• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Un robot français lutte contre la fraude à l'assurance

Publié par le

Les robots peuvent détecter vos fraudes à l'assurance

La fraude à l’assurance représente le risque numéro 1 pour l’ensemble des assureurs. Ce phénomène concerne tous les produits d’assurance sans exception, et coûte chaque année plusieurs milliards aux compagnies d’assurance. Une entreprise française a développé une intelligence artificielle capable de détecter 75 % des fraudes à l’assurance, soit bien plus que ses concurrents ! Explications.

Fraude à l’assurance : un robot peut vous prendre en flagrant délit

Si vous aviez dans l’intention de frauder auprès de votre assureur (ce qui est interdit rappelons-le !), sachez que vous avez de grandes chances de vous faire « prendre la main dans le sac » par un robot. Une start-up française, Shift Technology, a mis au point une intelligence artificielle capable de détecter de nombreux cas de fraudes à l’assurance, aussi « petits » les jugez-vous.

Cette jeune entreprise prétend pouvoir identifier 75 % des déclarations d’assurance jugées suspectes, soit deux fois plus que le reste du marché qui propose ce type de technologie. Pour repérer ces cas, Shift recoupe des coordonnées.

Depuis 2014, année de sa création, la start-up travaille avec 45 compagnies d’assurance à l’échelle mondiale et aurait analysé plus de 100 millions de déclarations d’assurance automobile et MRH et 300 millions de déclaration d’assurance santé.

Ce système d’intelligence artificielle permettrait aux assureurs d’économiser plusieurs millions d’euros tout en favorisant l’accélération des processus de gestion de sinistre, du montage du dossier jusqu’au remboursement des clients de bonne foi.

La start-up vient de faire une levée de fonds de 28 millions de dollars, lui permettant ainsi de développer son offre dans de nouveaux pays et sur d’autres produits d’assurance comme la GAV ou encore les produits de prévoyance et l’assurance vie.

Que risquez-vous si vous fraudez avec votre assureur ?

Qu’est-ce que les assureurs considèrent comme une fraude à l’assurance ? Sans définition légale en France, l’Agence pour la lutte contre la fraude à l’assurance (Alfa) donne toutefois une définition : c’est « un acte volontaire permettant de tirer un profit illégitime d’un contrat d’assurance ».

La fraude peut avoir lieu au moment de la souscription du contrat (minoration du risque, sinistre déjà existant au moment de la souscription) ou au moment de la déclaration du sinistre (déclaration d’un faux sinistre, exagération d’un sinistre, sinistre provoqué intentionnellement, présentation de faux documents, etc.).

Les risques sont doubles : d’un point de vue contractuel et d’un point de vue pénal. Le Code des assurances prévoit que l’assureur peut refuser de couvrir le fraudeur voire annuler le contrat d’assurance. A l’échelle pénale, la fraude peut être considérée comme une escroquerie, donc un délit. Cela peut coûter jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 375 000 euros d’amende. En cas de faux et d’usage de faux, les sanctions s’élèvent à 3 ans de prison et 45 000 euros d’amendes. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES