Le plan vélo "doté de 250 millions d'euros" en 2023 annonce Matignon

Publié par Jordan Hervieux le 20/09/2022 à 12:07 , Mis à jour le 30/11/2022 à 11:25

Matignon a annoncé ce mardi que le fond du plan vélo sera doté de 250 millions d’euros en 2023. Pour son quatrième anniversaire, c’est la moitié de l’enveloppe prévue normalement d’ici à 2025 qui va donc être engagée l’année prochaine.

Un investissement record sur une année

Aider à la construction des pistes cyclables en ville, favoriser la construction de vélos français et inciter la population à utiliser des vélos comme moyen de transport. Voici les objectifs du plan vélo instauré par le gouvernement d’Édouard Philippe en 2018.

Afin de mener à bien ces objectifs, l’Etat avait prévu d’allouer 350 millions d’euros sur la période 2018-2025. Depuis le fond a gonflé avec 150 millions supplémentaires débloqués par le plan de relance adopté après la pandémie de Covid-19.

Si une partie des financements de ce plan ont déjà été investis, ce sont 250 millions qui vont être dépensés pour la seule année 2023. Une somme record pour l’Etat qui n’avait jamais autant dépensé en une seule année

Le ”fonds mobilités actives” qui autorise le financement d’infrastructures, s’inscrira “dans une logique de contractualisation avec les collectivités, pour s’assurer que les investissements soient ciblés et efficaces”.

Selon Matignon, la répartition des 250 millions sera de “200 millions dédiés aux infrastructures et 50 millions d’euros pour le stationnement”. D’après le Parisien, l’objectif est de construire des pistes cyclables et des parkings sécurisés adaptés.

“Une réflexion globale sur les infrastructures de transport”

Le plan a pour but également d’enseigner les bonnes pratiques du “savoir rouler à vélo” aux plus jeunes et les faire favoriser ce mode de transport. Depuis l’instauration de ce dernier, ce sont près de 160 000 enfants en école primaire qui en ont bénéficié.

D’un autre côté, un “comité interministériel du vélo” qui incorporera tous les ministères concernés sera lancé cet automne. Ce comité se réunira de façon bisannuelle.

Les prochaines dépenses allouées à ce projet pourraient également être augmentées. Selon Matignon, “l’enveloppe pluriannuelle reste à définir, car elle s’inscrira dans la réflexion globale sur les infrastructures de transport, sur la base notamment du conseil d’orientation des infrastructures qui sera rendu cet automne.”

Une démarche écologique

Si ce plan a pour but de favoriser la pratique du vélo et d’améliorer les infrastructures, l’enjeu est également climatique. “Au moment où on a beaucoup soutenu le carburant et la voiture, il est important de montrer que l’on soutient aussi d’autres usages” confirme au Parisien le ministre des Transports Clément Beaune. “On veut faire du vélo un vrai moyen de transport et pas juste un instrument de loisir” accentue-t-il.

Selon le ministère de l’Écologie, le plan vélo apporte déjà des résultats concluants. “Les 5 premiers appels à projets lancés entre 2019 et 2022 ont connu un franc succès avec 933 projets lauréats pour un total de 365 millions d'euros de subventions” informe-t-il.

599 territoires ont ainsi pu bénéficier d’un soutien à la réalisation de projets de pérennisation des pistes cyclables de transition, de réalisation d’itinéraires cyclables sécurisés et résorption de discontinuités d’itinéraires” ajoute-t-il.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance moto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

LES PROFILS DE MOTARDS