• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

L'actualité de l'assurance

Toute l'actualité de l'assurance : assurance décès

Suite au décès d'un motard après un accident la route, ses proches ont pris la décision respecter la volonté pour le moins originale du défunt. Pour la première fois en France, le motard a été enterré avec sa moto.

Ce n'est de loin pas la première préoccupation mais les obsèques ont un coût. Que ce soit pour souscrire un contrat ou s'occuper de celles de proches, cela peut atteindre un prix élevé. Le site L'assurance-obseques.fr vient de réaliser une étude pour que la question du prix en soit encore moins une.

Avec le concours de l'AGIRA, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) ont lancé deux nouveaux dispositifs. Ils permettent de découvrir si un proche est les bénéficiaire d’un contrat d’assurance obsèques ou d'une assurance dépendance. Coup de projecteur.

A Nîmes, une retraite sexagénaire vient d’être condamnée pour avoir dérobé l’assurance décès d'une amie âgée de 86 ans. Cette dernière lui aurait demandé de prélever l'argent sur son compte bancaire pour que son fils n'en profite pas. Explications.

Les Japonais sont inventifs pour leurs seniors. Si pour les personnes âgées ont du mal à aller au cimetière pour rendre hommage aux disparus, il existe maintenant un service dédié. Il permet à cette population de rester dans la voiture pour prier et se recueillir.

Il faut respecter les déclarations exprimées dans le contrat obsèques. Cette information émane d’une situation délicate amenée devant la justice et pour laquelle la Cour de Cassation a tranché. Ce premier prédomine sur les déclarations que le défunt aurait pu faire précédemment et oralement.

Une histoire étonnante nous vient de Dieppe. Un homme de 66 ans était déclaré mort par l’administration française. Une fois qu’il s’en est rendu compte il est revenu d’entre les morts et se bat maintenant pour jouir de ses droits à la retraite.

Le nombre de retraités est en augmentation en France. Pourtant, les conseils départementaux ont dû faire quelques économies sur la somme consacrées aux aides sociales à destination des personnes âgées.

Traiter des obsèques sur un ton léger n’est pas donné à tout le monde. Un église plutôt ouverte d'esprit à Amsterdam est parvenue à présenter aux visiteurs des objets et gadgets uniques pour tombes, cercueils et autres urnes…

Comme tous les emprunteurs, les seniors sont sujets à souscrire une assurance de prêt. Le courtier Magnolia a voulu en savoir plus sur les comportements des seniors en termes d’emprunt et il constate que la délégation d’assurance joue clairement son rôle.

Les seniors aussi ont le droit à leur startup ! La dernière en date s’appelle Heureux en retraite et aide les retraités et les familles à trouver la maison de retraite qui corresponde le mieux aux besoins de chaque personne.

La population senior est en plein boom en France. En plus de provoquer des déséquilibres pour les hôpitaux mais aussi pour l’économie, les retraités sont nombreux à se trouver dans des situations financières délicates. La solution ? Continuer de travailler en faisant des petites missions.

La population senior ne cesse de croître et à l’avenir cette tendance n'est pas prête de ralentir. Cette hausse va poser des problèmes et l’observatoire mené par Cap Retraite souligne que les hôpitaux seront en première ligne pour faire face à cette évolution.

Nous savons que la part des retraités en France ne cesse d’augmenter et les actifs auront un poids de plus en plus important pour leurs aînés. L’agence Bloomberg appuie davantage cette information en affirmant que les précédents calculs sont biaisés et que la situation est pire que prévue…

La douleur de la perte d’un proche n’efface malheureusement pas la réalité économique. Pour faire face aux coûts importants des funérailles, une solution est avancée par la société AB Crémation. Pourquoi ne pas diminuer les frais en optant pour un cercueil en carton ?

La prévoyance d’accidents et de maladies graves est un secteur qui monte. L’assureur Chubb décide de surfer sur cette tendance en proposant aux entreprises une nouvelle offre d’assurance prévoyance de personnes pour anticiper ces risques.

La Carac étoffe son offre d’assurance prévoyance. Avec Carac Temporal, l’assureur propose une garantie temporaire décès. Ce nouveau service n’est que le début d’un élargissement de la gamme de protection prévoyance individuelle de la mutuelle française.

Les personnes âgées de plus de 60 ans peuvent profiter d’une aide à l’autonomie financée par le gouvernement. Bien qu’il faille respecter quelques critères, l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) profite à près d’1,2 millions de Français. Pourtant, on apprend aujourd’hui que beaucoup de personnes âgées qui pourraient en profiter ne le font pas…

Le 27 décembre 2016 restera à marquer d'une pierre noire, surtout pour les fans de Star Wars. Ces derniers perdaient celles qui a parfaitement incarné la princesse Leia dans les 3 premiers épisodes de la double (bientôt triple) trilogie. Mais justement, la dernière trilogie non achevée, Disney à la tête des droits de la franchise Star Wars avait anticipé...

Le thème de la prédiction de décès est loin d’être gai mais il a ici le mérite d’améliorer certains points. Google vient d’investir dans la société Aspire Health capable de prédire la mort des patients se trouvant en fin de vie.

En matière de prévoyance individuelle, Mutex s’est une nouvelle fois illustré. La société d’assurance de personnes, acteur majeur de la prévoyance individuelle et collective ainsi que de l'épargne retraite, a effectivement vu ses contrats Quiem, Edéo, Moduvéo et Coverto récompensés par les Dossiers de l’Epargne. Coup de projecteur.

A partir du 1er janvier 2017, les quelques 8,3 millions de personnes qui accompagnent un proche en situation de perte d’autonomie, tout en étant salarié, vont pouvoir bénéficier d’un « congé proche aidant ».

Fin novembre 2016, la 1e édition du « Prix Entreprise & Salariés aidants » a eu lieu au ministère des Affaires sociales et de la Santé en présence de Marie-Anne Montchamp, ancienne ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale. A cette occasion, Mutex a été récompensé. Coup de projecteur.

Le nombre de seniors va sensiblement augmenter dans les années à venir. Avec cette hausse, la prise en charge des individus en perte d’autonomie pose des questions au Conseil d’analyse économique qui s’est exprimé sur ce sujet dans sa note du mois d’octobre.

CNP Assurances et ATD Quart Monde ont dévoilé un nouveau contrat obsèques pour les personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Il a d’ailleurs été conçu avec leur participation pour tenir compte de leurs véritables besoins et définir le meilleur panier pour des « obsèques dans la dignité ». Présentation.

Un nouveau texte fait des remous dans le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour l’année 2017. Il vise à réintroduire des clauses de désignation en prévoyance, la ministre de la Santé Marisol Touraine défend cette idée.

Les idées des jeunes startups ne manquent pas. Le cimetière est même une source d’inspiration pour certaines comme c’est le cas de Mastaba. Cette société française propose une mise en relation pour entretenir les tombes de ses proches.

Parce qu'il n'est pas forcément évident de financer les obsèques d’un proche, la Mairie de Paris a lancé « Tontine 2.0 ». Sous ce nom se cache une plateforme de financement participatif consacrée aux enterrements. Coup de projecteur.

Les assurances obsèques proposées par les grandes compagnies sont pointées du doigt. C’est la revue 60 millions de consommateurs qui traite dans ses pages d’une manne financière importante se dégageant de ces contrats et qui ne profiterait que trop peu aux véritables bénéficiaires.

Cette année encore, le groupe Macif a été le partenaire de la Journée Nationale des Aidants. La société d’assurance mutuelle a ainsi réaffirmé son engagement en faveur de l’accompagnement des aidants. Elle a aussi apporté son soutien à la publication du livre « Des vies (presque) ordinaires - Paroles d’Aidants ». Coup de projecteur.

Avec son portail baptisé « Essentiel Autonomie », Humanis innove en matière de dépendance. En effet, ce nouvel outil doit permettre de simplifier le quotidien des personnes en perte d’autonomie et de leurs familles. Coup de projecteur.

Tout va bien pour les retraités ! Une étude vient d’analyser les comportements et les sentiments des seniors face à la retraite et la vie en général. Les résultats sont positifs et une large majorité vit bien cette période de la vie.

La huitième édition du baromètre Dépendance TNS Sofres réalisée pour La Banque Postale Prévoyance permet à nouveau de mieux saisir la manière dont les Français perçoivent et appréhendent la dépendance. Ainsi, si cette thématique figure toujours parmi leurs préoccupations, ils se sentent de moins en moins concernés. Explications.

En prévoyance, le groupe Macif couvre 600 000 assurés. Cet acteur de référence leur permet d’accéder à des offres assorties de nombreux services qui évoluent en fonction de leur parcours de vie. Coup de projecteur.

Relatif au financement et à l’organisation des funérailles, le contrat d’assurance obsèques peut s’avérer utile pour qui souhaite prendre les devants. Malheureusement, toutes les formules d’assurances ne se valent pas et certaines offres présenteraient même des « anomalies ». Explications.

Des milliers de joueurs se sont lancés dans la chasse aux Pokemon avec l’application Pokemon Go. Et des centaines d’accidents sont déjà survenus à travers le monde. Une compagnie d’assurance a ainsi décidé de lancer une assurance décès spécifique dédiée aux joueurs.

En Allemagne, l'assureur Generali a décidé de récompenser ses clients qui prennent soin de leur santé et ont accepté que leur hygiène de vie fasse l’objet d’une surveillance particulière. Cette nouvelle formule d’assurance connectée sera proposée l'année prochaine dans l'Hexagone. Coup de projecteur.

La MGEN repense et élargit son offre « Complément Autonomie MGEN ». Elle s’adresse désormais aux personnes dépendantes mais également aux aidants familiaux. Zoom sur cette nouvelle offre dépendance.

Filiale de Santiane, Néoliane vient de dévoiler un nouveau produit obsèques. Lancée avec le concours de Mutuelle Bleue, cette nouvelle offre s’intéresse au financement des obsèques. Présentation.

Drôle de nom pour un placement. La tontine est une solution d’épargne intéressante pour ceux qui ont la possibilité d’investir des capitaux sur le long terme. Elle se positionne à mi-chemin entre la rente viagère et l’assurance vie, comme l’explique la rubrique patrimoine du site LesEchos.

Menée en collaboration avec TNS-Sofres et l'Ecole d'Economie de Paris Préférences et patrimoine face au temps et au risque dépendance, l’enquête nationale PATED 2 vient d’être publiée par la Fondation Médéric Alzheimer. Cette enquête lance un baromètre « Risque de perte d'autonomie et comportements des Français » afin de suivre l’évolution des attentes, préférences et comportements des Français face à la dépendance.

Un homme vient d’être condamné à 30 ans de prison après avoir été jugé coupable du meurtre de sa première femme, puis d’une tentative de meurtre sur la deuxième ainsi que sur une troisième relation. Son mobile : tuer pour toucher l’argent de l’assurance décès souscrite par ces femmes.

Banque coopérative au service des régions de France, la Caisse d’Epargne a dévoilé par voie de communiqué le nombre de contrats d’assurance prévoyance commercialisés l'année dernière. Coup de projecteur.

Le Groupement Militaire de Prévoyance des Armées (GMPA) a récemment lancé le premier service intégralement en ligne pour la déclaration de sinistre de prévoyance. C’est la première fois qu’un acteur de l’économie sociale permet à ses adhérents de déclarer sur Internet les sinistres liés au contrat prévoyance ou emprunteur. Présentation.

Quotidien belge, La Libre Belgique a récemment évoqué le succès grandissant rencontré par les assurances obsèques, produit d’assurance qui prend en charge tout ou partie des frais liés aux funérailles du souscripteur. Coup de projecteur.

Connaissez-vous Kalio Obsèques ? Il s’agit du contrat de financement des obsèques proposé par France Mutuelle, entreprise innovante, moderne et indépendante qui porte depuis 1936 des valeurs mutualistes. Coup de projecteur.

Aux Etats Unis, la population est vieillissante, et ce phénomène est de plus en plus rapide. Avec ce vieillissement de la population, les USA doivent faire face à des problèmes de santé grandissants, et notamment ceux liés aux chutes.

Relayé par l'Argus de l'assurance, un récent rapport réalisé par Swiss Re, illustre société d'assurance et de réassurance, a mis en lumière l’insuffisance de couverture des Européens en matière d’assurance prévoyance. Explications.

Groupama lance Capital Essentiel

Publié le 16/05/2015

Groupama propose à ses assurés sociétaires différentes garanties d’assurance décès. L’une d’elles est baptisée « Capital Essentiel » et permet de bénéficier d'un premier niveau de couverture. Coup de projecteur.

Une filiale de CNP Assurances, MFPrévoyance, lance une nouvelle assurance décès : Plurio Solutions Obsèques. Détails sur ce nouveau produit.

Face au risque de perte d’autonomie, l’assurance dépendance constitue-t-elle la meilleure solution ? Bien entendu, tout dépend du contrat souscrit mais il faut savoir que certaines formules protectrices permettent une prise en charge alors même que la dépendance est seulement partielle. Coup de projecteur.

Le Baromètre Autonomie OCIRP 2014 révèle le rapport des Français à la dépendance. Malgré les préoccupations que la perte d’autonomie soulève, les Français restent peu informés en la matière. Explications.

Autorité administrative indépendante, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) s’est récemment exprimée au sujet des contrats obsèques. En cause, le manque de clarté de certains contrats qui peuvent induire le souscripteur en erreur. Coup de projecteur.

Cela a beau être une grande préoccupation chez les Français, ces derniers ne sont pas prêts à financer leur future et éventuelle dépendance. C'est ce que révèle une récente étude Economie et Statistiques de l'Insee.

Pour l'année 2015, l'assurance décès a évolué. En effet, le montant du capital décès a été fixé à 3 400 euros. De plus, il présente désormais un caractère forfaitaire. Explications.

Premier service français de conseil en maison de retraite, Cap Retraite dévoile son nouvel Observatoire sur le coût de la dépendance des personnes âgées. Cette nouvelle édition s’est intéressée à la perte d’autonomie et à son coût. Tour d'horizon.

Acteur majeur de l’assurance dépendance, La Banque Postale vient de lancer un nouveau produit, avec pour objectif la conquête d’une bonne partie du marché. En effet, la banque souhaite distribuer 25 à 30 000 contrats en 2015.

A l'instar d'autres acteurs du marché des assurances en France, Santiane a dévoilé ses performances pour l’année 2014. Ainsi, l’on apprend que la société de courtage d'assurance a réalisé d'excellentes performances en assurance prévoyance. Coup de projecteur.

Pour être en mesure d'affronter financièrement les dépenses immédiates qui peuvent apparaître après un décès, un capital décès est versé par la Sécurité sociale. Destiné aux proches de l’assuré disparu, ce capital décès a récemment vu son montant forfaitaire fixé à 3 400 euros, peu importe l'importance du salaire perçu par le disparu. Explications.

La loi Evin prévoit diverses dispositions pour la protection du salarié et de ses ayants droits. Ces mesures sont parfois difficiles à interpréter. Dans le cas spécial où un employé tombe malade (ou subit un accident), se retrouvant par la suite dans une situation d’incapacité de travail et invalidité puis décédant des suites de ces problèmes de santé, la garantie décès reste-t-elle valable ?

L’assurance obsèques est un contrat qui peut être souscrit soit auprès d’une banque soit auprès d’une compagnie d’assurance. Elle permet de prévoir à l’avance le décès et de préparer la prise en charge des funérailles. Ainsi, les proches du défunt ne se sont pas confrontées à des problèmes financiers.

Les jeunes ne sont pas toujours intéressés par les contrats d’assurance décès surement parce que l’idée de mourir ne traverse pas leur esprit. Pour rendre ce produit plus attrayant aux yeux des jeunes publics, Predica propose une version simplifiée de sa garantie décès à un prix abordable.

Ce n'est pas le genre de public qui a l'habitude d'être ciblé pour souscrire une assurance décès. En effet, les jeunes actifs sont rarement sollicités pour ce type de produit. Toutefois, Predica souhaite y remédier. Comment ? Avec une version simplifiée de sa garantie décès, assortie pour l'occasion d'un tarif attractif. Présentation.

En France, l’escroquerie en assurance est devenue un fléau qui prend de plus en plus d’ampleur. Elle peut tout aussi bien être orchestrée par l’assuré que par l’assureur. Cette fois-ci c’est un agent général d’assurance qui a été surpris la main dans le sac !

En partenariat avec l'Association Nationale de Complément Retraite et Epargne (ANCRE) qui veut développer notamment le sens de l'épargne et de la prévoyance, Allianz France a récemment lancé un tout nouveau produit. Baptisé « Allianz Prévoyancee », il offre une protection aux particuliers en cas de décès, maladie ou accident. Présentation.

En prélude à la Toussaint, les services funéraires français sont pointés du doigt par l’association UFC-Que Choisir. Cette dernière reproche aux professionnels du secteur de pratiquer une tarification souvent élevée par rapport aux possibilités financières de leurs clients endeuillés par la perte d'un être cher. Explications.

Plus de décès en France en 2013

Publié le 31/10/2014

Cela fait bien longtemps que la France n'avait pas connu une telle situation : en 2013, le nombre de décès a atteint un niveau non négligeable. 569 200, c’est le nombre de personnes qui ont perdu la vie en France l’année dernière, d’après les statistiques sorties par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). De tels chiffres n’avaient pas été atteints depuis 30 ans.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) a récemment évoqué différents abus imputables aux services funéraires. Ces abus concernent la concurrence et l'organisme compte agir pour le bien des familles de disparus largement lésées par ces pratiques.

Le gouvernement prévoit de couper de moitié le budget dédié au capital décès, cette mesure devrait lui permettre d’économiser près de 160 millions d’euros.

En souscrivant une assurance décès, Manuel était certain de faire un geste pour les membres de sa famille qui ne devraient pas avoir de souci à se faire quant aux éventuels frais liés à ses obsèques. Il se retournerait sans doute dans sa tombe en sachant que l’argent correspondant n’est pas revenu à ses proches qui se sont trouvés dans l’obligation de débourser la somme de 4 400 euros pour régler les obsèques.

Bien choisir son assurance obsèques

Publié le 17/09/2014

Selon le Directeur d'April, Jean-Christophe Vauquieres, les frais d’obsèques peuvent facilement atteindre quelques milliers d’euros. Pour faire face à ces dépenses, il est conseillé de souscrire une assurance décès.

Les particuliers ont tendance à confondre l’assurance vie et l’assurance décès, qui sont pourtant deux contrats bien distincts. La confusion pourrait venir du nom même de l’assurance vie. Explications.

Une assurance décès permet au souscripteur de protéger ses proches en cas de décès, grâce au versement d’une rente ou d’un capital.

Néoliane Santé a récemment dévoilé « Néoliane Autonomie », produit conçu pour couvrir le risque de dépendance et fruit du nouveau partenariat noué avec Identités Mutuelle, entité née de la fusion des mutuelles Micom et Mnil. Si cette offre vient couvrir le risque de dépendance totale, elle illustre aussi la stratégie de diversification de Néoliane.

A l'image de tous les produits d'assurance, il faut faire preuve de la plus extrême vigilance au moment de souscrire une assurance décès. Quoi de pire en effet qu’un contrat qui ne correspond pas à vos attentes mais dont il faudra payer les cotisations pendant plusieurs mois ? Découvrez trucs et astuces dans la suite de cet article.

Création récente, la garantie accidents de la vie (GAV) propose une  couverture face à différents types d’accidents du quotidien. Ce genre d’assurances a suscité l’intérêt du public car elles s’accompagnent de la prise en charge de certains sinistres largement ignorés par le passé. Si les offres sont nombreuses et alléchantes, il faut savoir qu'elles ne se valent pas toutes.

Alors que la dépendance est un phénomène grandissant avec l’allongement de la durée de vie, les personnes dépendantes ainsi que leurs proches, nommés les aidants, ont besoin d’un encadrement. Quatrem et le GMPA lance un nouveau contrat d’assurance dépendance.

Ce mois de juin2014 voit arriver une nouveauté en matière de Garantie des Accidents de la Vie (GAV), Aviva France, leader dans ce domaine, souhaite offrir la meilleure couverture à ses assurés, conformément à leurs attentes. Le groupe propose donc son contrat nouvelle génération appelé « Aviva Protection Accident ». Coup de projecteur.

La dépendance est un problème très connu pourtant les Français n’anticipent pas toujours les conséquences qu’elle peut entrainer. Elle se définit par l’état d’une personne ayant en permanence besoin de surveillance et d’aide pour accomplir toutes les actes de la vie quotidienne. La dépendance peut être assurée, pourtant cette assurance a peu de succès !

Le ministre allemand de la santé a récemment proposé une réforme concernant l’assurance santé. L’Allemagne est un pays dont les habitants vieillissent rapidement. En effet, 1/3 des Allemands auront plus de 65 ans en 2060. Le gouvernement incite donc les usagers à souscrire une assurance privée pour anticiper ce phénomène !

80 % des Français, qu’ils soient ou non concernés par le problème de perte d’autonomie, souhaitent la mise en place d’un label public. Une tendance mise à jour par le baromètre de l’OCIRP, regroupant différentes entités de prévoyance.

Jamel Leulmi, enfermé depuis 4 ans, est soupçonné d’avoir assassiné sa femme t d’avoir tenté de mettre fin à la vie de l’une de ses nombreuses compagnes afin de toucher l’argent de l’assurance décès. Le procès s’est ouvert le 28 avril dernier.

De nombreux Français choisissent de prévoir leurs obsèques, ce qui explique que le contrat d’assurance obsèques obtienne le même succès que le contrat d’assurance habitation ou l’assurance auto. La souscription d’une telle assurance évite à la famille les tracas financiers liés aux obsèques et permet de faire respecter ses dernières volontés. Bien évidemment, le choix d'un contrat doit être fait avec vigilance pour éviter les mauvaises surprises.

Les contrats d’assurance dépendance présentent encore des vocabulaires et des critères qui sont incompréhensibles pour bon nombre de Français. Cela ne facilite pas le choix des contrats qui augmentent de plus en plus que ce soit dans les agences ou sur Internet.

Se préparer pour ses obsèques !

Publié le 03/04/2014

De plus en plus de Français prévoient leurs obsèques en souscrivant une assurance obsèques. Si avant c'était un sujet délicat, aujourd'hui, c'est devenu une démarche normale, plus normale que d'acquérir un bien immobilier.

Lorsque la personne qui assure les besoins financiers du ménage disparaît, faire face aux dépenses devient souvent très pénible, surtout si les enfants vont encore à l'école et que le conjoint survivant ne travaille pas. Les compagnies d'assurance ont ainsi développé différentes assurances pour mettre à l'abri la famille du défunt après sa mort.

En France, 1,7 millions de personnes ont fait le choix de souscrire une assurance dépendance et elles perçoivent en moyenne une rente mensuelle d'un montant de 584 euros. Le contrat d'assurance dépendance renferme des garanties qui varient selon que les personnes sont totalement ou partiellement dépendantes. L'assistance à domicile peut ainsi figurer parmi les garanties proposées.

Après diverses concertations et plusieurs remises en cause, les contrats obsèques vont enfin pouvoir être revalorisés. Cette revalorisation fraîchement dévoilée dans le Journal Officiel (JO) du 26 février 2014 prend la forme d'un arrêté et permet de revoir chaque année le montant des versements pour l'assurance obsèques.

Les personnes dépendantes ne sont plus en mesure de subvenir elles-mêmes à leurs besoins. Elles dépendent donc de tiers qui leur offrent aide et assistance. D'ailleurs, il existe des contrats d'assurance spécifiques avec diverses garanties adaptées à ce type de circonstances et pour s'y retrouver il ne faut pas hésiter à utiliser un comparateur d’assurances.

La Chine, pays où les pandas vivent et évoluent librement dans la nature, n'a jusqu'à aujourd'hui donné de pandas qu'à 17 pays dans le monde. Après une « bataille » acharnée avec le zoo d'Anvers, le parc Pairi Daiza s'est vu confier deux pandas pour une durée de 15 ans. Des pandas qui, pour l'occasion, possèdent une assurance décès.

La disparition brutale d'une personne ayant à sa charge d'autres personnes risquent de les mettre dans une situation très délicate. Cependant, il se peut qu'on ne soit que temporairement responsable d'autres personnes dont on aurait la charge. Souscrire une assurance décès temporaire apparaît alors comme la solution idéale. Toutefois, il faut veiller à faire preuve de vigilance.

Lorsque l'on a d'autres personnes à sa charge, il est judicieux de souscrire une assurance décès. A l'instar de l'assurance vie, ce produit d'assurance constitue effectivement un judicieux moyen d'épargner et d'aider ses proches qui peuvent ainsi mieux affronter les difficultés, financières notamment, susceptibles d'apparaître si l'on vient à disparaître. Explications

Le partenariat d’Al Barid Bank avec Wafa Assurance a abouti sur le lancement d’un produit d’assurance décès innovant qui porte le nom de « Rahma ». Le but premier du groupe est de démocratiser l’assurance décès à travers un produit accessible aux usagers ayant des revenus modestes et irréguliers.

La banque postale marocaine, Al Barid Bank lance un produit d’assurance adapté aux besoins des personnes ayant un faible pouvoir d’achat. Le produit est garanti par Wafa Assurance. Il s’agit d’un produit d’assurance décès.

À la mort du souscripteur d'une assurance décès, l'assureur verse généralement un capital constitué par l'intéressé pour ses héritiers. Or, pour vérifier que le contrat a été valablement souscrit, certains assureurs demandent au médecin traitant de fournir des informations sur le malade, ce qui viole le secret médical. Explications.

Vous voulez garantir  l’avenir de votre famille et de vos proches, pensez à l’assurance décès. L’assurance décès est très demandée en matière d’assurance car elle permet à vos proches de bénéficier d’une somme d’argent à votre décès.

Pour vérifier les droits au capital décès des bénéficiaires d’une assurance décès, certains assureurs n’hésitent pas à demander aux médecins de ne plus respecter le secret médical. Ce non-respect des droits des patients inquiètent de plus en plus le Ministère de la Santé.

Souscrire une assurance obsèques

Publié le 15/01/2014

Que vous souhaitiez préparer vos funérailles à l'avance, alléger vos proches des charges financières relatives à vos funérailles ou encore vous assurer que vos dernières volontés soient respectées, l'assurance obsèques peut répondre à vos besoins. En effet, elle présente plusieurs avantages et offre bien souvent une grande flexibilité s'agissant du bénéficiaire, du montant des cotisations ou encore de l'organisme choisi. Coup de projecteur.

Vous voulez garantir  l’avenir de votre famille et de vos proches, pensez à l’assurance décès. L’assurance décès est très demandée en matière d’assurance car elle permet à vos proches de bénéficier d’une somme d’argent en cas de décès du souscripteur. L’assurance décès joue ainsi un véritable rôle de prévoyance.

L'assurance décès se présente sous deux formes : le contrat temporaire décès et le contrat vie entière. Avant de choisir parmi les formules de prise en charge disponibles sur le marché, il faut savoir que ces deux types de couverture ne proposent pas les mêmes garanties. Par conséquent, vous devez au préalable connaître le fonctionnement de chacune de ces formules ainsi que les garanties et conditions d'une telle assurance.

En matière d'assurance décès, le souscripteur doit choisir un ou plusieurs personnes qui auront la qualité de bénéficiaires à son décès et auront accès au capital qu'il a constitué auprès de son assureur. Sous le nom de bénéficiaires, l'on trouve généralement le conjoint du souscripteur, ses enfants ou ses petits-enfants. Mais, il se peut que l'intéressé choisisse également une tierce personne avec laquelle il n'entretient aucun lien de parenté.

L'assurance décès permet de couvrir un assuré face aux risques de décès, d'invalidité ou de perte d'autonomie. Cette couverture sert notamment à aider les proches pour maintenir leur niveau de vie, faire face à diverses dépenses ou payer les obsèques. L'assuré et ses proches (conjoint, enfants, parents,...etc.) peuvent ainsi bénéficier d'une protection financière.

Actuellement, la majorité des gens répugnent à souscrire une assurance décès faute de savoir en quoi consiste ce produit d'assurance souvent confondu avec l'assurance vie. Pourtant, l'assurance décès ne manque pas d'intérêt et constitue notamment un appréciable outil de prévoyance permettant de léguer un capital à ses proches lorsque l'on disparaît.

L'assurance décès permet de constituer un capital qui pourra être légué aux bénéficiaires inscrits dans le contrat. Il existe actuellement de nombreuses formules selon les exigences du souscripteur. Faire le point sur ce type d'assurance apparaît assez indispensable avant d'opter pour ce produit souvent confondu avec l'assurance vie.

Le recueil statistique de la Caisse nationale d’Assurance Vieillesse rassemble tous les résultats de l’Assurance retraite de l’année écoulée. Les données récoltées ont révélé qu’au 31 décembre 2012, il y avait près de 13,2 millions de retraités en France dont 55,8 % sont des femmes. 2,7 millions des retraités perçoivent par ailleurs, un droit dérivé.

L’assurance décès invalidité est un contrat de prévoyance que les assureurs ne cessent de moduler en fonction des besoins des  souscripteurs. En dehors de la transmission de patrimoine, différentes possibilités sont accessibles via ce type de couverture. Voici notamment quelques uns des avantages offerts par celle-ci.

Pour simplifier les procédures à effectuer pour les funérailles, un grand nombre de français optent pour la souscription d’une assurance obsèques. Cette démarche peut cependant s’avérer longue et compliquée et comprend plusieurs variantes.

Les assurances décès se déclinent aujourd’hui en des contrats différents, modulables en fonction des souscripteurs. Afin de choisir la formule la plus adaptée, il est essentiel de connaître les options disponibles et de bien étudier les clauses du contrat. Les comparaisons d’offres sont également nécessaires pour bénéficier des meilleures assurances. Découvrez.

L’assurance décès est un contrat de prévoyance qui permet de constituer un capital pour le léguer à des bénéficiaires. Plusieurs possibilités sont désormais possibles en fonction de la formule et des souhaits du souscripteur. Voici les points essentiels à savoir avant de souscrire.

Bon nombre de Français hésitent encore aujourd’hui à souscrire une assurance décès, notamment par peur de l’idée de la mort. Il s’agit pourtant d’une garantie à offrir à ses proches, consistant à leur léguer un patrimoine financier. Plusieurs possibilités sont également accessibles. Voici comment ça marche.

Les assureurs proposent aujourd’hui différents types de contrats d’assurance décès invalidité. Afin de faire le bon choix, il est essentiel de prendre en compte quelques critères. Il faut notamment connaître ses besoins, bien vérifier les clauses du contrat et comparer les prix des offres disponibles.

Les accidents de la vie courante sont la troisième cause de la mortalité en France. Plusieurs victimes par an, pourtant la situation ne semble s’améliorer malgré cette prise de conscience. Comment faire pour lutter contre ces accidents ?

Lorsqu’un emprunteur désire souscrire un prêt immobilier  ou un crédit à la consommation, il est tenu de respecter certaines conditions. Parmi celles-ci figure la souscription d’une assurance décès. Les détails.

Focus sur l'assurance décès

Publié le 26/10/2013

L’assurance décès est une couverture financière profitant à soi ou à vos proches en cas de décès ou de perte d’autonomie. Plusieurs possibilités sont aujourd’hui accessibles via ce type de contrat, bien que des conditions restent imposées par l’assureur. Voici comment cela fonctionne.

L’assurance décès invalidité peut être souscrite pour plusieurs raisons. Elle permet notamment de garantir un meilleur avenir aux bénéficiaires à travers la transmission d’un patrimoine, compenser les pertes de ressources après une perte d’autonomie, ou encore assurer un crédit. Il s’agit également d’un contrat à la fois souple et avantageux. Découvrez.

Un contrat d’assurance décès est une couverture financière permettant de verser un capital décès à votre famille. Mais attention, différentes offres sont disponibles, à vous de choisir la bonne assurance. Découvrons lesquelles et quel est le bon moment pour signer.

L’assurance prévoyance est une solution financière qui complète l’assurance santé et l’Assurance Maladie en cas d’incapacité ou d’une période d’invalidité ou de maladie durant le travail afin de percevoir un complément de revenus.

Lors de la souscription de l’assurance deces, le souscripteur est tout à fait libre de choisir son ou ses bénéficiaire (s), c’est-à-dire les personnes qui recevront le capital en cas de décès du souscripteur. Il a aussi le droit modifier le bénéficiaire à tout moment, à condition que le premier bénéficiaire n’ait pas encore accepté le contrat.

L’assurance deces est un des moyens utilisés par les gens pour protéger leurs après le décès du souscripteur.

Tout sur l'assurance décès

Publié le 07/08/2013

L'assurance décès est une forme d'assurance dans laquelle l'assuré va remettre un fonds en versement échelonné auprès d'un assureur en vue de faire bénéficié à ses héritiers d'un capital au moment de son décès.

Un décès peut avoir de grandes conséquences financières pour une famille. Pour mettre les proches à l’abri du besoin en cas de malheur, il existe des solutions adaptées qui permettent de les aider financièrement. Il s’agit de l’assurance deces.

L'on songe souvent auxassurances lorsque l'on s'en trouve dans l'obligation. Il ne faut négliger toutefois que les obsèques tout comme les autres aléas de la vie, nécessitent une prévention. Le marché de l'assurance propose des prestations diverses pour permettre au souscripteur de choisir la formule qui lui convient. Mais comment se déroule exactement cette garantie ?

L’acteur final dans une assurance décès est la personne bénéficiaire. C’est à lui que l’assureur doit le capital en cas de décès du souscripteur.

Vous pouvez choisir entre deux formules d'assurance décès : les assurances temporaires décès et les assurances vie entière. Explications.

Généralement, la souscription d'une assurance décès est ouverte à toute personne âgée de 18 à 65 ans à l'exclusion de certaines activités professionnelles. Lors de la souscription, l'assureur demande habituellement de remplir un questionnaire santé et parfois d'accomplir certains examens médicaux.

Le contrat d’assurance décès permet de verser une rente au(x) bénéficiaire(s) au moment de la disparition du souscripteur ou s'il se trouve dans un état d'invalidité absolue. Pour vous éviter d'avoir de mauvaises surprises, il faut savoir qu'il existe des exclusions de garantie comme le suicide, l'usage de stupéfiants ou la pratique d'un sport dangereux. D'où, l'importance de bien lire son contrat d'assurance.

L'assurance décès est une assurance de prévoyance qui permet d'assurer l'avenir de ses proches contre les risques de décès, de perte d'autonomie ou d'invalidité. Coup de projecteur sur cette formule d'assurance qui gagne à être connue.

La souscription d’un contrat d’assurance décès fait bénéficier du versement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires du contrat au décès du souscripteur. Cet acte n’est pas anodin, aussi il est important de connaître toutes les clauses et les conditions de résiliation de ce type de contrat.

Les avantages de l'assurance décès

Publié le 28/05/2013

Une assurance décès est un contrat de prévoyance, c’est donc une assurance qui permet de se prémunir contre un risque : le décès de l’assuré. Elle intéresse principalement toutes les personnes qui, ayant une charge de famille, sont soucieuses de l’avenir de celle-ci après leur décès.

Le coût de l'assurance décès

Publié le 26/05/2013

Le coût de l’assurance décès varie d’un assureur à un autre. Chaque assureur fixe généralement leur prix en fonction des garanties proposées et de l’âge de l’assuré. Mais cette liste est non exhaustive, car d’autres éléments peuvent encore influencer le tarif.

L'assurance deces témoigne de la volonté de l'assuré de mettre à l'abri ses proches et son entourage dans le cas où il viendrait à disparaître. Lors de la souscription, l'intéressé doit mentionner ses bénéficiaires qui auront droit au versement d'une somme d'argent sous la forme d'un capital ou d'une rente.

L'assurance deces propose essentiellement deux formules principales : l'assurance décès avec un contrat temporaire décès et l'assurance décès avec un contrat « vie entière ». Aussi, vous devez bien comprendre la différence entre ces deux offres pour être sûr de trouver le contrat qui répond à vos besoins.

L’assurance décès consiste à verser un capital à des bénéficiaires que le souscripteur avait désigné de son vivant. De son vivant, le souscripteur verse une cotisation calculée en fonction de son état de santé et de son sexe. L’assurance décès procure une protection au souscripteur et à sa famille.

Le décès est, à quelques exceptions près, un évènement imprévisible. À ce titre, les dépenses afférentes ne sont souvent pas prévues dans le budget familial, aussi faudra-t-il un apport financier supplémentaire afin d’y faire face lorsqu’il survient.

Une assurance décès est un contrat passé entre un assuré et son assureur par lequel ce dernier s'engage à verser un capital déterminé au bénéficiaire dudit contrat au moment du décès de l'assuré.

Des dérives remarquées sur les contrats d’assurance décès pourraient bientôt être supprimées. L’adoption de la nouvelle loi bancaire permettrait d’améliorer les pratiques commerciales dans ces contrats.

Certaines personnes, sachant que les funérailles seront toujours ancrées dans le souvenir, décident avant leurs décès d’organiser des obsèques personnalisés selon leurs souhaits. Cette demande relève cependant d’un bon investissement et d’une organisation au préalable. Avoir recours à une assurance obsèques effective est dans ce cas le moyen le plus efficace d’exaucer les derniers souhaits du défunt.

Il existe en France une garantie dépendance qui correspond à l’ensemble des prestations financières dont l’objectif est d’aider une personne à faire face à ses incapacités. Sont souvent concernés les personnes âgées ainsi que les personnes handicapées. Explications.

La souscription d'un contrat d'assurance décès permet aux bénéficiaires désignés par le souscripteur de recevoir une rente ou un capital au décès de celui-ci. Comme chaque compagnie d'assurances propose ses propres contrats, les garanties offertes diffèrent en fonction de l'assureur. C'est la raison pour laquelle il est important de bien connaître les options, les garanties, les conditions et les offres de plusieurs compagnies d'assurance avant d'en choisir une pour vous éviter de faire éventuellement le mauvais choix.

Durant sa campagne présidentielle de 2012, François Hollande avait parlé de la mise en œuvre d’une réforme de la perte d’autonomie s’il venait à être élu Président de la République. Beaucoup se demandent aujourd’hui où en est cette réforme étant donné qu’elle a déjà fait l’objet de plusieurs reports ces dernières années.

L’assurance obsèques est une assurance spécialement conçue pour procurer à votre famille les fonds qui serviront à payer vos funérailles. Certains contrats d’assurance proposent également de régler les frais finaux (médicaments, juridiques etc.).

Il est important de bien différencier l’assurance décès de l’assurance vie car les finalités de ces deux contrats ne sont pas les mêmes. C’est évident même dans leur intitulé, dans leur fonctionnement ainsi que leur aboutissement. Si l’un se rattache au décès, l’autre se rattache surtout à la vie de l’assuré.

Certains contrats d’assurance sont proposés sous forme de rente ou de capital afin de garantir le risque de dépendance. Il convient de noter que ces rentes sont des sortes d’indemnités reversées de manière régulière. Les assurances proposent également divers conseils et des informations utiles afin de prévenir ou d’anticiper la perte d’autonomie.

Le décès d’une personne peut entrainer de graves conséquences sur les finances de ses proches. L’assurance décès a pour objectif de laisser un capital aux héritiers du souscripteur s’il vient à décéder. L’assurance a pour but de les mettre à l’abri du besoin.

Le grand âge conduit généralement à une perte d’autonomie. Les cas de dépendance des personnes âgées ont augmenté depuis quelques années à tel point que c’est devenu une question prioritaire pour le gouvernement. Pour prévenir les éventuels cas de dépendance, il est préférable de souscrire une assurance spécifique. Cette dernière facilitera la vie de ces personnes âgées dépendantes, et par la même occasion celle de leurs proches.

Actuellement, lorsqu’on contracte un emprunt immobilier, les banques exigent la souscription d’une assurance décès. Grâce à quoi l’emprunt continue d’être remboursé en cas d’invalidité ou de décès. En effet, cette assurance couvrira les mensualités dont l’emprunteur a la charge. Explications.

Comprendre l'assurance décès

Publié le 26/02/2013

Tout comme les assurances de personnes, l’assurance décès se contracte entre l’assuré et l’assureur. Elle se réalise par le versement d’une somme auprès de la compagnie d’assurance engageant celle-ci à mettre à la disposition des héritiers du souscripteur le capital objet du contrat.

Le lancement d’une nouvelle offre en garantie obsèques chez le courtier d’assurance lyonnais Alptis vient d’être annoncé. L'assurance décès proposée est tout à fait pratiques pour accompagner les clients dans l’organisation de leurs funérailles. Décryptage.

Dans le but de protéger financièrement leur famille, certaines personnes ont recours à des contrats d’assurance en la matière, comme l’assurance vie ou l’assurance décès. Malgré quelques ressemblances entre ces deux produits, elles évoquent des différences qu’il faut mentionner. Explications.

Grâce à l’assurance décès-invalidité de nombreux avantages sont à la clé. Ainsi, on peut effectuer une assurance crédit, procéder à une transmission du patrimoine ou faire une compensation de perte de revenus lors d’une invalidité. On peut également bénéficier de nombreux intérêts surtout par rapport aux autres contrats.

Effectuer une épargne retraite est devenu indispensable pour les salariés. Une manière de prévoir l'avenir, comme avec l'assurance décès. Les compagnies d’assurance font de leur mieux pour satisfaire les besoins et les attentes de leurs clients. Comme le cas d’une mutuelle santé collective, ce sont les plans d’épargne retraite collective ou Perco qui prennent le plus d’ampleur. Décryptage.

Selon une enquête réalisée par l’Optimind Winter, environ la moitié des assureurs travaillent sur la réforme des garanties dépendances. En effet, l’inexistence d’une réforme sur la dépendance n’apaise pas les ardeurs des compagnies d'assurance. Les nouvelles offres affluent sur le marché. Décryptage.

Actuellement, offrir une assurance décès, tous les mois, à de nombreux clients d’un opérateur de la téléphonie mobile est devenu une stratégie marketing. En d’autres termes, l’opérateur pousse ses clients à consommer du crédit en appelant afin que leur capital au niveau d’une assurance décès puisse se développer...

Utilité d'une assurance décès

Publié le 19/12/2012

L’assurance décès est une disposition indispensable pour mettre vos proches à l’abri des besoins en cas de décès où dans le cas où vous perdez votre autonomie. L’assurance décès dispose de plusieurs fonctions selon le contrat souscrit ainsi que du profil de l’assureur. Découvrez l'assurance décès avec Assurland.com !

La Maif propose un contrat d’assurance décès, baptisé Rassurcap Solutions. Avec cette offre, le décès, bien sûr, est couvert ainsi que l’invalidité permanente et absolue. Et ce, qu’elle soit liée à un accident ou à une maladie. Vos enfants et vos proches sont ainsi protégés ! L’assurance décès vue par la Maif, ça donne ca.

Vous voulez payer moins cher votre assurance décès ? Mettez vous au régime ! Si vous êtes en Belgique, il va falloir adopter un mode de vie plus sain ! Et ce, dès le 21 décembre. En effet, c’est la date à partir de laquelle l’égalité homme-femme devra être appliquée en matière d’assurance. Certains en ont profité pour revoir les règles de souscription !

La dépendance reste toujours un sujet d’actualité, et préoccupe non seulement les Français mais également les compagnies d’assurance. Ces dernières ont tellement bien pris la mesure de l’enjeu que la moitié d’entre elles ont décidé de travailler sur leurs offres d’assurance décès avec la garantie dépendance. Décryptage.

Le Code des Assurances prévoit tous les cas de figure. Notamment celui du suicide. En effet, si un assuré se suicide moins d’un an après avoir souscrit une assurance décès ou emprunteur, la garantie ne peut fonctionner. Il en va de même après une augmentation des garanties. N'oubliez pas de toujours bien lire les exclusions de garantie ! Explications.

C’est une question que l’on n’aime pas forcément se poser, et pourtant, ce serait tellement plus simple pour votre conjoint et vos enfants ! Que se passe-t-il pour votre famille si vous décédez ou si vous restez invalide ? Comment les protéger, au-delà du choc émotionnel ? Préférez les produits d’assurance plutôt que des placements d’épargne. Explications.

Il y a des dates comme cela qu’il faudrait marquer d’une pierre blanche ! Le 21 décembre 2012, ce sera la fin de la discrimination homme femme dans les tarifs d’assurances ! Une avancée pour la fameuse parité. Les femmes paieront davantage en auto, en revanche en assurance décès, santé et crédit, elles devraient être gagnantes.

Un décès est une situation délicate à gérer pour les proches. Les démarches administratives sont ainsi souvent fastidieuses pour ces derniers. C’est pourquoi, il est désormais possible depuis juillet 2012 de déclarer un décès en ligne en une seule fois, afin de faciliter ces démarches aux proches. Explications.

C'est une initiative pour le moins inédite dévoilée par L'Argus de l'Assurance : l'opérateur funéraire L'Autre Rive installé dans la capitale propose à qui le souhaite de consigner par écrit ses volontés en matière d'obsèques. Une prestation proposée (presque) gratuitement par l'opérateur. Coup de projecteur sur cette nouveauté.

Qu'est-ce que l'assurance décès ? De prime abord anodine, cette simple question peut s'accompagner de quelques légitimes hésitations tant ce produit d'assurance peut prêter à confusion. Souvent confondue avec l'assurance vie, l'assurance décès présente différentes facettes qui lui permettent de satisfaire à nombre de besoins.

Une garantie dépendance dans un contrat d’assurance santé ? Oui, mais il ne s’agira pas d’une assurance décès, mais bien d’une complémentaire. Il s’agit de Unéo qui a décidé de lancer ce produit à partir du 1er janvier 2013. 900 000 bénéficiaires seront donc concernés par l’offre de la complémentaire des militaires.

Votre conjoint a un ou plusieurs enfants nés d'une précédente union ? Si vous désirez leur léguer une partie de vos biens, il n'est pas certain que l'opération soit tout à fait avantageuse. Comme ce ne sont pas à proprement parler vos héritiers, la facture risque d'être salée. Heureusement, votre assurance décès peut vous aider.

Suspendue alors qu'il s'agissait de l'un des chantiers prioritaires de Nicolas Sarkozy, la réforme de la dépendance devrait devenir réalité pendant le mandat du président François Hollande. Cette réforme concernera notamment le financement de la perte d'autonomie, différentes pistes demeurant pour l'heure envisageables.

C'est une réforme aux airs de serpent de mer. Reportée maintes fois pendant le mandat de Nicolas Sarkozy qui a échoué à apporter une « réponse à l'angoisse de la dépendance », la réforme du financement de la perte d'autonomie demeure un vaste chantier. Un chantier où les assureurs privés veulent avoir un rôle à jouer.

L’assurance décès est un contrat de prévoyance. Cela veut dire que vous êtes couvert contre le risque de décès. Mais c’est le bénéficiaire désigné dans le contrat qui percevra le capital ou la rente. Alors, au décès du souscripteur, les héritiers doivent recevoir de la part de l’assureur leur dû. Mais ce n’est pas toujours le cas. Si la mort est supecte, que se passe-t-il ? Explications.

Alors que l'on vient tout juste de découvrir l'iPhone 5, la marque à la pomme s'est récemment illustrée mais d'une manière assez inattendue. L'on apprend en effet grâce au site « J'aide un proche dépendant » conçu par Allianz qu'une centaine d'aidants familiaux va avoir accès à des iPad afin qu'ils puissent en finir avec leur isolement.

La dépendance touche de plus en plus de personnes, et coûte donc de plus en plus cher. Comment financer cette perte d’autonomie ? Il a été question de mettre en place un système d’assurances privées. Mais Michèle Delaunay a mis cette éventualité de côté et promis une loi avant 2014. Décryptage d'un projet long et ambitieux.

A en croire les chiffres 2011 divulgués par la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), l’assurance décès séduirait de plus en plus les Français. En 5 ans, le marché de ce produit d’assurance a augmenté de plus de 16 % et c’est désormais près de 20 millions de contrats qui sont souscrits. Détail sur ces chiffres.

La Fédération Française des Sociétés d’Assurance dresse un bilan de l’évolution des contrats d’assurance dépendance. En 2011, ces types de contrats, ouverts auprès de compagnies d’assurance, ont augmenté de 6%. Autre chiffre important : 73% de la collecte relèvent des sociétés d’assurance. Que représente exactement ce marché ?

L’assurance dépendance pourrait connaître une deuxième jeunesse. C’est d’ailleurs ce à quoi s’évertue Crédit Agricole Assurances, en proposant une nouvelle offre appelée « Vers l’autonomie ». Le but est d’apporter des solutions intergénérationnelles, autant pour les parents que pour les enfants. Explications.

Promise par le précédent gouvernement, la réforme du financement de la dépendance n'a finalement pas eu lieu. En réaction, les Français ont décidé de souscrire une assurance pour affronter au mieux la perte d'autonomie. S'ils se disent plutôt satisfaits de leurs contrats, ils regrettent bien souvent la difficile comparaison des offres.

Les contrats d’assurance dépendance séduisent surtout les classes moyennes. C’est ce que révèle une étude du cabinet Exton Consulting. En effet, il en ressort que les personnes propriétaires de leur habitation avec des revenus modestes sont celles qui souscrivent le plus ces assurances pour se protéger contre la dépendance.

Alors que le soleil montre enfin le bout de ses rayons, certains chanceux ont déjà atteint le lieu de leurs vacances. Si cette période estivale est souvent mise à profit pour ne se soucier de rien, il faut rester vigilant face aux risques qui la caractérisent. Car, même avec une assurance GAV, il vaut toujours mieux prévenir.

Si elle brille en assurance automobile, assurance habitation ou encore assurance santé, la MAIF n'en oublie pas pour autant ses autres produits d'assurance. C'est ainsi que l'assureur militant et mutualiste a décidé de donner un coup de jeune à sa formule d'assurance décès baptisée Rassurcap Solutions. Coup de projecteur.

En matière d’assurances, qu’elles soient en assurance santé, ou en assurance vie, par exemple, le capital décès ne nécessite pas forcément une souscription particulière. Comment fonctionne l’assurance décès ? Qui en est le bénéficiaire suite au décès de l’assuré ? Quelle est la marche à suivre pour les ayants droits ? Explications.

Les Français prépareraient de plus en plus leurs obsèques en souscrivant à l’assurance prévoyance. Une démarche qui permet d’éviter les frais souvent élevés à ses héritiers tout en garantissant le respect des dernières volontés du défunt. La FFSA et le Gema ont publié début juin les chiffres relatifs à cette assurance.

La dépendance est au cœur de l’actualité...mais pas encore des débats politiques ! Et pourtant, si l’on veut subvenir aux besoins des personnes dépendantes, il va falloir s’atteler à la tâche. La garantie dépendance ou l’assurance décès existent déjà. Y a-t-il d’autres aides pour faire face à la perte d’autonomie ? Tour d’horizon.

Pour subvenir aux besoins que nécessite la perte d’autonomie, l’assurance dépendance constitue une solution efficace. Elle prévoit ainsi le versement d’une rente mensuelle, en complément des revenus, qui peut permettre de financer le recours à une maison de retraite. Cela peut vous changer la vie. Explications.

Les résultats d’un sondage réalisé par OpinionWay, publié vendredi 6 avril, explique que les Français sont en très large majorité réfractaires à la maison de retraite. En effet, 90% d’entre eux préfèrent vieillir chez eux et adapter leur logement, plutôt que d’aller en maison de retraite. Mieux vaut prévoir une assurance décès.

La dépendance devient un sujet problématique. Que faire pour assurer nos vieux jours contre la perte d’autonomie ? Plus de six Français sur 10 pensent que l’Etat va devoir baisser ses aides pour la prise en charge des personnes dépendantes. Pourtant la garantie assurance dépendance existe déjà !

La Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (GEMA) nous gratifient d'une nouvelle étude consacrée à l'assurance décès. Entre dépendance, contrats d'assurances obsèques, contrats « Madelin » et GAV, c'est l'occasion de faire un point sur l'année passée.

On connaît l’assurance décès. Voici la même, mais limitée dans le temps : l’assurance temporaire décès. Elle garantit le versement d’une somme d’argent aux bénéficiaires désignés par l’assuré si ce dernier décède pendant la période de couverture du contrat. L’assurance décès temporaire est renouvelable chaque année.

Nouveau label en perspective chez les assureurs. En effet, la Fédération française des sociétés d’assurances devrait annoncer, avant l’élection présidentielle, la création d’un label pour les contrats d’assurance dépendance. Si la FFSA reconnaît travailler sur ce sujet, elle déclare qu'il est bien trop tôt pour en parler.

Au-delà de ses offres en assurance auto, assurance habitation ou assurance santé destinées aux particuliers, l'assureur Aviva s'intéresse à la problématique de la perte d'autonomie qui, selon les dernières statistiques, concerne déjà plus d'un million de personnes dans l'Hexagone. Elles pourraient être 1,55 millions d'ici 2025 !

L’aide aux aidants ? C’est ce que la compagnie d’assurance AG2R La Mondiale a lancé. Ce nouveau produit d’assurance décès est destiné, donc, aux aidants qui pourraient, en cas d’hospitalisation imprévue de plus de 24 heures ou d’immobilisation de plus de cinq jours, être dans l’incapacité de venir en aide à leur proche. Explications !

Arlésienne du quinquennat de Nicolas Sarkozy, la réforme du financement de la dépendance a été tout simplement abandonnée. Figurant au nombre de ses promesses de campagne en 2007, elle n'aura finalement pas lieu. Pourquoi ? Le président de la République a prévenu du caractère irresponsable de sa mise en œuvre.

UFC-Que Choisir perd son procès contre la Banque Postale. En effet, le tribunal de grande instance de Paris a jugé, mardi 24 janvier 2012, que le contrat d'assurance décès "Résolys Obsèques Financement" proposé par la Banque Postale était "conforme à la législation". Explications.

Malgré le report en septembre 2011 de la réforme sur le financement de la perte d'autonomie, l'assurance dépendance demeure une préoccupation majeure pour nombre de Français devenus aidants. Avec « Solutions Aidants », Allianz souhaite faciliter leur quotidien alors qu'ils doivent veiller sur un proche désormais dépendant.

Avec une population française vieillissante, le courtier d'assurance April s'efforce de proposer des offres de prévoyance (assurance décès, assurance dépendance, etc.) personnalisées. Le courtier tente de répondre au besoin des personnes dépendantes aussi bien en matière d'assistance que de moyens financiers.

Patrick Petitjean, directeur général d'April, acteur de l'assurance emprunteur et dans une moindre mesure de l'assurance auto ou moto, a récemment dressé auprès de La Tribune un état des lieux de l'offre française actuellement disponible en matière d'assurance dépendance. Panorama des contrats dépendance individuels.

Qu'elle résulte d'un âge avancé ou d'un handicap, la perte d'autonomie peut donner lieu à la souscription d'une assurance spécifique. Avec près de 5,5 millions de souscriptions dans l'Hexagone, l'assurance dépendance permet effectivement de garantir le financement de soins et services en lien avec l'incapacité.

Groupe mutualiste leader de la protection sociale complémentaire en France, Malakoff Médéric lance en cette fin d'année un tout nouveau produit d'assurance décès baptisé Ma Prévoyance Évolutive. Sous ce nom, l'on trouve une garantie évolutive en cas de décès (capital décès) et de perte d'autonomie (garantie dépendance).

Comme chaque année, la Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (GEMA) ont rendu public leur enquête réalisée auprès des acteurs de l'assurance. L'objectif ? Quantifier le marché français de l'assurance obsèques et apprécier son évolution à fin juin 2011.

À l'instar d'autres acteurs de l'assurance - l'on peut notamment citer AcommeAssure avec son assurance habitation TcommeToit et la Société Générale avec son offre en assurance auto - la Matmut a décidé de faire évoluer son offre en assurance décès. Comment ? Avec un tout nouveau contrat : Matmut Prévoyance Obsèques.

Bien décidée à aller plus loin que la simple proposition d'une assurance décès, la GMF vient de lancer une application pour smartphones dénommée « Une Vie ». Totalement gratuite et destinée aux téléphones qui arborent une jolie pomme, cette application permet d'accompagner les familles en cas de décès d'un proche.

Parce qu'il vaut mieux prévenir que guérir, une réunion a récemment eu lieu dans le petit village de Le Bono. Lancé à l'initiative du Centre local d'information et de coordination (Clic), de Kiné Ouest Prévention et de la Caisse d'assurance retraite et santé au travail (Carsat), ce rendez-vous devait prévenir les chutes de seniors.

La Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (Gema) dévoilent une étude dédiée à l'assurance décès. Dépendance, contrats d'assurances obsèques, contrats « Madelin » et Garantie des accidents de la vie précisent leurs performances enregistrées à fin juin 2011.

À compter du 1er décembre 2011, les opérateurs funéraires, partenaires des assureurs qui fournissent des contrats obsèques en prestations vont devoir réaliser des devis plus précis. Une tâche non négligeable. Car, si l'on en croit une enquête de l'association UFC Que-Choisir 97 % des devis sont non conformes.

La réforme de la dépendance jetée aux oubliettes ? Autrefois priorité de notre président Nicolas Sarkozy, elle a récemment été reportée pour cause de crise financière mondiale. Or, selon un récent sondage, les Français sont persuadés qu'elle a été enterrée et qu'elle ne verra pas le jour avant ni même après la présidentielle de 2012.

En complément de son programme court dont la diffusion a débuté sur France 3 le 3 octobre 2011, Crédit Agricole Assurances, spécialiste des assurances emprunteurs, dommages et de personnes, s'engage à nouveau en faveur des aidants. Comment ? En assurant le financement de dix-sept projets associatifs.

A l'occasion de la 6ème journée des aidants qui se tiendra le 6 octobre prochain, la compagnie d'assurance Allianz lance un nouveau site d'information sur la dépendance. Dédié aussi bien aux aidants qu'aux personnes dépendantes, découvrez jaideunprochedependant.fr. Zoom sur ce nouveau site !

Avec le soutien du Conseil Général du Val-de-Marne, l'Université des Aidants donne vie au projet « Solidarité et Intergénération ». Premier service d'entraide numérique dédié aux membres du réseau social des aidants val-de-marnais, cette initiative prend la forme d'un service de « coaching numérique » à distance.

Faites une croix sur votre agenda ! À 10h45, du lundi au vendredi, entre le 3 octobre et le 25 novembre 2011, Crédit Agricole Assurances s'associe à France 3 pour le lancement d'un programme court baptisé La minute des aidants. Pas question ici d'assurance décès mais plutôt de conseils pour ces personnes qui savent aider.

Enterrée la réforme du financement de la dépendance ? Reportée répond Roselyne Bachelot dans une interview accordée à Libération. Tentant de justifier ce contretemps, la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale évoque la crise que le monde traverse actuellement et qui empêche tout financement d'ampleur.

Une enquête récemment publiée et réalisée par l'Institut de veille sanitaire rappelle que les accidents de la vie courante (AcVC) constituent un problème majeur de santé publique. Intitulé « Mortalité par accident de la vie courante en France métropolitaine », ce rapport permet d'apprécier toute l'utilité de l'assurance décès.

L'une des nombreuses variantes de l'assurance vie, l'assurance en cas de décès, plus simplement dénommée assurance décès, se traduit à la mort du souscripteur par le versement d'une somme d'argent, sous la forme de capital ou rente, à l'ayant droit. Une définition toute simple qui appelle quelques précisions...

Le 23 juin dernier, Georges Colombier, député UMP de l'Isère, a remis à Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat aux Solidarités et à la Cohésion sociale le tout premier rapport d'évaluation de la Charte du respect de la personne endeuillée qui doit permettre aux familles de bénéficier de différents avantages.

Alors que l'on attend toujours que le gouvernement dévoile sa réforme du financement de la dépendance, La Banque Postale lance un site tout neuf entièrement consacré aux aidants familiaux. Vivreenaidant.fr renferme en effet mille et une astuces pour aider au mieux nos vénérables anciens. Tour d'horizon.

Avec l'assurance décès - ou assurance prévoyance - il s'agit de mettre ses proches à l'abri de problèmes financiers. En cas de disparition ou d'handicap grave, elle se traduira par le versement d'une somme d'argent. Si votre conjoint ne travaille pas ou si vous avez des enfants, cette assurance prend alors tout son sens.

L'UFC-Que Choisir, illustre association de défense des consommateurs, en est convaincu. Le salut de la prise en charge de la perte d'autonomie ne passera pas par l'assurance. Du moins, pas uniquement. Contrairement aux politiques, l'UFC-Que Choisir rejette le recours à l'assurance obligatoire.

Effet ou non de la médiatisation du débat sur la dépendance, les professionnels de l'assurance enregistrent une hausse du nombre de contrat d'assurance décès souscrits en France. Dans une étude conjointe, la FFSA et le GEMA révèlent que 5,5 millions de personnes ont conclu un tel contrat, soit un doublement des chiffres de 2009.

Si l'on en croit un récent sondage réalisé par CSA pour la Fédération Française des Sociétés d'Assurance (FFSA), la perte d'autonomie semble être au cœur des préoccupations des Français. Une enquête qui révèle aussi qu'ils sont majoritairement hostiles à l'instauration d'une assurance dépendance obligatoire.

Déjà évoquée à la mi-février, la position du Medef a récemment été précisée par la voix de sa présidente, Laurence Parisot. À nouveau, le syndicat patronal fait part de sa désapprobation concernant l'instauration éventuelle d'une 5ème branche de la Sécurité sociale que le président de la République a pourtant appelée de ses vœux.

Une évidence : la France vieillit. Les plus de 75 ans seront 8 millions d'ici à 2030 contre 5 millions aujourd'hui. Assurément, la dépendance sera l'un des défis de demain. Et pourtant, les quadras ne s'en soucient guère. Seuls les plus de 65 ans s'en préoccupent sans forcément souscrire une assurance décès.

Dans l'air du temps depuis plusieurs mois, la question de la perte d'autonomie - et de son financement - n'en finit plus de rebondir au gré de l'opinion des uns et des autres. Vaste tour d'horizon des différentes positions sur ce dossier, nouveau chantier prioritaire du président de la République, Nicolas Sarkozy.

Swiss Life, acteur bien connu du secteur de l'assurance, a décidé de faire évoluer son contrat SwissLife Obsèques pour séduire et satisfaire le plus grand nombre d'assurés. Revue de détails des différentes évolutions de ce contrat d'assurance décès qui s'adapte et propose de nouvelles garanties d'assistance.

Le Figaro Magazine et le Guide Santé ont édité un classement de 20 maisons de retraite françaises. Inspirée par la loi du 2 janvier 2002 obligeant les structures à suivre un certain nombres de normes, cette initiative a pour but de venir en aide aux personnes âgées et leurs familles afin de trouver une maison de retraite de qualité.

Dépendance : la CNSA se positionne

Publié le 26/02/2011

Chargée par la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale d'animer un groupe de travail dédié à l'étude des possibilités de partenariat public - privé sur la dépendance, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) dévoile le fruit de son travail.

Présent au CHU de Bordeaux, Nicolas Sarkozy a évalué l'effet des mesures du plan Alzheimer lancé début 2008. Représentant un investissement de 1,6 milliard d'euros, il doit aider la recherche et la prise en charge de cette maladie qui touche plus de 800 000 personnes en France.

Alors que l'assurance privée obligatoire est souvent présentée comme la solution pour assurer le financement de la dépendance, les sénateurs ont à leur tour fait état de leur opinion sur ce sujet brûlant d'actualité en rejetant cette option.

L'ARS (Agence Santé de Santé) l'a annoncé : 125 millions d'euros seront prochainement débloqués sur trois années afin de permettre la création de plus 6 000 postes supplémentaires dans le secteur médico-social dans la région Île-de-France.

Lors de l'émission Rendez-vous Europe 1 / Le Parisien, Laurence Parisot, présidente du Medef, a plaidé pour l'instauration d'un contrat d'assurance privée obligatoire pour financer la dépendance et critiqué la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale.

Invité de l'émission « Paroles de Français » sur TF1 hier soir, Nicolas Sarkozy a annoncé la création d'une cinquième branche de la Sécurité sociale. S'agissant de son financement, le président de la République n'a écarté aucune hypothèse.

Dépendance : L'avis des seniors

Publié le 10/02/2011

Mardi, lors d'un discours prononcé devant le Conseil économique, social, et environnemental, Nicolas Sarkozy a laissé entendre que les assurances privées pourraient avoir à jouer un rôle dans le financement de la dépendance. Place aujourd'hui à l'avis des seniors.

Se gardant pour l'heure de toute annonce concernant sa réforme de la dépendance, Nicolas Sarkozy semble tout de même avoir ouvert la porte aux assurances privées si l'on se fie au discours qu'il a prononcé en clôture du colloque sur la dépendance organisé au Conseil Économique, Social et Environnemental.

La nouvelle génération qui a moins confiance que ses ainés dans le régime par répartition fait donc de plus en plus appel aux produits d'épargne. Une génération qui compte d'avantage sur elle-même que sur le régime de répartition afin d'assurer ses vieux jours.

Le détail des conditions à respecter pour pouvoir prendre sa retraite anticipée à 60 ans au titre de la pénibilité ont été récemment définies par le gouvernement. Ce dernier n'a pas tenu compte des critiques qui risquent d'être nombreuses de la part des syndicats.

La maladie d'Alzheimer nécessite en moyenne 1 000 euros par mois et 6h30 par jour d'aide à la personne malade."Près de 800.000 personnes sont atteintes mais seulement une sur deux est diagnostiquée", a rappelé la vice-présidente de l'association Michèle Micas lors d'une conférence de presse.

Dès 2020, on s'attend à un creux démographique chez les médecins libéraux.
Afin de le palier, le Syndicat de médecins libéraux (SML) a proposé que ces derniers puissent continuer à travailler entre 65 et 70 ans, tout en touchant leur retraite.

Investir dans la pierre reste une valeur refuge à la réunion et ce malgré un taux de propriétaires légèrement inférieur comparé à la métropole. Une conclusion tirée de la première enquête de patrimoine menée par l'Insee à la Réunion.

Dans une enquête les français ont donné leur opinion concernant la dépendance. Il en est ressorti qu'environ 50 % des sondés préfèrent un contrat d'assurance individuel à la solidarité familiale. Et quand 67.8% des sondés estiment être dépendants, 78.4% pensent qu'il faut s'assurer financièrement contre ce risque.

La France pourrait voir sa population âgée de plus de 100 ans augmenter 13 fois d'ici 2060. La moitié des nonagénaires sont souvent dépendantes et doivent être aidées. Le problème du financement des retraites et de la dépendance est un enjeu important aujourd'hui afin de préparer au mieux l'avenir.

Le Sénat a définitivement adopté le report de 60 à 62 ans de l'âge légal de la retraite. Les sénateurs n'ont pas pris la peine de modifier une ligne du texte qui avait été adopté en septembre par l'Assemblée Nationale. Les sénateurs de gauche ont appelé les syndicats à se mobiliser pour protester contre cette mesure.

La Caisse d'Epargne s'embarque dans l'assurance décès, et propose à ses clients un nouveau contrat, appelé Ecureuil Solutions Obsèques. L'idée est de simplifier la vie des assurés et de leurs proches, car quand un décès survient, les familles ne sont souvent pas bien préparées.

A l'occasion de la 3ème campagne du droit à l'information sur la retraite, le « GIP Info Retraite » et les organismes qui le compose ont envoyé à 4.2M d'assurés des documents d'informations personnalisées et individuelles sur leurs retraites. Une démarche de plus en plus complète qui progresse d'années en années.

Ne pas se protéger des risques de la vie et de leurs conséquences relève de l'inconscience : 76% des Français sont d'accord avec cette affirmation, selon l'étude menée par l'Observatoire de la Prévoyance.

À partir du 1er juillet 2009, les salariés au chômage après avoir été licenciés ou être arrivés en fin de CDD ou de contrat d'intérim pourront rester couverts par les complémentaires prévoyance...

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES