Les Newsletters Assurland

Une agence de santé conseille de ne plus utiliser les cigarettes électroniques

Publié par le
594 vues 1 réaction Note

N'utilisez plus de cigarettes électroniques !

Depuis quelques mois, de nombreux Américains adeptes de cigarettes électroniques sont frappés par une mystérieuse infection. Au 6 septembre, les autorités dénombraient 5 décès et plus de 450 malades. Le Center for Disease Control (CDC) a d’ailleurs recommandé de ne plus vapoter.

Plus de 450 malades et 5 décès aux Etats-Unis

Cigarette électronique : doit-on s'inquiéter pour notre santé ? Présentée comme une alternative à la cigarette classique, la cigarette électronique défraye la chronique depuis quelques semaines. Aux nombreux travaux semant des doutes sur sa nocivité, viennent s’ajouter les nombreux cas de vapoteurs atteints de graves troubles pulmonaires. Aux Etats-Unis, les autorités américaines dénombraient le 6 septembre dernier plus de 450 malades et 5 décès.

La semaine dernière, en collaboration avec la Food and Drug Administration, le Center for Disease Control (CDC) lançait une étude afin de comprendre l’origine de cette mystérieuse maladie pulmonaire. Une maladie signalée dans près de 25 États des États-Unis.

Des cas de pneumopathies lipoïdes ?

Outre le fait d’avoir en commun d’être des utilisateurs d’e-cigarette une grande majorité des malades ont inhalé par vapotage des produits contenant du THC. Si les substances et marques de vapoteuses impliquées n’ont pas été dévoilés, le CDC a également découvert que les e-liquides utilisés contenaient de l’huile e-vitamine E. « Dans les deux cas, il s’agit de substances huileuses », souligne à Franceinfo le professeur Bertrand Dautzenberg, tabacologue, ancien pneumologue et président de Paris Sans Tabac. Un facteur qui pourrait être à l’origine de maladies pulmonaires. « D’après les radiographies que j’ai pu voir, les malades enregistrés aux États-Unis pourraient souffrir de pneumopathies lipoïdes ». La pneumopathie lipoïde, ou pneumopathie huileuse, est une pathologie causée par l’inhalation de substances lipidiques.

Le CDC recommande de ne plus vapoter

Si les photos de cellules pulmonaires des vapoteurs malades viennent confirmer la présence de macrophages, chargées de gouttelettes huileuses, Scott Aberegg, pneumologue à l'université de l'Utah, se veut encore prudent : « Nous devons déterminer si ces macrophages sont spécifiques à la maladie ou s'ils apparaissent aussi chez des personnes qui utilisent des cigarettes électroniques sans présenter de symptômes. S'ils n'apparaissent que chez les malades, nous pourrons commencer à imaginer un lien avec les huiles de vapotage susceptibles de causer ce syndrome ».

En attendant les conclusions et verdicts d’experts, le Center for Disease Control recommande de ne plus utiliser la cigarette électronique. Un conseil qui vient s’ajouter à celui déjà formulé par l’Organisation Mondiale de la Santé. Dans un rapport publié en juillet dernier, l’OMS déconseille fortement l’usage de la cigarette électronique, qu’elle juge « incontestablement nocive ». Le gouvernement américain a quant à lui décidé d'écouter les recommandations des différentes agences. Mercredi 11 septembre, Donald Trump a annoncé que les cigarettes électroniques aromatisées allaient être interdites à la vente dans les prochains mois. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Ce n'est qu'un agence de santé, maintenant, les professionnels de la santé évaluent à 95% moins nocif le vapotage que la cigarette. Bien sur, il vaut mieux arrêter tout, mais c'est un excellent moyen d'arrêter de fumer selon notre médecine française. Bien sur c'est nocif, au même titre que le sucre qui fait des millions de mort lui, ou que les nitrites dans les charcuteries. Il ne faut pas dévoyer le débat, la cigarette est hautement toxique, le vapotage est un peu toxique.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES