Tuning et assurance auto : un bon ménage ? - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > Tuning et assurance auto : un bon ménage ?

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

Tuning et assurance auto : un bon ménage ?

|
Consultations : 2212
Commentaires : 0
Le tuning et l'assurance automobile
Cécile Jassurmalin a prévu d’aller faire une tour avec des amis à elle. David et Sophie ses parents ne voient pas d’un très bon œil cette petite escapade en voiture entièrement personnalisée par son propriétaire.

« Mais je ne risque pas plus parce qu’il est fan de tuning » tente d’argumenter Cécile.

« Si justement, si ton ami a fait n’importe quoi en termes de modification sans se soucier de la loi, cela peut être dangereux » rétorque David.

Il a raison, le tuning est accepté mais le propriétaire du véhicule transformé doit respecter la loi et rassurer son assureur, car le tuning a des conséquences en matière de sécurité et d’assurance auto

Le tuning encadré par la loi


Si les voitures modifiées sont autorisées, les propriétaires doivent respecter une réglementation. En d’autres termes les modifications apportées au véhicule ne doivent pas entraver la sécurité du conducteur, de ses passagers ainsi que celle des autres usagers de la route. 

Un amateur de tuning est d’ailleurs limité en termes de modifications : les vitres et les pare-brise peuvent être teintés mais pas n’importe comment. Les films adhésifs teintés ne sont par exemple pas autorisés, au même titre que des bandes adhésives (les fameuses flammes par exemple !) qui peuvent entraver la visibilité du conducteur. 

La modification du pot d’échappement ne doit pas altérer les règles d’anti-pollution ainsi que la limitation des décibels. 

Déclarez vos modifications à la DRIRE !


Malgré ces limitations, la personnalisation d’une automobile est tout à fait acceptée. Pour cela, il convient de déclarer obligatoirement toute modification à la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE). 

Après examen du véhicule modifié et jugé conforme à la loi, la DRIRE remet un procès-verbal au propriétaire, document permettant d’obtenir une nouvelle carte grise. Cette dernière indiquera toutes les modifications apportées et validées par la DRIRE. 

Assurance automobile : déclarez votre personnalisation 


Les modifications d’un véhicule intéressent également la compagnie d’assurance qui le couvre. 

Avec le document remis par la DRIRE, un assuré ne risque pas grand-chose en matière d’assurance. 

En revanche, si ce dernier se risque à ne pas déclarer les modifications apportées à sa voiture dans le cadre de son assurance automobile, l’assureur peut sanctionner en réduisant les garanties ou en annulant le contrat.

Les conséquences peuvent être multiples : indemnisations limitées en cas d’accident, résiliation du contrat d’assurance ou recours contre l’assuré non honnête.

En tous cas les modifications mécaniques (optimisation du moteur pour la puissance ou du pot d’échappement par exemple) doivent impérativement être déclarées à l’assureur. La déclaration des modifications esthétiques n’est pas obligatoire mais en cas de sinistre, seules les pièces d’origine pourront être indemnisées. 

Bien sûr, en souscrivant un contrat incluant les modifications parfois coûteuses, attirant souvent les voleurs, les primes du contrat d’assurance voiture risquent d’être plus lourdes. 

« Mais Kévin n’est pas un fraudeur ! Je suis certaine que toutes les modif’ qu’il a apporté à sa voiture répondent aux normes de sécurité ! » Finit-elle de convaincre ses parents toujours aussi septiques.

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !