Voyager avec votre animal domestique à moto - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > Voyager avec votre animal domestique à moto

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

Voyager avec votre animal domestique à moto

|
Consultations : 1198
Commentaires : 0
Voyager avec votre animal domestique à moto

Chaque année c'est la même histoire ! Christophe Jassurmalin, le « cousin d'Angleterre » comme on dit dans la famille puisqu'il habite Londres, vient passer quelques temps en France aux alentours de Noël. Mais pour lui, pas question de prendre l'Eurostar ! Ah ça non ! Et pourquoi ? Parce qu'il y a deux choses dans sa vie dont il ne se sépare jamais, qui sont, dans l'ordre comme dans le désordre : sa moto et son…Yorkshire ! Yes sir !


Pour voyager en moto, couvrez bien votre animal !
 

Evidemment, vous vous en doutez, prendre la route à cette période de l'année, c'est déjà bien courageux. De plus pour que le Yorkshire n'attrape pas un mauvais rhume pendant la traversée, Christophe n'hésite pas non plus à faire sur mesure un petit manteau bien chaud, doublé s'il vous plait d'une laine écossaise. Enfin il lui faut un bagage adapté, parfaitement fixé sur sa moto.

Mais rassurez-vous, si vous préférez les dobermans aux teckels, certaines remorques vous permettent également le transport d'animaux domestiques à moto.

 

Voilà pour les préparatifs. Maintenant, qu'en est-il en matière d'assurance, notamment en cas d'accident ?


Voyage avec votre animal en deux-roues : êtes-vous bien assuré ?
 

Et bien a priori, vous êtes assuré comme si vous étiez seul. Et si, ce qui est pratiquement impossible à démontrer, votre compagnie arrive à prouver que l'accident est imputable à votre animal de prédilection, votre assureur peut refuser de vous couvrir.

 

En revanche, si vous n'êtes pas responsable de l'accident et si votre animal a été blessé dans la collision, votre assureur doit faire un recours auprès de l'assureur du responsable pour que vous soyez dédommagé des frais nécessaires à son prompt rétablissement.

 

Si votre assureur s'y refuse, par lettre recommandée, vous êtes alors tout à fait en droit de lui imposer, en demandant à ce que l'affaire soit traitée en droit commun et non en convention. S'il n'est toujours pas d'accord, n'hésitez pas à le poursuivre en justice. Parallèlement, faites appel à une association de consommateur ou à la SPA, la Société protectrice des animaux.


Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !