Immobilier : les ventes sont en baisse depuis début 2022

Publié par Théophile Robert le 14/04/2022 à 14:25 , Mis à jour le 30/11/2022 à 08:41

Crise de Covid-19, guerre en Ukraine, légère hausse des taux, inflation... Dans ce contexte, les Français restent friands d'immobilier. Mais arrivent-ils à satisfaire leur envie ? Au vu des chiffres, il semblerait que beaucoup de potentiels acheteurs préfèrent attendre. En résulte une baisse des volumes de vente pour ce premier trimestre 2022.

Une baisse des ventes de logements de 17 % au premier trimestre 2022

2022 sera-t-elle une année de records immobiliers de plus ? Difficile à dire, mais pour le moment, les acquéreurs se montrent timides. D'après le réseau immobilier Orpi, trois personnes sur 10 déclarent patienter le temps d'avoir une meilleure visibilité sur le contexte politique et économique avant de démarrer un investissement immobilier.

Ainsi, Orpi observe une baisse de 17 % des ventes de logements pour ce premier trimestre 2022 par rapport à la même période l'année dernière. « Si la tendance pourrait montrer un ralentissement du marché, il est plus juste de parler d’un retour à la normale. Nous avons connu une année 2021 record avec une augmentation de 18 % des compromis signés sur l'année », allègue Guillaume Martinaud, président de la Coopérative d'Orpi.

L'année 2022 (10 433 ventes au premier trimestre) s'inscrit dans une dynamique similaire à celle des années précédentes, notamment les premiers trimestres 2019 (11 038 ventes) et 2018 (9 688 ventes). Orpi remarque également que les marges de négociations, si elles restent très faibles, ont augmenté par rapport au 1er trimestre 2021 pour s'établir actuellement à 2,69 % du prix des ventes en moyenne.

L'immobilier continue d'attirer les Français

Si les ventes baissent, l'immobilier ne désintéresse pas les Français. Au contraire, ces derniers comptent toujours concrétiser leur projet immobilier. Globalement, le marché garde une bonne dynamique et Orpi mesure une hausse de nombre de recherches sur son site de 20 % entre janvier et mars 2022.

Les Français cherchent avant tout à acquérir une résidence principale (65 %). Une personne interrogée sur 10 vise quant à elle à acquérir une résidence secondaire. En termes de type de bien, la maison individuelle avec jardin remporte toujours la palme du succès. Orpi relève qu'un répondant sur deux se projette sur l'achat ou la location d'une petite maison individuelle avec jardin.

Les espaces extérieurs sont eux aussi toujours l'objet du désir des acquéreurs, le confinement ayant créé un véritable besoin d'espace chez les Français. Ainsi, près d'un quart des sondés cherchent un appartement avec un balcon ou une terrasse, et 23 % des futurs acheteurs s'orientent vers une maison familiale.

Des prix qui restent en hausse

Côté prix, la tendance est toujours à la hausse. Au premier trimestre 2022, Orpi constate une augmentation des prix de 6 %. D'ailleurs, 60 % des Français estiment que leur budget n'est pas assez important par rapport aux prix du marché. La hausse touche les métropoles de provinces, mais aussi les villes moyennes, qui connaissent un regain d'intérêt très fort depuis la crise de Covid-19 et le développement du télétravail.

« Au-delà de l'augmentation des prix de vente, qui s'est généralisée sur l'ensemble du territoire, l'offre fait toujours défaut. Une pénurie de biens disponibles qui participait en 2021 à la hausse des tarifs. 55 % de nos clients admettaient déjà ne pas avoir trouvé de biens qui correspondent à leur recherche. Si le marché immobilier ne perd pas son dynamisme, la hausse des prix cumulée au manque d’offre marque un ralentissement des volumes de vente ce 1er trimestre par rapport à 2021 », explique Guillaume Martinaud.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance prêt immobilier

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES