viens d'être augmenté par ma complémentaire de + 16,40% en janvier, pour les mêmes prestations !!! Nous sommes des otages, le seul choix est de diminuer les prestations pour avoir un prix acceptable. Continuons comme cela et de nombreux français ne pourront plus du tout bénéficier de complémentaire santé; ils pourront alors crever tranquille dans leur coin ; je ne crois plus au système mutuelle tout est fait pour encourager le chacun pour soi ; je pense que la régression est grave....
LE RISQUE EST DE CONSTATER QUE BEAUCOUP DE PERSONNES NE POURRONT PLUS PAYER CETTE COMPLEMENTAIRE J'en fait partie ,ou alors de prendre dans la complémentaire la solution la moins chère qui ne vous couvre pas beaucoup.Dans tous les cas cette taxe aura pour conséquences que beaucoup n'ayant plus de complémentaires seront de plus en plus mal soignés.Seule solution pour des soins gratuits services urgences ou hospitalisation .Un comble,l'inverse de ce qu'il fallait faire?Du court terme sans réflexion.
Mon assureur a déjà pris les devants. Ma mutuelle se permet depuis 2 ans de débiter mon compte avant même d'envoyer l'échéancier pour l'année à venir, précisant les termes de la loi CHATEL. J'ai pu constater que l'année passée c'était + 4% et cette année, + 6,5%. Pour l'instant, je reste encore chez eux, parceque j'ai pû comparer avec d'autres, et ce sont les moins chers. J'espère qu'ils ne profiteront pas de leur position dominante. Quant on est à la retraite et obligé de prendre une mutuelle santé individuelle, c'est beaucoup + cher que lorsque je travaillais. J'espère que l'on va pas vers un système ou c'est le chacun pour soi.
C EST PIRE QUE LES FAMEUX TROUS NOIRS DE L ESPACE RIEN NE POURRA PLUS JAMAIS REVENIR A L EQUILBRE LES DEPENSES DE SANTE SONT DE PLUS EN PLUS IMPORTANTES SURTOUT QUE LA POPULATION VIEILLIT SI L ON VEUT UN CONFORT IL EST MALHEUREUSEMENT NORMAL QUE LES MUTUELLES ELLLES MEME AUGMENTENT PAR CONTRE IL EST ILLOGIQUE QUE LE GOUVERNEMENT VEUILLENT SE SERVIR DES PACTOLES CONSTITUES DANS LE S MUTUELLES CET ARGENT APPARTIENT AUX ADHERENTS ET DOIT DONC LEUR REVENIR
Les primes de mutuelles santé sont déjà a un tel niveau qu'elles excluent une partie de la population dont les revenus ne sont pas suffisant pour y faire face ( les smicards , retraités, les personnes navigant à la limite du seuil des aides personnalisées ). Les mesures envisagées ne feront qu'entrainer une nouvelle partie de la population dans cette situation. Nous allons tout droit dans la direction de la situation américaine ou 47 millions de citoyens ont des difficultés d'accès aux soins pour des problèmes de budget.
L'ASSURANCE MALADIE 50 secondes de lecture à couper le soufflé. Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer... a. Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 ?, b. Dorénavant, sur chaque boite de médicaments, soins infirmiers, séances kiné etc, nous versons 0,50 ?,c .Nous allons être hyper contrôlés lors de nos arrêts maladie, d . .Nous allons devoir consulter un généraliste avant de voir un spécialiste, e. Pour tout traitement de plus de 91 euro, nous en serons de 18 euro de notre poche, Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards. Or, savez-vous que : a. Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu n'est pas reversée............ 7.8 milliards ,b. Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu n'est pas reversée....................................... 3.5 milliards , c. Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu n'est pas reversée................ 1.6 milliards, d.La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu n'est pas reversée......... 1.2 milliards , e.. La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée. 2.0 milliards , f. Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés.......................................................... 2.1 milliards, g. Retard de paiement par les entreprises............................................................... 1.9 milliards , h.Fraudes des cliniques, hopitaux, de leurs médecins, fausses prestations etc, non contrôlées régulièrement, non sanctionnées, argent en + dans le trou . En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'euro. Conclusion, si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent. Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu. Faites circuler ce message. A force de tourner, il arrivera peut-être un jour sur le bureau d'une tête pensante censée passer son temps à gérer l'argent des contribuables. Si les pouvoirs publics étaient vraiment convaincus qu'il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l'assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits !

Voir les résultats de ce sondage

Cliquez ici pour participer à votre tour au sondage

Assurance santé :comparez les offres des assureurs et complétez les remboursements de la Sécurité Sociale.

Les opinions et avis exprimés sur ces pages n'engagent que leurs auteurs et ne peuvent en rien engager la responsabilité d'assurland.com.