Économie d'énergie : une rallonge pour MaPrimeRénov'

Publié par Quentin Bas Lorant le 26/09/2022 à 17:05 , Mis à jour le 26/09/2022 à 17:31

Avec l’inflation actuelle sur les coûts de l’énergie, les particuliers s’intéressent de plus en plus à la rénovation énergétique de leur logement, afin de faire des économies sur les factures de chauffage. De plus, à partir de 2025, les passoires thermiques (étiquettes F et G) seront progressivement interdites à la location, ce qui pousse aussi les propriétaires-bailleurs à restaurer leur bien. 

Rallonger l'aide et la recentrer vers les plus précaires

Cet engouement tombe bien, puisque le projet de loi de finances 2023 prévoit une rallonge de 600 millions d’euros pour le dispositif MaPrimeRénov’ : son budget annuel devrait passer de 2 milliards d’euros à 2,6 milliards d’euros. En réalité, il s’agit plutôt d’une rallonge de 200 millions d’euros, car les 400 millions restants avaient déjà été votés cet été dans le cadre du projet de loi finance rectificatif. 

Pour autant, l’objectif est clair pour 2023 : recevoir toujours plus de dossiers. Lancée en 2020, le dispositif gouvernemental n’avait d’abord pas beaucoup séduit : à peine 150 000 dossiers déposés cette année-là, pour un parc de passoires thermiques proche des 5 millions en France.

Pour 2021, le gouvernement s’était fixé un objectif de 800 000 demandes qui a été atteint, notamment grâce à l’élargissement des bénéficiaires : tous les ménages peuvent solliciter le remboursement de leur devis de rénovation, et non plus seulement les foyers les plus modestes.

Le problème, c’est que l’aide, ainsi, rate pour partie sa cible : les logements les plus précaires énergétiquement. En effet, selon la cour des Comptes, seuls 2 500 logements ont changé de performances énergétiques en 2021, loin de l’objectif des 80 000 passoires thermiques rénovées !

Pour recentrer l’aide sur le public visé, le gouvernement a modifié les règles d’éligibilité, notamment pour évincer les résidences secondaires : il faut désormais vivre huit mois par an dans son logement pour bénéficier de l’aide contre six auparavant.

Quelles économies sur sa facture énergie ?

Pour les ménages les plus modestes, il faut rappeler que le remboursement des travaux peut atteindre 90%. À cela, il faut ajouter les économies à l’année sur la facture d’énergie : 

  • le passage à la pompe à chaleur : pour les logements chauffés au fioul, l’économie est d’environ 50% ;
  • le chauffage au bois : par rapport au gaz ou au fioul, l’économie est aussi de 50% ;
  • installer une chaudière à condensation : version plus moderne de la chaudière au gaz, le gain est en moyenne de 30% sur les performances énergétiques. 

Comment bénéficier de MaPrimeRénov' ?

Pour faire une demande de remboursement via Ma Prime Rénov', il faut se rendre sur le nouveau site France Rénov'. La prime est versée dans un délai de deux à trois semaines après la fin des travaux. 

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES