Les Newsletters Assurland

Quels réflexes adopter pour avoir la bonne assurance ?

Publié par le
710 vues 2 réactions Note

La FFA a sorti son guide de l'assurance

La Fédération Française de l’Assurance (FFA) vient de sortir un guide vous permettant d’adopter 15 réflexes pour bien vous assurer. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les assurances auto, habitation, santé, protection juridique et voyage ; l’épargne et l’assurance vie, retraite et les assurances collectives.

Quels réflexes adopter pour avoir la bonne assurance ? 

1. Sachez que certaines assurances sont légalement obligatoires

- La responsabilité civile dans l’assurance auto

- La responsabilité civile dans l’assurance habitation : pour le locataire

- L’assurance dommage ouvrage pour les constructions

Vous êtes un profil à risques aux yeux des assureurs et ne parvenez pas à trouver d’assurance RC par vous-mêmes, malgré l’obligation d’assurance. Une situation potentiellement problématique pour utiliser une voiture dans le cadre professionnel par exemple. Dans ce cas, contactez le Bureau Central de Tarification (BCT) qui se chargera de vous trouver un assureur au titre de la RC. L’assureur choisi ne pourra pas refuser de vous couvrir.

2. Faites le point sur vos besoins en assurance

 - Vos besoins en assurances dépendent d’abord des assurances que vous possédez déjà (inutile de vous couvrir plusieurs fois pour un même risque).

- Vos besoins en assurances dépendent ensuite de ce que vous souhaitez couvrir : une voiture, un logement, votre santé, votre avenir, vos enfants, etc.

- Mais vos besoins dépendent aussi de votre profil : âge, état de santé, profession, situation familiale, etc.

3. Déterminez les produits d’assurance qui correspondent à vos besoins

C’est bien beau de savoir que vous avez besoin d’une assurance auto pour couvrir votre voiture, mais encore faut-il savoir de quelles garanties vous avez besoin spécifiquement. Pour vous aider, demandez le document d’informations normalisés sur le produit d’assurance. Ce document vous aide à y voir plus clair entre les garanties et les exclusions de garantie d’un contrat.

4. Optez pour des garanties adaptées

On parle ici de choix de niveau de garanties. Avez-vous seulement besoin d’une couverture de base ou avez-vous la nécessité de souscrire des garanties optionnelles ? C’est par exemple la question à se poser au moment de souscrire une assurance auto : avez-vous seulement besoin d’une assurance au tiers ou plutôt d’une assurance tous risques ?

La réponse dépendra notamment de la voiture que vous souhaitez assurer.

5. Optez le niveau de protection adapté

Le tarif de la prime d’assurance c’est bien mais comprendre qu’à l’intérieur même du contrat il existe des plafonds et des franchises (somme à votre charge en cas de sinistre) ou encore la notion de vétusté, c’est mieux ! Ces éléments ont des conséquences sur la cotisation, c’est-à-dire sur le montant de la prime d’assurance que vous allez payer et sur l’indemnisation en cas de sinistre.

Par exemple, dans le cadre d’une assurance habitation : opter pour une franchise importante fait baisser le montant de la prime d’assurance (vous paierez moins cher à l’année), cependant, si vous avez un sinistre, ce montant de la franchise restera à votre charge.

6. Prêtez attention aux exclusions et conditions de garanties

Ne négligez pas les exclusions de garanties : elles correspondent à ce que l’assureur ne couvre pas. Tous les contrats possèdent des exclusions de garanties. Ne les oubliez pas, car une exclusion peut nuire à la couverture de vos besoins.

A l’inverse, l’assureur peut vous contraindre à respecter des conditions exigées au contrat, sans quoi la garantie peut être nulle le jour d’un sinistre. Par exemple, si l’assureur exige l’installation d’une serrure 3 points et que vous ne le faites pas, en cas de cambriolage, cette garantie peut être nulle et vous n’obtiendrez pas d’indemnisation.

7. Soyez exact et sincère avec votre assureur

Ne mentez pas à votre assureur, même par omission. Dans votre fausse déclaration, même si celle-ci a été faite de bonne foi, la loi prévoit que votre assureur puisse refuser l’indemnisation, voire annuler le contrat.

8. Consultez les documents d’assurance avant de vous engager

Ne faites pas l’erreur de ne pas lire les documents suivants :

- Document d’information normalisé sur le produit d’assurance

- Notice d’information

- Conditions générales

- Conditions particulières

Ces documents vous permettent de vous assurer que vous avez opté pour les bonnes garanties, au bon niveau de garantie, et de vérifier l’exactitude de vos déclarations.

9. Conservez les documents sous format papier ou électronique

Ne jetez pas ces documents, conservez-les, ce sera utile si vous devez faire valoir vos droits.

10. Sachez que vous pouvez parfois faire jouer votre droit de renonciation

Pour les souscriptions à distance (par téléphone, sur Internet) ou suite à un démarchage, sachez que vous avez une période de 14 jours pour faire jouer votre droit à la rétractation. Ce délai commence dès la conclusion du contrat ou en cas de date postérieure, à la réception des documents.

11. Renseignez-vous sur la durée de votre engagement

Le principe de tacite reconduction – c’est-à-dire de reconduction automatique du contrat- est courant dans l’assurance. Pour certaines assurances, si vous ne résiliez pas dans les temps, vous pouvez vous réengager pour une période d’un an.

A savoir : certains contrats comme l’assurance auto, moto et MRH sont effectivement à tacite reconduction mais sont néanmoins plus facilement résiliables avec la loi Hamon.

12. Renseignez-vous sur les modalités de résiliation de votre assurance

C’est encore une fois dans le document d’information normalisé sur le produit d’assurance que vous trouverez les modalités de résiliation du contrat.

13. Déclarez tout changement de situation

Si vous changez de situation (mariage, naissance, déménagement, changement de voiture, etc.) déclarez-le à votre assureur. Ce dernier adaptera les garanties à ce changement de risque.

14. Déclarez votre sinistre le plus rapidement possible

Déclarez votre sinistre le plus rapidement possible, dès que vous en avez pris connaissance. A partir de là, le code des assurances vous laisse 5 jours ouvrés pour déclarer un sinistre. En cas de vol, vous avez 2 jours.

15. Communiquez avec votre assureur

Communiquez avec votre conseiller, il est le plus à même de vous apporter les réponses que vous attendez ! Le mieux étant de le faire par écrit, en respectant les modalités du contrat. En cas de litige non réglé dans les 2 mois, contactez le médiateur de l’assurance dont les coordonnées figurent au contrat.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
je n ai pas trouvez d assurance dc je suit auto artisan dent le terrassement et juste a pressent on ma jamais demandez une rc et j ai fat plusieurs assurance et j a t’en des devis
en fait l'article ne m'intéresse pas. Je recherche une assurance mêmes conducteurs pour 2 voitures et une moto & seul pilote.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES