Zoom sur l'assurance vie responsable et solidaire - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > Zoom sur l'assurance vie responsable et solidaire

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

Zoom sur l'assurance vie responsable et solidaire

|
Consultations : 3662
Commentaires : 0
Assurance vie responsable, solidaire et éthique
« Il serait peut-être temps que tu souscrives une assurance vie, mon chéri, histoire d'épargner un peu », explique Sophie Jassurmalin à son fils Stéphane. 

« Surement pas ! Pour engraisser les banques et leurs investissements pas toujours cleans ! », répond-t-il.

« Toi tu n’as jamais entendu parler de l’assurance vie responsable et solidaire ! », dit-elle en souriant d’un air malin.

Crise oblige, il a bien fallu remettre en question la manière dont l’économie mondiale était perçue et gérée. Trop de finances et pas assez de solidarité et d’éthique.

Résultat : une nouvelle manière d’épargner a vu le jour : il s’agit de l’épargne solidaire et responsable (un petit peu comme pour l’assurance santé !). Objectif : lier le développement durable et la solidarité à l’univers de la finance.

Assurance vie : zoom sur l’épargne solidaire et éthique


Loin des circuits d’épargnes classiques, l’épargne solidaire et éthique permet de réaliser des investissements plus « propres », répondant moins aux règles de la finance aveugle. 

Parmi les fonds d’assurance vie (fonds en euros ou OPCVM), sont apparus les OPCVM ISR –éthiques et responsables - dont les placements tiennent compte d’autres critères que la finance seule (critère environnemental, social, etc.).

Les OPCVM ISR ne sélectionnent que les sociétés répondant à des critères humains, environnementaux, humains, etc. (ces fonds tiennent tout de même compte de l’aspect financier) afin de favoriser l’aspect responsable. La différence avec les fonds d’épargne classiques c’est que l’aspect financier n’est pas le seul critère. 

Les fonds éthiques prennent garde à ne pas investir dans les activités liées aux armes, à l’alcool, le tabac, etc. 

« Tu peux même choisir entre trois sortes d’épargne responsable et solidaire », explique Sophie. 

   • Epargne ISR 
   • Fonds de partage : l’épargnant peut verser une partie des intérêts (dons) à des associations humanitaires
   • Epargne solidaire : l’épargnant soutient des projets de sociétés (habitat, projet de développement durable, etc.)

« Et les performances entre les OPCVM classiques et l’épargne solidaire, responsable et éthique sont similaires ! Il n’y a pas de différence ! », termine Sophie.

Une fiscalité intéressante pour ces assurances vie


Déjà en souscrivant un contrat d’assurance vie classique l’épargnant souhaite souvent bénéficier d’avantages fiscaux. Avec l’épargne solidaire et responsable, c’est la même chose !

Les épargnants, selon leur statut peuvent bénéficier d’un certain taux de réduction d’impôt ou d’exonération, selon les contrats souscrits.

« J’ai enfin trouvé une manière d’épargner fidèle à mes convictions ! », s’exclame Stéphane !

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !