Comparez gratuitement les assurances moto

Radars anti-bruit : quel niveau sonore pour éviter une amende ?

05 janv. 2023 Jordan Hervieux 124 vues

ASSURANCE MOTO Comparez gratuitement

Ces radars ont pour but de surveiller le bruit émis par les véhicules en circulation, en particulier les deux-roues modifiés, plutôt que de surveiller leur vitesse.

Des tests pour déterminer le seuil sonore toléré

Depuis début 2022, le radar sonore est testé en France. Le gouvernement a choisi trois entreprises pour mettre à l'essai ces radars, dont deux situées à Paris. Ces radars "anti-bruit" sont utilisés pour surveiller le niveau de bruit émis par les véhicules en circulation, en particulier les deux-roues modifiés qui sont ciblés par ces nouveaux radars. 

Bruitparif, l'une des entreprises choisies, a créé un radar équipé de deux dispositifs acoustiques chacun comprenant quatre microphones, ainsi que deux caméras pour enregistrer.

Selon le site Radars-Auto, trois modèles de radars anti-bruit sont en train d'être testés dans sept collectivités afin d'obtenir l'homologation à terme. Le but de ces tests est également de déterminer quel sera le seuil de niveau sonore toléré.

Une limite fixée à 83 décibels 

Si au départ la directrice de Bruitparif avait prévu un seuil maximal de 90 décibels, elle a depuis indiqué que ce seuil se situera entre 85 et 90 décibels. Cependant, ce seuil maximal a été révisé et sera finalement plus bas. Le seuil maximal toléré sera de 83 décibels, car il s'agit d'un "seuil de risque pour l'audition". 

La plupart des véhicules ne devraient pas être concernés lorsque les radars anti-bruit seront officiellement mis en place. Selon nos confrères, en moyenne, un véhicule émet 72 décibels.

Pour les modèles plus imposants tels que les moteurs puissants, les voitures de sport et surtout les motos, la situation sera différente. En effet, de nombreuses motos sont homologuées à 80 décibels lorsqu'elles roulent à 50 km/h.

En décembre, Actu.fr Val-de-Marne a publié une mise à jour sur les essais du radar sonore de Villeneuve-le-Roi. Pendant cette période, environ 42 véhicules par jour ont été enregistrés comme ayant des niveaux de bruit excessifs. La moitié de ces véhicules étaient des scooters et approximativement un quart étaient des poids lourds. À noter que ces enregistrements n'ont pas entraîné de verbalisation.

Les premières verbalisations prévues pour le printemps 

Les premières homologations des radars sonores sont prévues pour mars 2023. À ce moment-là, ces radars pourront verbaliser et infliger des amendes forfaitaires de 135 euros (minorées à 90 euros si le paiement est effectué dans les 15 jours suivant l'infraction). 

Cette deuxième phase de test en 2023 pourrait également mener à une généralisation de l'utilisation de ces radars dans toute la France. Actuellement, seuls certains véhicules anciens ou véhicules agricoles bénéficient d'une dérogation.

bloc-cta-moto
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance moto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !